Accueil Capteur Plein Format Panasonic Lumix S1 : avis et test terrain longue durée

Panasonic Lumix S1 : avis et test terrain longue durée

par Nadia et Benoit

Premier né de la gamme plein format de Panasonic, le Lumix S1 est un boitier très abouti que nous possédons depuis fin 2019. Sorti, déjà, depuis 2018, il surclasse pourtant toujours autant une partie de ses concurrents. Vidéo 4K 60 images par seconde, capteur 24 millions de pixels avec une superbe montée en ISO, photo haute résolution de 96 Millions de Pixels et stabilisation capteur 5 axes, sa fiche technique a de quoi en convaincre plus d’un. C’est en partie ce qui nous a motivé à découvrir le monde merveilleux du full frame avec lui. Mais bien sûr, un appareil photo ce n’est pas que des caractéristiques techniques. Alors, quel est notre avis après ce test longue durée et grandeur nature ? A quel prix l’acheter ? Et à qui s’adresse t’il ?

Panasonic Lumix S1

Une prise en main optimale avec le Lumix S1

Avant d’évoquer le gabarit de cet appareil photo hybride, commençons par le style. Je ne m’en cache pas depuis le G7, en passant par le GX9 et le G9, le look des boitiers Panasonic, j’adore ! Ils ne sont pas trop modernes comme les Sony Alpha (que nous avons eu), ni trop nostalgique tel les Fujifilm (que nous avons eu également). Ici, on a un style simple, net et efficace au service de l’ergonomie et d’une prise en main optimale. N’est-ce pas là le summum de l’élégance ? En toute subjectivité bien sûr !

Plus sérieusement, j’adore autant la poignée très marquée que le liseré rouge sur la molette de gauche. Et les optiques Panasonic habillent parfaitement l’ensemble. Voilà pour la partie style qui est somme toute subjective mais qui est un levier à ne pas sous-estimer dans le choix d’un appareil.

Panasonic Lumix S1 prise en main

Une ergonomie réfléchie

De prime abord, nous n’étions pas censés acheter un tel boitier. Nous sommes en micro 4/3 depuis 2015 et avons testé pendant une année des appareils photos APS-C de différentes marques. Nos photos sont prises principalement en voyage ou pour des souvenirs de notre enfant. Les vacances se font sans voiture et nous marchons donc beaucoup. Sur le papier, son poids de 1021 grammes (avec batterie) aurait dû nous refroidir. Autant que son gabarit qui ne passe pas inaperçu. D’ailleurs, à sa sortie quand je l’ai vu la première fois en magasin, je l’ai trouvé trop gros de prime abord. D’autant plus que je suis petite, que j’ai donc des petites mains et que nous voyageons avec un enfant en bas âge que nous devons porter au bout de 10 kilomètres de marche…

Mais alors pourquoi diable avons-nous craqué ?

poids Lumix S1 Panasonic

Une poignée creusée pour une prise très équilibrée

Parce qu’une fois qu’on l’a en main, on oublie son poids ! L’ergonomie est soignée. La poignée est d’une telle profondeur que la main se positionne de la meilleure des façons, les petites comme les grandes. Avec le Lumix S1, on se sent comme dans des chaussons ! Les boutons, molettes sont bien placés et quelque soit l’objectif fixé, on a un ensemble très bien équilibré. On peut monter facilement un télé-objectif sans déséquilibre contrairement aux boitiers avec des poignées plus fines.

Seul bémol, il est difficile d’accéder à certaines touches en gardant l’oeil sur le viseur ou l’écran. Ainsi, pour appuyer sur le bouton visualisation, il faut baisser l’appareil pour appuyer de la main gauche. On ne peut d’ailleurs difficilement tenir le boitier que d’une main. (Sauf si vous voulez faire des séances de muscu !). Et je parlerai du bouton REC plus tard qui est très mal placé pour mes petites mains (mais il peut se personnaliser). Néanmoins, on arrive à se sentir bien avec cet appareil photo.

Alors oui, il est mastoque ! Par contre, il est très robuste avec une construction de qualité. Et, si une petite comme moi avec un enfant dans le dos peut porter ce boitier + télé-objectif en randonnée, vous pouvez le faire aussi ! Pour un meilleur portage, je vous conseille de l’acheter avec une sangle Peak Design. Elle m’a permis de le porter en bandoulière et ainsi éviter de me faire mal au dos. Là où la sangle fournie avec le boitier est trop courte.

Panasonic S1 Lumix ergonomie

Boutons et molettes bien placés

Côté boutons et molettes, là aussi, le positionnement est globalement bien pensé. Avec Panasonic, on a tous les réglages à porter de doigts mais en toute simplicité. On n’a pas des boutons en pagaille et aucun risque d’en toucher un par erreur pendant qu’on photographie.

