Sigma 150-600 mm f5-6.3 DG DN OS Sports : l’excellent télé-objectif pour hybride !

par Nadia et Benoit

La marque japonaise vient d’annoncer un nouveau super télé-objectif en monture L (Lumix, Leica, Sigma) et en monture FE (Sony). Il s’agit du Sigma 150-600 mm f5-6.3 DG DN Sports ! Un télé-objectif qui plaira autant aux photographes animalier qu’aux pratiquants de photographies de sport. Objectif pour hybride plein format, c’est le premier télé-objectif avec une telle puissance de zoom pour les possesseurs de Lumix S. Avec son excellent rapport qualité/prix, voilà encore une optique qui va faire grand bruit ! Fiche technique, tarif et disponibilité, je vous livre ici mon avis sur ce super zoom !

Sigma 150-600 mm f5-6.3 DG DN OS Sports

Fiche technique du Sigma 150-600 mm f5-6.3 DG DN OS Sports

Du point de vue des caractéristiques techniques, on a ici une fiche produit assez classique pour ce type de zoom. Ainsi, oubliez l’idée de légèreté ou de compacité. En effet, ce super télé-objectif pèse 2100 grammes. De ce point de vue, il est très proche niveau poids du nouveau Tamron 150-500 mm f5-6.7 en monture FE qui pèse 1700 grammes. Sauf que ce dernier a une puissance de zoom moindre et une ouverture également moins bonne. De même, côté objectif reflex de Sigma, le 150-600 mm HSM Contemporary en monture Canon pèse 1930 grammes. Et pour l’avoir eu en main, c’est un beau bébé ! Idem pour le 150-600 mm HSM Sports pour Canon qui est encore plus lourd avec 2860 grammes. D’ailleurs, ce nouveau télé-objectif est la version hybride du 150-600 mm DG HSM Sports. En perdant 700 grammes, Sigma a donc fait de gros efforts sur la compacité.

Néanmoins, vous l’aurez compris, si vous voulez de la légèreté, il faudra passer votre chemin et vous contenter d’un Lumix S 70-300 mm f4-5.6 ou d’un Sony FE 70-300 mm f4.5-5.6 selon votre monture, voire d’un Sigma 100-400 mm f5-6.3 DG DN Contemporary. Cependant, ce n’est pas la même puissance de zoom !

Niveau encombrement, c’est un peu pareil puisqu’il mesure 263,6 mm de long. Là encore, pour la discrétion, on repassera. Néanmoins, il est moins encombrant que son illustre prédécesseur en version reflex. Il faut dire qu’ici Sigma n’a pas choisi la légèreté mais plutôt la qualité. Et c’est tant mieux vu le style de pratique que ce super zoom suppose. Quant à la taille de filtre, elle est de φ95 mm et comme à mon habitude, je conseille d’y ajouter un filtre protecteur pour éviter de casser l’objectif. À noter, il est fourni avec un pied amovible et un pare-soleil.

Sigma 150-600 mm DG DN OS Sports poids

Une construction optique pour une belle qualité d’image

En terme de construction optique, il est composé de 25 éléments optiques répartis en 15 groupes. Quant au diaphragme, il est composé de 9 lamelles. Point de vue qualité optique, il est donc très proche de son équivalent reflex le 150-600 mm HSM Sports. Techniquement, Sigma s’est même payé le luxe d’améliorer les performances par rapport à sa version reflex. Pourtant, ce modèle reflex était loué par de nombreux photographes depuis des années. Voilà donc un nouvel objectif hybride avec une belle qualité optique pour des images de haute volée. Il faut dire que ce nouveau télé-objectif appartient à la gamme Sports de la marque.

La gamme Sports est une gamme d’optiques de très haute qualité, précise et réactive qui s’adapte particulièrement à la photographie d’action. C’est pourquoi ce télé-objectif convient particulièrement à la photo de sport, d’oiseaux ou animalière. Mais bien sûr, on peut choisir de photographier avec dans plein d’autres situations. Pour ma part, je sais que c’est le genre d’optique que j’aime emmener avec moi en randonnée en montagne. J’aime cette plage focale autant pour de l’animalier que pour photographier en gros plan un sujet très éloigné, tel le sommet d’une montagne !

