Comment photographier un voyage ? 8 conseils & astuces

par Nadia et Benoit

Enfin, les vacances arrivent bientôt et vous partez découvrir une belle région de France ou du monde. Pour l’occasion, vous avez envie de prendre de meilleures photos de voyage. Vous voulez garder un souvenir impérissable de votre séjour tant attendu. Seulement, vous ne savez pas comment photographier un voyage ! Comment réussir de belles photographies de voyage ? Comment revenir avec des images qu’on sera fier de sortir en tirage papier ou même en livre ? Dans cet article, je vous partage mon expérience ainsi que mes conseils pour que photographie de voyage rime avec plaisir ! Et en bonus, je vous donne quelques conseils de matériel photo pour voyager !

Mes huit commandements de la photo de voyage :

  1. Maîtrisez votre appareil photo
  2. Apprenez à voir comme votre objectif
  3. Restez en mode Auto
  4. Photographiez en RAW + JPEG
  5. Faites attention à l’horizon
  6. Ne lésinez pas sur la préparation
  7. Exercez votre propre oeil photographique
  8. Patientez pour obtenir la bonne photo
  9. BONUS : le matériel photo pour voyager
photographier un voyage

1. Entraînez vous avant de partir afin de réussir vos photos de voyage

Avant de partir en voyage, il est primordial de bien connaître les réglages, les fonctionnalités et les petits plus de votre appareil photo. Nous sommes nombreux à acheter un nouvel appareil juste avant de partir. Mais attention, il faut s’entraîner plusieurs semaines avant de partir. En effet, le risque est grand de se retrouver avec des photos ratées car on ne connaissait pas telle ou telle subtilité de son appareil tout nouveau.

Ainsi, plusieurs mois avant de nous envoler pour l’Ouest du Canada, j’avais reçu le Lumix G7 en cadeau de Noël. J’ai alors profité de cette longue période entre la réception de l’appareil et mon voyage, pour m’entrainer, me familiariser avec, soit au quotidien, soit en famille, et surtout lors de courts week-end. Il faut dire qu’en voyage, on rencontre des situations inédites dans un lieu qu’on ne connaît pas. De ce fait, on se retrouve vite pris au dépourvu avec un appareil nouveau. C’est d’autant plus vrai quand on est débutant. Mais grâce à ma préparation avec le Lumix G7, je fus à l’aise durant mon voyage au Canada.

prendre de meilleures photos de voyage
Vue sur la ville de Tolède lors d’un voyage en Espagne

Photographier un voyage avec un appareil photo que vous connaissez

Par contre, lorsque je suis partie à Barcelone et Madrid, avec un Fujifilm X-T30 et un Fujifilm X-T3, j’ai fais cette erreur. Je venais tout juste de les recevoir et je découvrais la marque. Aujourd’hui, je regrette encore de ne pas avoir pris le temps de mieux les maîtriser. Je me revois encore dans les rues de Barcelone à être bloquée dans l’utilisation de mes boitiers. Et vu la superbe qualité de ces appareils, c’est vraiment dommage. Aussi, même si cette mésaventure remonte à quelques années, je n’ai qu’une envie, c’est de retourner à Madrid et Barcelone avec mon matériel actuel que je connais, lui, sur le bout des doigts. Bon, vous me direz l’Espagne, ce n’est pas loin de chez nous, ce n’est pas grave. Ce n’est pas une raison pour faire cette erreur avant de partir à l’autre bout du monde.

Familiarisez vous avec votre appareil photo avant de partir

Quant à ma belle-mère partie en Namibie récemment. Avant de partir, je lui ai donné un cours de prise en main pour maîtriser son Canon EOS M6 Mark II. Ça l’a grandement aidé à revenir avec de belles photos de voyage.

tutoriel photo de voyage

Finalement, il n’y a pas de secrets, pour réussir de belles photos de voyage, il faut s’accorder un peu de temps et faire de la photo au quotidien. Alors, bien sûr, on est tous pris et nous avons peu de temps. Ayant un enfant en bas âge, je sais ce que c’est de courir partout à longueur de journée. Pour autant, je vous conseille de prévoir un week-end escapade avec votre appareil, surtout s’il est nouveau, quelques semaines avant de partir ! C’est l’occasion de vous entraîner, c’est un peu une répétition générale ! D’ailleurs, avec le Lumix G7, nous étions parti une semaine à La Plagne quelques semaines avant de nous envoler pour le Canada. Et je dois dire que cela m’a permis de mieux maîtriser mon appareil, une fois sur place. (J’ai quand même fait l’erreur n°3 !).

prendre de belles photos de voyage

Vous êtes complètement perdu avec le manuel utilisateur ? Vous débutez en photo ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil et les réglages photo !