Un haut du boitier très complet

Sur le haut du boitier, on trouve le bouton déclencheur ainsi que les boutons pour le réglage de la balance des blancs, les ISO et l’exposition. Quand on photographie au viseur, c’est très pratique de pouvoir accéder à ces réglages sans quitter l’oeilleton des yeux. D’ailleurs, sur ce boitier, tout est fait pour que déclencher se fasse dans les meilleures conditions. A côté du bouton ON/OFF, on trouve un bouton lumière qui permet d’éclairer certaines touches. C’est très pratique quand on shoote dans l’obscurité même si on aurait aimé que tous les boutons s’éclairent.

boutons molettes du Panasonic Lumix S1 vue du dessus
Une double molette pour des choix rapides

A gauche, on trouve une double molette pour choisir le mode de prise de vue (A,M, S, Automatique, etc). Celle-ci est décorée d’un beau liseré rouge qui lui donne beaucoup de charme. Et, comme souvent avec Panasonic, on peut programmer plusieurs réglages avec la fonction P et les trois fonctions C (C1,C2,C3). C’est très pratique si vous alternez rapidement entre différents types de scènes. Par contre, j’ai un reproche à faire à cette roue ! Sur le G9, c’est exactement la même sauf que l’on appuie sur le bouton du haut pour la déverrouiller et ensuite on la tourne. Ici, c’est très différent il faut appuyer sur le bouton en même temps qu’on tourne la molette. Nous n’avons pas trouvé ça pratique du tout.

Via le cran de dessous, on sélectionne le type de prise de vue : simple, rafale, photos 6K ou encore TimeLapse ou retardateur. Sur ce dernier mode, il faut savoir que l’on peut choisir de déclencher au bout de 10 secondes et qu’il prenne trois photos. Pour des souvenirs de famille, c’est très utile.

Enfin, on a également un écran secondaire (qui peut s’éclairer). C’est très pratique pour vérifier d’un coup d’oeil ses réglages, notamment l’exposition. On peut voir également où se situe le niveau de la batterie et le nombre de clichés restant. C’est un petit plus qui positionne le Lumix S1 parmi les modèles les plus haut de gamme.

Un arrière de boitier presque parfait

Si vous venez de Panasonic, à l’arrière, vous trouverez tous les réglages auxquels vous êtes habitués. Et si vous ne venez pas de la marque, vous verrez la transition est très facile. On a ainsi accès au choix de type de mise au point (AF-S, AF-C et MF) avec une molette dédiée. Et ensuite, on peut affiner entre détection visage/animaux, suivi, et les différentes zones). C’est un bouton que j’utilise énormément pour alterner entre détection visage et suivi.

Lumix S1 avis longue durée
Un joystick excellent et indispensable

Indispensable dans de nombreuses situations, le Lumix S1 est doté d’un joystick qui est juste parfait ! La bonne taille, la bonne sensibilité (que l’on peut régler), bonne sensation au touché, c’est le meilleur outil pour choisir sa mise au point. On sélectionne du doigt et on agrandit ou réduit la zone de mise au point avec la molette arrière. Le joystick, je ne peux plus m’en passer, il est un super allié pour déclencher vite et bien. C’est sûrement le meilleur du marché. On peut aussi l’utiliser pour se balader dans les menus.

Juste à côté du viseur, on trouve le bouton REC. Et là, je ne suis pas d’accord ! C’est simple, avec mes petites mains je n’y accède pas ! Je suis obligée de lâcher la poignée pour toucher le bouton REC…! Je suis bien déçue que Panasonic ne l’ait pas positionné en haut comme sur le G9 ou le S5…Néanmoins, j’ai trouvé l’astuce ! Je tourne la molette de gauche en mode « Manuel Vidéo » et j’appuie sur le déclencheur photo pour filmer. Par ailleurs, j’aurai sûrement pu personnaliser un bouton avant ou arrière pour qu’il serve de bouton REC…

Des réglages toujours facilement accessibles

Quant au bouton « Q », il permet d’accéder à des réglages rapidement : exposition, ISO, balance des blancs mais également le format d’image ou encore le style photo. C’est d’ailleurs pour ce dernier point que je l’utilise beaucoup. Seul reproche, on ne peut pas choisir la qualité d’image (RAW, JPEG ou les deux) alors que c’est possible sur d’autres modèles de la marque. Il faut aller dans le menu général pour ce réglage. (Là encore possible de personnaliser ce réglage sur la touche de son choix).

Lumix S1 prise en main avis
Même avec un enfant impatient dans le dos, on trouve facilement ses réglages !

En dessous du bouton « Q », on a la roue avec le bouton « MENU » encore une fois avec un touché parfait. Une fois dans les menus, on découvre un choix de réglages dans un ordre parfaitement organisé. Les menus Panasonic, c’est juste un régal. Quand on vient de la marque, le passage à un nouvel appareil est transparent. Et si vous venez d’ailleurs, vous verrez que c’est très lisible et facile. A savoir, la roue dispose de flèche (en haut, en bas, droite, gauche) que vous pouvez customiser pour choisir des réglages spécifiques en accès rapide.

Pour le reste c’est très conforme et habituel à tel point que je n’ai senti aucune différence dans la facilité d’utilisation en passant du G9 au Panasonic S1. Même Benoît qui l’utilise plus rarement l’a tout de suite adopté.

Un viseur d’une excellente qualité

Toujours à l’arrière de l’appareil photo, on trouve un viseur OLED de 5,76 millions de points. Le taux de rafraîchissement est de 60 ou 120. Et comment dire ? C’est juste un vrai bonheur de photographier au viseur. Au delà de sa qualité sur le papier, il est très très confortable, y compris pour les porteurs de lunettes. J’adorai déjà le viseur du G9 comparé à celui de ses concurrents de chez Fuji ou Sony. Là, le viseur du Lumix S1 surclasse celui du G9.