Sigma 150-600 DG DN OS Sports qualité image

Sigma 150-600 mm f5-6.3 DG DN OS Sports et stabilisation optique pour des photos nettes à main levée

Avec son poids tout de même élevé et sa grande puissance de zoom, attention à la stabilité quand on photographie à main levée ! Et justement, pour palier à cela, le Sigma 150-600 mm f5-6.3 DG DN OS Sports est doté de la stabilisation optique. C’est une très bonne chose ! Ainsi, grâce à la stabilisation de l’objectif, pas besoin de forcément ramener son trépied pour des photos à main levée.

Toutefois, pour filmer, sans la double stabilisation capteur + optique, ce sera plus délicat de faire de la vidéo à main levée. Il faut dire qu’avec une telle puissance de zoom, filmer sans tremblement, relève de l’exploit. Si vous devez le faire sans trépied et sans la double stabilisation capteur + optique, mieux vaut prendre une position très stable. En effet, si les objectifs Sigma sont compatibles avec les hybrides Lumix S (pour ne citer qu’eux), la double stabilisation n’est pas opérante. Vous devez choisir entre stabilisation optique ou stabilisation capteur. En photographie, ce n’est pas gênant, en vidéo, il est plus difficile de ne pas avoir de tremblement quand on filme à 600 mm.

Sigma 150-600 mm DG DN OS Sports stabilisation

Il n’en reste pas moins que la stabilisation optique incluse dans l’objectif est une très bonne chose qui ravira de nombreux photographes qui n’emporte pas toujours leur trépied. C’est mon cas puisqu’en randonnée, vu nos sacs à dos très chargés, le trépied reste souvent à la location.

Résistant à la poussière et à l’humidité

Et justement, moi qui aime la randonnée par tous les temps, voici un objectif résistant à la poussière et à l’humidité. De même, si vous devez vous aventurer dans des zones arides, des déserts poussiéreux, vous n’aurez plus peur pour votre matériel.

Sigma 150-600 mm DG DN OS Sports tropicalisation

Compatible avec téléconvertisseur en monture L

Autre point très positif, ce télé-objectif est compatible, en monture L, avec les deux téléconvertisseurs Sigma. Concrètement, avec le Sigma TC-1411, on peut le transformer en 210-840 mm f7.1-9 et avec le Sigma TC-2011, il devient un 300-1200 mm f10-13. Niveau puissance de zoom, on peut difficilement faire mieux ! En tout cas, pour des photos de la Lune en très gros plan ou certaines situations de photographie de sport ou animalière, c’est le genre de focale qui m’intéresse grandement !

Bien sûr, quand on rencontre des situations de faible luminosité, l’ouverture sera médiocre. Néanmoins, vu la bonne montée en ISO des Lumix S1 et Lumix S5, je sais que ce ne sera pas forcément gênant. Bref, encore un bon point pour ce télé-objectif !

Sigma 150-600 mm DG DN OS Sports fiche technique

Premier avis sur le Sigma 150-600 mm f5-6.3 DG DN OS

Ainsi, de mon point de vue, voilà encore un télé-objectif qui fait mouche chez Sigma ! Je n’ai pas de doute qu’il plaira à de nombreux photographes. Moi qui possède l’excellent Lumix S 24-105 mm f4, j’ai là un excellent complément qui pointe le bout de son nez. Pour partir en randonnée, je pourrai alors laisser à la maison le Lumix G9 + Leica 100-400 mm et remplacé les 1,6 kg de l’ensemble pour le Sigma 150-600 mm f5-6.3 ! Je n’y gagne pas forcément au change en terme de poids mais en qualité d’image, assurément. Ajouté avec un téléconvertisseur Sigma TC-2011, j’aurai même une puissance de zoom que je n’ai jamais eu auparavant.

photo chouette en vol avec Sigma 150-600 mm f5-6.3 DG DN OS Sports
© Sigma

Une plage focale assez large pour une grande polyvalence

Personnellement, ce que j’apprécie dans cet objectif, c’est évidemment sa polyvalence. Avec un zoom allant de 150 mm à 600 mm, et même 1200 mm avec un téléconvertisseur, je sais que je pourrai me sortir de quasiment toutes les situations. D’autant que j’aime beaucoup les longues focales.

Avec cette plage focale, on peut facilement passer d’un gros plan sur un sujet assez proche à un très très gros plan sur un sujet éloignée. Voilà pourquoi c’est le genre de zoom que j’emmène en montagne autant que dans un zoo. De même pour de la photo de sport, en extérieur de préférence, on va pouvoir approcher un sujet éloigné.

Pour autant, en débutant à 150 mm, si on a un sujet proche, on n’a moins de risque d’avoir un zoom trop puissant. Voilà pourquoi il est plus intéressant qu’une focale fixe qui serait à 400 mm. Inversement, en allant jusqu’à 600 mm, on a le télé-objectif avec la meilleure puissance de zoom possible, que ce soit en monture L, comme en monture FE.

photo animaux pleine nature
© Sigma

Distance minimale de mise au point

Comme j’aime les zooms qui me permettent de prendre des plans serrés d’un sujet, je regarde toujours la distance minimale de mise au point. D’ailleurs, le Sigma 100-400 mm f5-6.3 DG DN Contemporary avait été un peu source de frustration en la matière. En effet, ce modèle a une distance minimale de mise au point assez éloignée (+ d’1m).

Ici, cela correspond plus à ma pratique ! Plus précisément, à 150 mm, on a une distance minimale de mise au point de 58 cm. Concrètement, cela veut dire que le capteur doit être situé, au moins à 58 cm du sujet pour pouvoir prendre une photo. Cela correspond bien à ma pratique. Inversement, à 600 mm, la distance minimale de mise au point est de 2,80 m. Pour une telle puissance de zoom, cela me convient bien également. Il faut dire qu’on se met, en général, à 600 mm pour photographier un sujet très éloigné.

photographie oiseau
© Sigma

À qui s’adresse ce télé-objectif ?

Mais alors, au delà de toutes ces qualités, ce super zoom est-il fait pour vous ? À mon avis, il s’adresse avant tout aux photographes qui n’ont pas peur de porter leur matériel ! Car 2,1 kg dans le dos, surtout en randonnée, ce n’est pas rien. Même si c’est bien moins lourd que la version reflex et ses 2,8 kg. Personnellement, j’ai beau être petite, j’y suis habituée. Néanmoins, il faut aussi être capable de le porter à bout de bras pour photographier à main levée. Là, avec mon gabarit et ma force de mouche dans les bras, c’est plus compliqué. Pour Benoît, c’est déjà beaucoup plus facile.

Pour avoir testé le 150-600 mm HSM avec bague d’adaptation, j’ai quand même réussi à sortir de superbes photos, même sans trépied. Quand on aime, on ne compte pas son effort! Et quand je vois les photos de lémuriens que j’ai obtenu en testant le Sigma fp L, je veux bien avoir un peu mal aux bras.

photo animalière en pleine nature
© Sigma

Idéal pour la photo animalière et la photographie de sport

Niveau pratique photo, voilà un objectif qui s’adresse aux photographes de sport. Je pense qu’il conviendra plutôt aux situations en extérieur, avec une bonne luminosité. De même, il servira plutôt aux sujets éloignés. Ce télé-objectif s’adresse aussi aux photographes animaliers. Que ce soit au zoo, dans un parc animalier comme en pleine nature, s’il y a bien des sujets qui ne nous approchent pas, ce sont les animaux. Ainsi, ce genre de zoom avec une focale puissante est clairement un objectif utile. Voilà pourquoi, je l’emmènerai volontiers dans les Alpes pour des photos de marmottes ou de bouquetins !

photo sport mécanique
© Sigma

Enfin, il peut être utile pour tous types de photos en gros plans de sujets lointains. D’ailleurs, c’est clairement le genre de télé-objectif que je sors pour photographier la Lune ! Par contre, je pense que cet objectif s’adresse plutôt aux photographes qu’aux vidéastes. Ou alors, il vaut mieux prendre des vidéos avec trépied. Il n’empêche que ce Sigma 150-600 mm f5-6.3 a plus d’une corde à son arc !