Quant à l’écran arrière, il est d’une taille et d’une qualité confortable. Sa luminosité est excellente même par grand soleil et on peut facilement choisir ses réglages. Par contre, on doit dire qu’on a eu une grosse déception en découvrant les spécificités techniques du boitiers. Il n’est pas monté sur rotule et ne peut donc pas l’orienter à 180°…!

Lumix S1 viseur OLED

Quand on sait qu’on avait déjà un écran orientable en 2015 sur le G7, pourquoi le Lumix S1 n’a qu’un écran inclinable ? Ne croyez pas que ce n’est qu’un gadget pour influenceur ! Non, l’écran orientable c’est très utile pour photographier/filmer avec des angles originaux. Pour nos photos et vidéos en famille aussi. C’est aussi pratique pour retourner l’écran contre le boitier et ainsi le protéger pendant le transport. Bref, c’est bien dommage que l’écran ne puisse pas s’orienter.

Un écran seulement inclinable et tactile

Petite satisfaction, il est très facile de l’incliner et quand on l’incline cela coupe la détection oeil du viseur. Etant donné que Benoît est plutôt écran et moi viseur, ça permet de se partager l’appareil sans toucher au réglage de détection du viseur.

On oublierait presque de le dire tant c’est évident pour Panasonic (mais pas sur les autres marques). L’écran est évidemment tactile. Le tactile peut servir autant à la mise au point qu’à se balader dans les menus. Et ce tactile répond parfaitement au doigt. Cela fait partie des grandes qualités de la marque.

écran inclinable et tactile Panasonic S1

Des fonctions personnalisables à l’avant du boitier

Chez Panasonic, la personnalisation du boitier est vraiment une idée maîtresse. On retrouve des boutons réglages programmes (C1,C2, C3) et les flèches de la roue menu qui sont personnalisables. Mais ce n’est pas tout ! A l’avant du boitier, il y deux boutons où l’on peut choisir de mettre les réglages que l’on souhaite. Chez nous, c’est le HLG (HDR) et on va y ajouter le déclenchement vidéo.

Par ailleurs, à l’avant toujours, un bouton 1/2 permet d’alterner d’un clic entre obturateur électronique et obturateur mécanique. Nous sommes dans 99% des cas en mécanique. Néanmoins, il nous est utile de passer en obturateur électronique dans deux cas. Pour être silencieux quand on photographie des animaux en randonnée, pour ne pas les effrayer. Ou dans un lieu calme (église, spectacle). En quelques secondes, notre boitier ne fait plus un seul bruit. On a un véritable mode silencieux au point de ne pas se rendre compte qu’on déclenche. Le passage à l’obturateur électronique est aussi utile pour avoir une cadence de rafale plus rapide.

Un double stockage

Enfin, il est doté d’un double emplacement pour carte mémoire. Un pour carte SD et un pour carte XQD. Et quand on connait le prix d’une carte XQD, et bien nous n’utilisons qu’une carte SD de 256 Go…! Le boitier est bien évidemment tropicalisé et résistant à la poussière. Quant aux connectiques, on a une prise HDMI et USB-C, une prise micro et une prise casque ainsi qu’une sortie pour une télécommande. Enfin, la batterie offre une très bonne autonomie , on peut partir à la journée avec les yeux fermés. Néanmoins, par sécurité, nous avons toujours une batterie de secours.

Avis et test terrain Lumix S1 Panasonic

Aussi, dès la prise en main, le Lumix S1 est un appareil photo hybride robuste, tropicalisé avec une qualité de construction irréprochable. Il nous suit dans toutes nos aventures même les plus humides. Hormis des petites perfectibilités, l’ergonomie a été parfaitement pensé. Que ce soit pour sa prise en main comme pour ses menus ou l’accès au moindre réglage, on se sent comme à la maison. Et pour avoir testé d’autres marques, c’est assez rare. Avec lui, on ne cherche pas pendant dix minutes un réglage. Et on peut tout personnaliser facilement. Ce sont des arguments forts qui nous ont convaincu de découvrir le plein format avec la gamme S de Panasonic.

Vous savez maintenant que cet appareil photo offre des conditions quasi optimales pour les photographes/vidéastes exigeants. Mais qu’en est-il sur le terrain ? A savoir, si nous l’avons acheté et testé au départ avec l’objectif S 24-105 mm f4.0. Depuis cet été, nous l’avons également testé avec le S 16-35 mm f4.0, le Sigma 100-400 mm DG DN OS ou encore le Sigma 14-24 mm f2.8 DG DN.

Lumix S1 : la magie d’un capteur plein format

On ne va pas vous l’apprendre, il est doté d’un capteur plein format de 24 Millions de Pixels. C’est avec lui et le S1R que la marque a fait son entrée dans l’hybride full frame. Et depuis neuf mois qu’on l’a acheté, ce beau capteur, on l’a mis à rude épreuve ! Fête des lumières de Lyon, vacances à la neige, balade au Zoo, promenade citadine, vacances à la montagne avec grosses randonnées ou encore vacances à la mer, c’est un véritable test terrain longue durée que l’on propose ici. Sans oublier les nombreuses photos que l’on prend en famille au quotidien.

photo fleur test hybride plein format monture L
ISO 100 – 105 mm – ƒ/4 – 1/640

Photographiez avec un superbe rendu

Ce qu’on aime avec le Lumix S1 ? C’est que la moindre photo, la simple sortie en famille, une bataille de boule de neige ou encore un gâteau qui sort du four, tout devient un super souvenir, une magnifique image. Il n’est plus question de performance ici mais d’émotion transmise. Et sur ce point, avec cet hybride, on excelle. Venant du Micro 4/3 et de l’APS-C, dès les premiers clichés la différence nous a sauté aux yeux.

Avis profondeur de champ appareil photo hybride plein format
ISO 100 – 24 mm – ƒ/11 – 1/250

Des images d’une grande profondeur

La magie du plein format, ce n’est pas seulement une image d’une meilleure qualité. Non, c’est surtout une photo avec bien plus de profondeur. Chaque plan de la photo ressort parfaitement. On croirait une image en 3D qui va sortir de l’écran. Même si on se doutait que l’on obtiendrait de plus belles images avec le plein format, on ne s’attendait pas à une telle claque visuelle.

Test Appareil Photo Hybride Plein format en montagne
ISO 100 – 86 mm – ƒ/13 – 1/100

La profondeur de l’image, c’est la force du plein format. Mais ce n’est pas juste une formule pour faire jolie. Non, avec le Lumix S1, nos photos ont pris en volume, en force. Les images sortent de notre écran 5K pour prendre vie. Que ce soit un paysage comme un plan rapproché ou un portrait, le sujet se détache toujours parfaitement. De plus, les images sont d’une grande netteté. D’ailleurs, on découvre parfois après coup des détails que l’on n’avait pas vu au moment de déclencher.

Test terrain Panasonic Lumix S1
ISO 100 – 14 mm – ƒ/13 – 1/80

Avec cet appareil photo, on gagne en précision. Ainsi, la trompe du papillon qui dévore le nectar d’une fleur devient parfaitement visible autant qu’une toile d’araignée sur un panneau vieillissant ou une croix perchée au loin sur une montagne. On est happé par la photo et c’est un véritable plaisir de les visualiser sur un grand écran. Et plus encore d’en faire des agrandissements.

test macro papillon sur fleur avec hybride plein format Panasonic
ISO 800 – 400 mm – ƒ/13 – 1/500

Un super bokeh

En plus de la profondeur de champ, c’est la beauté des flous d’arrière-plan qui nous a plu. Moi qui adore les beaux bokeh et qui ait investit dans des optiques avec une grande ouverture pour avoir toujours mieux, je suis ravie. Les portraits de notre fils n’ont jamais été aussi beau, même avec l’optique du kit le S 24-105 mm f4.0.

ISO 6400 – 270 mm – ƒ/6.3 – 1/2000

Le flou d’arrière plan est magnifique ! Quelque soit l’optique fixée, on obtient un superbe bokeh. Pour sublimer un sujet, il n’y a pas mieux qu’un beau flou d’arrière plan. Chaque photo fait mouche et même une simple partie de foot au parc devient un prétexte à ramener de beaux portraits de notre fils. Les meilleurs souvenirs ! Pour un portrait ou des plans rapprochés, c’es juste sublime. Et, il n’y a pas forcément besoin d’opter pour des objectifs haut de gamme. Contentez vous juste de saisir l’instant dans toute sa splendeur ! On ne se lasse pas d’apprécier le bokeh de nos photos même avec une ouverture à f6.3 !

macro fleur Panasonic Lumix S1 avis
ISO 100 – 86 mm – ƒ/4 – 1/500
test bokeh Panasonic Lumix S1
ISO 1600 – 157 mm – ƒ/5.6 – 1/200

Sublimez vos photos avec le Lumix S1

On ne se lasse pas non plus du rendu des photos en elles-mêmes. Les couleurs sont très naturelles et on se prend plus encore au jeu de choisir les bonnes heures pour photographier. Un rayon de soleil entre les arbres, un coucher incandescent ou encore une lumière de pleine journée, dans chacune de ces situations, les couleurs sont parfaitement fidèles.

Un superbe rendu des lumières et des couleurs

Je crois qu’une des images qui résume le mieux la transcriptions naturelle des couleurs. Qui montre à quel point on peut sublimer un sujet avec une belle lumière et le Lumix S1, c’est cette photo de lion. Et pour illustrer la grande netteté et les détails que l’on obtient avec ce capteur 24 millions de pixels, nous l’avons également recadrée (image n°2) !

photo animalière avec hybride plein format monture L
ISO 100 – 105 mm – ƒ/5 – 1/160
test recadrage photo Lumix S1
La même photo mais recadrée

Faire de belles photos nettes avec un beau flou, c’est bien. Mais encore faut-il que les couleurs autant que la lumière soient fidèlement retranscrites. Avec un petit capteur, ce travail des couleurs et de la lumière au moment de déclencher n’est pas toujours aussi bien récompensé. Là, chaque photo retranscrit parfaitement ce qu’on a vu. Il n’y a pas de contraste trop fort, de ciel trop éclairci. Chaque détail d’un paysage est parfaitement restitué en image. D’ailleurs, il gère bien mieux les forts contrastes à tel point que l’on photographie plus facilement en conditions de lumière difficile.