Disponibilité et prix du Sigma 150-600 mm f5-6.3 DG DN OS

Niveau prix, il est commercialisé au tarif de 1399€. C’est un excellent rapport qualité/prix comme on aime chez Sigma. Actuellement en pré-commande, il sera livré à compter du 27 août 2021. En monture L, vous pouvez d’ores et déjà le pré-commander sur Digit-Photo. De même, en monture FE, vous pouvez le pré-commander sur Digit-Photo.

En conclusion

Encore un bel objectif que propose Sigma… On commence à en avoir l’habitude à tel point qu’on oublierait de le dire ! Prix compétitif, plage focale intéressante, construction optique de qualité. Voilà une optique comme on les aime ! Moi qui attendait un super zoom en plein format pour mes Lumix S, je suis forcément ravie.

Ici, j’apprécie aussi sa compatibilité avec des téléconvertisseurs (en monture L), cela permet d’atteindre une sacré puissance de zoom. Allié aux belles performance des capteurs plein format Lumix, cela promet de belles sorties photo.

Face à ses concurrents ?

En monture L, Sigma fait un peu cavalier seul en proposant de nombreuses optiques sur des plages focales où Lumix est aux abonnés absents. Il n’y a guère que le Lumix S 70-300 mm f4-5.6, ou les Lumix S 70-200 mm f2.8 et S 70-200 mm f4 avec téléconvertisseur x2 à se mettre sous la dent. Dans le meilleur des cas, on obtient un 400 mm. C’est faible à côté du 600 mm que permet ce télé-objectif, et même 1200 mm quand on fixe un téléconvertisseur x2. En fin de compte, l’autre objectif concurrent est le Sigma 100-400 mm f5-6.3 DG DN Contemporary. Il est moins cher, moins lourd. Avec un téléconvertisseur x2, il peut aller jusqu’à 800 mm. Néanmoins, il appartient à une gamme moins haut de gamme. Personnellement, ma préférence va au 150-600 mm.

comparatif télé-objectif Sigma

En monture FE, il se place frontalement face au Sony FE 200-600 mm f5-6.3 OSS et vous constaterez vous même que le prix entre les deux n’est pas vraiment le même ! De plus, en débutant à 150 mm, il complète parfaitement un 24-105 mm !

Et vous ? Quel télé-objectif choisissez-vous ?

Nous ne sommes pas rémunérés pour rédiger nos articles. Nous proposons du contenu 100% indépendant, sans partenariats avec les marques et sans bandeaux publicitaires intrusifs. En contre-partie, cet article contient des liens affiliés. Pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité, vous pouvez cliquer sur les liens Amazon, Fnac.com ou Digit-Photo avant d’acheter. Cela ne vous coûtera pas plus cher mais permettra de nous soutenir dans la rédaction de contenu de qualité sur notre temps libre.

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la conservation et la manipulation de vos données sur ce site.

10 commentaires

ERIC BONIN 19 août 2021 - 13 h 35 min

Merci pour cette présentation.
Pouvez vous m’indiquer si le téléconvertisseur Lumix monture L est compatible DMW-STC20 ?
Eric.

Répondre
Nadia et Benoit 19 août 2021 - 14 h 37 min

Bonjour Eric,

Merci 🙂

Non, pas à ma connaissance, il faut opter pour le téléconvertisseur Sigma que je mentionne dans l’article 😉

Bonne journée,

Nadia.

PS : nous sommes un blog 100% indépendant des marques, n’hésitez pas à nous soutenir pour nous aider à continuer à rédiger des articles sur notre temps libre. Vous pouvez nous aider dans notre projet en cliquant sur les liens avant d’acheter, cela ne vous coûtera rien de plus. Par contre, ce simple geste soutiendra notre contenu !