coucher de soleil hybride plein format
ISO 400 – 139 mm – ƒ/11 – 1/160

Le rendu des couleurs très naturel, c’est vraiment le point fort de Panasonic. On apprécie cette qualité qui donne de superbes images. Et les contrastes aussi sont bien gérés. Grâce à son grand capteur et à la bonne gestion des couleurs et des lumières, on peut plus facilement photographier en pleine journée, même en été !

lumière de fin de journée d'hiver sur les Alpes
ISO 400 – 105 mm – ƒ/13 – 1/125

Stabilisation 5 axes pour des poses longues même à main levée

C’est presque une évidence, il dispose de la stabilisation capteur sur 5 axes. Un must à ce jour. Cette stabilisation 5 axes est de 6.5 IL, une des meilleures du marché.

test stabilisation 5 axes Lumix S1 Panasonic
ISO 100 – 24 mm – ƒ/9 – 2 secondes à main levée

La stabilisation 5 axes de 6.5 Stops est un sérieux argument pour convaincre les photographes. Et cela ne sert pas seulement à faire joli sur une fiche technique. La stabilisation capteur est un formidable outil pour faire des poses longues à main levée ! Pour capter un paysage par faible luminosité, pas besoin de trépied, on peut partir léger ! De même pour une pose longue en vue de faire des effets filés. Avec le Lumix S1, on a pu prendre des photos à main levée avec des temps de poses de 2 sec (à 24 mm).

Si vous êtes amateurs de photos de nuits, vous allez adorer cette fonctionnalité. De même si vous aimez faire de superbes effets à vos photos, de jour (avec des filtres ND) comme de nuit (effet de filés). Néanmoins, pour les prises de vues en basse lumière, il est excellent à plus d’un titre.

test pose longue Lumix S1 Panasonic
ISO 100 – 31 mm – ƒ/4.5 – 2 secondes à main levée

Une excellente montée en ISO

Sur le papier, le Panasonic Lumix S1 a une montée en ISO entre 50 et 204 800. Ça, c’est évidemment en théorie. Mais qu’en est-il en pratique ?

test montée ISO Lumix S1 Panasonic
ISO 6400 – 53 mm – ƒ/4 – 1/20

L’argument massue qui nous a convaincu d’acheter ce boitier, c’est l‘excellente montée en ISO. On peut monter jusqu’à 12800 ISO quasiment les yeux fermés et même jusqu’à 20000 ISO, il se défend pas mal. On est loin des 3200/6400 ISO maxi sur micro 4/3 ou APS-C. Et ça, pour nous, c’était le point essentiel ! Pour les prises de vues en basse lumière où on ne peut pas se servir d’une pose longue, on a le meilleur appareil photo hybride !

avis montée ISO Lumix S1 Panasonic
ISO 8000 – 35 mm – ƒ/4 – 1/60

En effet, une grande partie de nos photos sont consacrées à nos souvenirs de famille. Et pour ces souvenirs, nous sommes exigeants. De ce fait, nous avons investi dans des optiques lumineuses pour nos boitiers micro 4/3 et même APS-C. Néanmoins, en hiver, le soir, pour photographier notre enfant : un sujet en mouvement constant, ce n’était pas suffisant. Il nous fallait toujours monter à 6400 ISO voire plus. Résultat : nous avions des images bruitées. Et la gamme Sony Alpha 7S ne nous a pas convaincu. Finalement, on ne regrette en aucun cas notre choix.

appareil photo hybride plein format basse lumière test
ISO 10000 – 400 mm – ƒ/6.3 – 1/1000

Montez les ISO sans craintes !

Là, les ISO ne sont même plus un réglage que je regarde ! Ils sont réglés sur une limite de 25600, et je ne m’en occupe plus. Je me concentre uniquement sur mon cadrage, la vitesse ou l’ouverture et c’est tout ! Je n’ai plus qu’à déclencher. Finalement, plus on monte en gamme, plus il est facile de photographier et moins on a besoin de s’occuper des réglages.

test basse lumière Lumix S1 Panasonic
ISO 12800 – 39 mm – ƒ/7.1 – 1/60

Bref, le Lumix S1 est sûrement un des hybrides plein format les plus complets. Il tient la route et réussit parfaitement son job : prendre des photos superbes dans les meilleures conditions. Et il n’a pas à rougir face à ses concurrents qui n’ont pas forcément une aussi bonne stabilisation ou montée en ISO. Ce dernier point est d’ailleurs assez hallucinant quand on voit des clichés réalisés au dessus de 8000 ISO.

Capturez même en 96 Millions de Pixels

Avec ce capteur de 24 Millions de Pixels, on a largement de quoi obtenir de très belles photos parfaitement nettes et détaillées. Néanmoins, si cela ne vous suffit pas, pour pouvoir recadrer votre photo ou faire des très grands tirages, il est possible de photographier en haute résolution.

A vous les 96 Millions de Pixels ! Pour une photo de la Lune ou d’un animal un peu éloigné voire d’un paysage grandiose dans lequel vous voudrez isoler un élément, cette fonction est idéale. Posez votre appareil sur trépied et déclenchez en haute résolution. L’appareil prend alors plusieurs photos qu’il assemble pour donner un cliché de 96 millions de pixels.

photo haute résolution Lumix S1
ISO 160 – 14 mm – ƒ/13 – 1/60

Photos détaillées, nettes avec un beau flou d’arrière plan et une grande profondeur de champ, les capacités se mettent au niveau des photographes les plus exigeants. D’ailleurs, au delà du capteur plein format et des millions de pixels, ce boitier a d’autres tours dans son sac !

Et l’autofocus dans tout ça ?

Le point où Panasonic est souvent décrié : c’est l’autofocus. Depuis la sortie du GH5, cette mauvaise réputation lui colle à la peau. On ne pourra rien dire pour ce modèle car nous avons un G9 qui nous a toujours donné satisfaction. Qu’en est-il du Panasonic S1 ?

test portrait Lumix S1 Panasonic
ISO 100 – 56 mm – ƒ/4.0 – 1/640

On précise avant tout qu’avec son autofocus par détection de contraste, cet appareil photo détecte les visages (y compris les yeux mais ce n’est pas flagrant d’autant plus quand le sujet porte des lunettes) et les animaux (on a testé sur notre chat et au zoo). Il est également possible de choisir des zones de mise au point et un suivi.

Le contexte du test de la mise au point automatique

test autofocus Lumix S1 Panasonic
ISO 200 – 105 mm – ƒ/4 – 1/1000

Ce boitier, nous l’avons utilisé pour capturer des images de notre fils à la maison mais aussi jouant au foot, en draisienne ou simplement en train de courir. En somme, un sujet constamment en mouvement. Très souvent, il porte des lunettes de soleil et un casque de vélo avec des yeux. Un contexte pas vraiment favorable aux autofocus, en général. On s’est aussi amusé à photographier son train électrique en marche. Il a servi également à photographier des animaux ou encore une course cycliste à côté de chez nous. Bref, les usages ont été variés.

test mise au point automatique Lumix S1
ISO 1250 – 217 mm – ƒ/5.6 – 1/1000

L’autofocus ce n’est pas le point fort de Panasonic. Soyons honnête tout de suite. Il faut dire que tout l’argumentaire marketing de Sony (et même Canon) est totalement centré sur la mise au point automatique. Néanmoins, on a beau avoir testé le super autofocus de Sony et de Canon et bien on n’a pas pour autant eu envie de rester chez eux ! Mais clairement, il faut le dire, Sony et Canon ont des autofocus ultra performant.

Perfectible avec une mise à jour à venir

avis autofocus plein format Lumix
ISO 160 – 400 mm – ƒ/6.3 – 1/1300

Alors, oui, on a eu des déchets, quelques photos ratées mais aussi de très belles réussites dans la grande majorité. Les photos de mon petit garçon sont réussies et j’ai de superbes clichés de mon fils au foot, sur une balançoire ou encore en draisienne. Nous avons aussi de bonnes photos d’une course cycliste. En se mettant à une vitesse suffisamment rapide et en réglant la sensibilité de l’autofocus, on obtient de très bons résultats. Ce n’est pas parfait mais en rien bloquant. De plus, Panasonic est une marque en constante progression. Aussi, une mise à jour doit arriver d’ici la fin de l’année pour intégrer les progrès du S5 dans le S1. De si grosses mises à jour, il y n’y a que cette marque qui le fait. Et pour avoir tester depuis quelques semaines le S5, l’autofocus est très performant !

avis rafale Lumix S1 Panasonic
ISO 160 – 400 mm – ƒ/7.1 – 1/160

Photos 6K et Mode Rafale

Enfin, pour être complètement complet sur les qualités de ce boitier, il faut savoir qu’il est possible de photographier en rafale jusqu’à 9 images par seconde, avec obturateur électronique.

test photo animalière avec Lumix S1 Panasonic
ISO 800 – 105 mm – ƒ/4 – 1/160

La fonction rafale nous a été très utile pour photographier des marmottes ou encore une course cycliste et même notre petit en pleine session football avec son papa. Si la cadence de 9 images par seconde ne vous suffit pas, vous pouvez également passer sur le mode 6K Photos. Le boitier enregistre alors une séquence de 30 images par seconde en 18 millions de pixels. Il ne vous reste plus alors qu’à les extraire depuis le boitier. C’est une fonctionnalité très utile pour les sujets en mouvement.

test rafale et mise au point automatique Lumix S1 Panasonic sur photo d'animaux
ISO 800 – 105 mm – ƒ/4 – 1/160

Vous l’aurez compris, on a là un boitier très complet aux fonctionnalités et aux résultats qui ont de quoi satisfaire des photographes les plus exigeants. Netteté de l’image, superbe bokeh, stabilisation 5 axes performantes, pose longue à main levée, montée en ISO élevée ou encore mise au point automatique avec de bonnes performances… Bref, le Lumix S1 est un appareil taillé pour la photo. Il l’est également pour la vidéo ! C’est donc un produit très polyvalent pour les photographes qui aiment aussi filmer avec une belle qualité.

Le Panasonic Lumix S1 : taillé pour la vidéo

Côté vidéo, il est possible de filmer en 4K 60 images par seconde ! En 2018, Panasonic était la première marque à lancer un hybride plein format capable de filmer en 4K 60 fps.