Répondre
Alex 5 août 2021 - 20 h 22 min

Un bel ajout pour les hybrides, bien que pour le moment il ne soit pas dispo en monture Z et RF (ce qui n’est à mon avis pas la faute de Sigma ^^).
Personnellement j’attends plutôt un 300mm f/4 chez Sony, j’avais le 150-600 G2 de Tamron sur mon reflex Nikon mais en passant au 300mm f/4E j’ai quitté le monde des mégazooms lol. Même si je doute que Sony utilise la même conception à lentille de Fresnel que Nikon, ce serait à priori toujours plus léger que ce 150-600, mais si Sony continue de tarder à en sortir un c’est ce Sigma sur lequel je me rabattrais.
Il n’y a pas de TC compatible en monture E, merci Sony, mais je n’en ai de toute façon pas l’usage (sinon je ne me contenterais pas d’un 300mm fixe 😉 ). Le 200-600 de Sony n’est pas tellement plus cher, en tout cas moins que leur 100-400 GM, mais il est à encombrement constant donc beaucoup plus encombrant tant que le Sigma n’est pas déplié.

Répondre
souchard martial 4 août 2021 - 21 h 23 min

Bonjour les D’jeunes,
Oui ça sera bientôt un achat incontournable.Cependant je suis un peu perplexe quant au résultat obtenu avec les différents clichés. Il n’y a que l’animal canin qui apporte une vrai qualité perceptible. Cependant un peu de contraste et du recadrage étaient nécessaire. Je vous envoie ce que je propose avec votre mail.

Répondre
Nadia et Benoit 4 août 2021 - 21 h 29 min

Bonjour Martial,

Les photos viennent de chez Sigma et sont en très basse qualité 😉 Ceci explique cela !

(Globalement, sur le blog, toutes les images sont, à mon grand désespoir, en très basse qualité)

Au fait, l’animal canin, c’est une hyène :p !

Bonne soirée,

Nadia.

PS : nous sommes un blog 100% indépendant des marques, n’hésitez pas à nous soutenir pour nous aider à continuer à rédiger des articles sur notre temps libre. Vous pouvez nous aider dans notre projet en cliquant sur les liens avant d’acheter, cela ne vous coûtera rien de plus. Par contre, ce simple geste soutiendra notre contenu !

Répondre
souchard martial 4 août 2021 - 21 h 41 min

Oui la hyène n’est ni un félin ni un canin, mais je ne m’y suis pas trop attardé c’est vrai…

Répondre
Frédéric Beer 4 août 2021 - 18 h 29 min

Quelle réactivité ! Je me suis jeté sur l’article dès la notification. J’irais essayer cet objectif avec mon Lumix S5. J’avoue être très curieux de la réactivité en AF-C. Car mon gros reproche du S5 est l’autofocus. Comparé à Sony ou Canon, c’est à pleurer.

Répondre
Nadia et Benoit 4 août 2021 - 18 h 34 min

On ne chôme pas par ici ! 🙂

Ça dépend vraiment du style de photo que l’on prend. Mais en effet, on n’est pas au niveau de Sony et de Canon sur ce point (bon, ils ont d’autres inconvénient mais c’est une autre histoire). Je pense que c’est surtout pour la photo d’oiseau où c’est plus compliqué ! Même si j’ai réussi de belles images avec la bague d’adaptation + Sigma 150-600 mm f5-6.3 DG HSM !

Bonne soirée,

Nadia.

PS : nous sommes un blog 100% indépendant des marques, n’hésitez pas à nous soutenir pour nous aider à continuer à rédiger des articles sur notre temps libre. Vous pouvez nous aider dans notre projet en cliquant sur les liens avant d’acheter, cela ne vous coûtera rien de plus. Par contre, ce simple geste soutiendra notre contenu !

Répondre
Franck Brémeault 4 août 2021 - 18 h 27 min

Ca donne envie d’un coup 🙂 Ajouté à la liste !!!

Répondre
Nadia et Benoit 4 août 2021 - 18 h 35 min

Bonsoir Franck,

Oui, il a l’air vraiment stylé ! Ajouté à la liste ici aussi !

Bonne soirée,

Nadia.

PS : nous sommes un blog 100% indépendant des marques, n’hésitez pas à nous soutenir pour nous aider à continuer à rédiger des articles sur notre temps libre. Vous pouvez nous aider dans notre projet en cliquant sur les liens avant d’acheter, cela ne vous coûtera rien de plus. Par contre, ce simple geste soutiendra notre contenu !

Répondre

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En Savoir Plus