4K 60 images par seconde pour des souvenirs éternels

Certains pensent peut être que la 4K c’est inutile pour des amateurs. Laissez nous vous dire qu’ils se trompent. Comme pour les photos, la qualité de nos souvenirs de famille ça n’a pas de prix. Et la 4K aujourd’hui, c’est ce qu’il y a de plus beau. C’est surtout ce qui durera dans le temps. Il suffit de regarder une vidéo Full HD sur un écran 4K de qualité pour se rendre compte que l’image n’est pas belle. Imaginez dans 10, 15, 20 ans ce que ça donnera !

Par ailleurs, la cadence de 60 images par seconde permet de réaliser des vidéos plus fluides et donc d’avoir là encore une meilleure qualité de film. Bref, même pour un simple petit tour en draisienne ou pour un repas en famille, nous sommes exigeants. Nous voulons la 4K 60 images par seconde. Et pourtant, j’étais la première sceptique sur l’utilité de cette qualité d’enregistrement.

Une superbe qualité de vidéo

Le Lumix S1 permet donc de filmer en 4K 60 images par seconde, une des meilleures qualité d’image à ce jour pour un boitier polyvalent photo/vidéo. La vidéo, c’est le point fort de Panasonic. Les vidéos sont d’une grande qualité et on est là aussi plongé dans l’image. Seul bémol, le crop x1,5. Au début, on était déçus. Difficile de filmer en intérieur sans grand angle…! Depuis qu’on a un ultra grand angle, ça va mieux. Et surtout, on utilise ce crop à notre avantage. Cela permet, en effet, de zoomer plus quand on a un objectif avec une focale un peu courte ! Autant voir le verre à moitié plein.

Pour voir la vidéo en 4k 60 images / seconde il faut utiliser les navigateurs Chrome ou Firefox.

Stabilisation capteur pour des vidéos à main levée

Evidemment, la stabilisation 5 axes fonctionnent quand on filme. Elle permet ainsi des vidéos à main levée d’une grande stabilité. C’est d’autant plus vrai quand on couple boitier et optique Lumix stabilisée ! Attention, avec Sigma, la double stabilisation capteur + optique ne fonctionne pas. Pour filmer à main levée, il vaut donc mieux opter pour du Panasonic de la gamme S. C’est d’autant plus vrai quand on est sur un objectif avec une longue focale.

La stabilisation 5 axes, couplée à la stabilisation optique, on ne peut plus s’en passer. Avec, on obtient de superbes vidéos à main levée. Plus besoin d’emmener de trépied. Bien sûr, la stabilisation 5 axes ne fait pas tout. Si vous courrez avec ou faites du sport, il vous faudra un gimbal. Ceci étant dit, c’est vrai pour tous les appareils photos.

Aussi, entre la vidéo 4K 60 images par seconde et la stabilisation 5 axes, on est dans les conditions optimales pour ramener de super films. On aimerait juste que Panasonic fasse sauter le crop lors d’une mise à jour !

Et l’autofocus en vidéo ?

Là encore, la mise au point automatique c’est LE sujet qui revient en boucle quand on parle de cette marque. A vrai dire, c’est un peu comme en photo. Ce n’est pas merveilleux mais ce n’est pas catastrophique non plus.

On a eu l’occasion de filmer notre fils jouant à la balançoire, en vélo avec une casque sur la tête et des lunettes et même lors d’un spectacle de gym. Et je n’ai pas eu de reproche à lui faire. On a aussi filmé au zoo, avec un S 24-105 mm f4.0 qui n’est pas trop une optique pour ce type de prise de vue. Là, avec un sujet éloigné comme un jeune panda en arrière plan, il a eu tendance à faire le point sur le premier plan plutôt qu’à l’arrière sur l’animal. C’est un peu logique avec une focale pas adéquate. De plus, la mise au point se rectifie facilement au joystick ou sur l’écran tactile. J’ai filmé un concert de nuit pendant de longues minutes et je n’ai eu aucune perte de focus sur les deux protagonistes. Là encore, après avoir testé le S5 aussi en vidéo, l’autofocus en vidéo du Lumix S1 sera meilleur une fois la mise à jour effectuée.

Pour voir la vidéo en 4k 60 images / seconde il faut utiliser les navigateurs Chrome ou Firefox.

Une amélioration à venir

Durant notre test, on ne peut donc pas dire que la mise au point automatique nous ait fait défaut. Bien sûr, ce n’est pas là où la marque excelle. Par ailleurs, il faut dire qu’avec un Sigma 100-400 mm sans double stabilisation, le moindre tremblement fait perdre la mise au point. Pas sûr que l’on puisse incriminer le boitier.

Enfin, pour rappel, une mise à jour doit intervenir d’ici la fin de l’année en intégrant les avancées du S5 en terme de mise au point automatique dans le S1. Et nul doute que Panasonic continuera de progresser et d’en faire profiter ses clients.

Polyvalent photo & vidéo, on a ici un appareil photo qui sait tout faire ! Capteur plein format 24 Millions de Pixels, vidéo 4K 60 images par seconde. Sa prise en main est tout aussi agréable que les photos/vidéos d’une grande qualité. Au bout de neuf mois que nous sommes propriétaires de cet appareil, il répond toujours présent à nos exigences. Bref, le Panasonic Lumix S1 nous a parfaitement convaincu de notre choix.

Le Lumix S1 s’adresse t’il à des amateurs ?

Amateurs, nous ne regrettons pas d’avoir cassé notre tirelire pour cet appareil photo.Oui ce boitier est tagué pour professionnel. Mais, c’est juste un positionnement tarifaire. Si vous avez l’argent il n’y a aucun mal à se faire un gros cracking ! Franchement, entre le micro 4/3, l’APS-C en rapport au plein format, on trouve que c’est le jour et la nuit. Le plein format, c’est juste wahou. Il n’y a pas besoin d’être expert pour apprécier le résultat des clichés. Même un débutant est capable de s’amuser avec, d’ailleurs, le mode automatique peut très bien convenir pour apprendre dans un premier temps.

ISO 100 – 35 mm – ƒ/11 – 1/125

Le plein format : une qualité d’image au dessus

De notre côté, cela fait cinq ans que nous sommes sur micro 4/3 et avons testé de l’APS-C pendant un an. Si au départ le poids et le prix du plein format nous rebutaient, nous étions quand même très curieux. Avec l’expérience, on s’est rendu compte que pour avoir les meilleurs résultat en micro 4/3, il fallait mettre le prix. Et finalement, on se retrouvait avec des optiques qui valaient chères. Or, avec un budget similaire et moins d’objectifs, on arrive à un résultat meilleur en plein format. Alors pourquoi s’en priver ?

Photo Aiguille du Midi
ISO 100 – 90 mm – ƒ/7.1 – 1/320

Au delà de la qualité des photos qu’on imaginait pas aussi visible entre le plein format et les autres tailles de capteur, c’est la montée en ISO qui nous a bluffée. Sur ce point, entre autres, le Lumix S1 est excellent. Or, photographier nos souvenirs de famille sans limite, ça n’a pas de prix. Bien sûr, il y avait ces contraintes de poids, surtout avec un jeune enfant et sans voiture. Finalement, après neuf mois, cette question est complètement balayée. On garde le micro 4/3 pour les supers télé-objectifs uniquement, pour le moment.

Prix du Lumix S1 Panasonic et disponibilité

A ce jour, il coûte 2499€ nu. Il est disponible sur Fnac.com, Digit-Photo. En kit, il se vend 3329€ avec le S 24-105 mm f4 qui est un excellent objectif polyvalent. C’est avec lui que nous avons fait la majorité des photos. Il est disponible également chez Fnac.com, Digit-Photo.

avis bokeh Lumix S1 Panasonic  + S 24-105 mm
ISO 200 – 105 mm – ƒ/7.1 – 1/125

En conclusion

Après neuf mois d’utilisation et des milliers de photos dans des contextes et thématiques variés, le Lumix S1 est le compagnon principal pour capter les moments les plus important de notre vie. Avec lui, on a passé le pas du plein format dans les meilleures conditions. Essayé lors de la fête des Lumières à Lyon, je l’ai tout de suite pris en main sans aucun flottement, ni temps d’adaptation.

Lorsque nous l’avions acheté, nous cherchions un boitier avec lequel on réussirait de superbes photos avec une belle qualité et une excellente montée en ISO. Nous en avons eu pour notre argent et même plus qu’on ne l’espérait. La prise en main est parfaite en dépit du gabarit de ce modèle. Les couleurs et les lumières sont superbement retranscrites. Et moi qui adore les beaux flous d’arrière plan, je suis ravie ! Le bokeh est magique. Côté vidéo, on enregistre en 4K 60 images par seconde, une qualité qu’on exige pour garder éternellement les films de notre vie.

Bref, le Lumix S1 est un excellent appareil photo. Issu d’un partenariat sur la monture L avec Leica et Sigma, il permet de bénéficier d’un parc d’optiques déjà très conséquent. On a ainsi pu le tester avec des objectifs Panasonic mais également Sigma. On a donc une monture très complète qui permet de répondre aux diverses pratiques photos.

Test Panasonic Lumix S1 basse lumière
ISO 800 – 70 mm – ƒ/4.0 – 1/160

Lumix S1 face à ses concurrents ?

Mais bien sûr, il n’est pas seul au monde. En ce moment, la concurrence fait rage chez les constructeurs. Son véritable concurrent est le Canon EOS R6 qui dispose d’une fiche technique et d’un prix très proche sur le papier. Néanmoins, il est vendu en kit avec une optique moins intéressante. Les autres modèles, Sony A7 III, Sony A7C et Nikon Z5, Nikon Z6 ont des tarifs moindres ou similaires mais ne proposent pas les mêmes caractéristiques techniques. Quant aux Canon EOS R5 et Sony 7SIII, on n’est pas vraiment sur le même budget.

Aujourd’hui, le véritable concurrent c’est le Panasonic S5. Sa fiche technique est quasiment la même à un tarif moindre pour un gabarit bien plus compact. Il est même plus performant sur le papier point de vue autofocus. Néanmoins, une mise à jour de la mise au point automatique doit intervenir d’ici la fin de l’année. De plus, on imagine que Panasonic a plus d’un tour dans son sac.

Et vous ? Que pensez vous de cet appareil photo hybride plein format ?

Les photos du boitier ont été prises avec un Lumix G9 + Vario 35-100 mm f2.8 II ou Panasonic Leica 42.5 mm f1.2.

A LIRE :

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la conservation et la manipulation de vos données sur ce site.

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En Savoir Plus