2. Apprenez à voir comme votre objectif photo avant de partir

Par ailleurs, quand je parle de s’entraîner avec son appareil photo, je pense aussi à l’objectif ! Si vous possédez un compact ou un bridge, il est important de connaître sur le terrain, concrètement ce que va donner la puissance de votre zoom. Vérifiez aussi sur ordinateur vos photos afin de savoir jusqu’à quel niveau de zoom, vous avez une qualité d’image suffisante. Il serait, en effet, dommage de rentrer avec des images de mauvaises qualités, ce qui arrive souvent quand on zoome trop.

Si vous possédez un reflex ou un hybride, c’est le même principe ! Pour réussir à photographier un voyage avec une composition originale, il me paraît primordial d’appréhender comment on voit dans l’optique utilisée. Car l’objectif est votre oeil et définit le champ de vision dont vous disposerez.

L’objectif est le prolongement de votre regard

Concrètement, surtout si vous possédez plusieurs optiques, partez en balades avec le (ou les) objectif(s) que vous emmènerez en voyage ! Pour un zoom, testez le sur toute sa plage plage focale, cadrez dans tous les sens également. Plus vous prendrez de photos avec, plus vous aurez l’habitude de voir avec. Cela fait maintenant quatre ans que je photographie régulièrement avec plusieurs objectifs différents et au fur et à mesure, je me suis familiarisée à leurs champs de vision. Aujourd’hui, pour chaque objectif, je sais avant même d’allumer l’appareil, comment je vais voir à travers. En terme de prise de photos, je suis donc beaucoup plus efficace.

photographier les gens en voyage
Les rues de Londres se prêtent volontiers à la photo de voyage

Ainsi, en voyage, dans une destination que je ne connais pas, même si j’ai peu de temps et des mauvaises conditions, je sais instantanément comment cadrer avec l’objectif fixé. Bien sûr, cela demande quelques temps de pratique pour y arriver. Néanmoins, je suis certaine que si vous prenez le temps de suivre ce conseil, une fois en vacances, vous serez familiarisé avec votre matériel, et notamment votre objectif. C’est comme ça que vous pourrez réussir à photographier un voyage vite et bien !

3. Débutants, restez en mode Auto pour photographier un voyage

Alors là, il faut que je vous raconte une de mes plus grosses erreurs en photo. Je m’en mords encore les doigts six ans après. Je m’en souviens comme si c’était hier ! La veille, nous avions parcouru 80 km à vélo dans les rocheuses Canadiennes, dans le parc national de Banff, en Alberta. Mais ce jour là, c’est en bus que nous avions rejoint l’incroyable Lac Louise. Alors, comme toute touriste passionnée, j’ai photographié ce magnifique lieu que la nature nous offre. Sauf que voilà, il ne faisait pas beau et je n’arrivais pas à capter la couleur si particulière de ce lac. Mais heureusement, à ce moment là, je suis restée en mode Auto. En effet, je ne connaissais absolument rien à la photo, je n’avais aucune base, j’étais une véritable débutante.

Nous avons alors commencé une randonnée jusqu’au Lac Agnès, un lac perché dans les rocheuses canadiennes. Devant nous, un autre paysage grandiose. En ce début de printemps, le lac n’avait pas complètement fini de dégeler. Une partie du lac était encore en hiver et l’autre partie déjà au printemps. Et à ce moment là, le soleil à son zénith s’était mis à briller. Et là tout à coup, un vent de folie s’est emparé de moi : j’ai quitté le mode auto et je me suis mise en mode manuel…! J’ai commencé à toucher des réglages sans savoir exactement ce que je faisais et à quoi cela correspondait. Oui, je voyais bien un clignotant rouge sur l’écran mais je me suis dis que ce n’était pas bien grave…!

réussir de belles photos de voyage
Le Lac Louise, au Canada

Respectez vos limites pour éviter de rater vos photos de voyage

Ce n’est qu’en rentrant que je me suis rendue compte de mon erreur : je n’ai que des photos floues ou des photos surexposées de ce lac… Je me demande encore quelle mouche m’a piqué à ce moment là pour que je quitte le mode Auto. Je n’aurai pas obtenu un souvenir exceptionnel mais au moins j’aurai eu une photo qui ressemble à quelque chose…! D’ailleurs, je suis sûre que vous sentez encore aujourd’hui ma frustration d’avoir eu une idée aussi farfelue. Mais au moins, ça me permet de vous partager un autre conseil pour réussir vos photos de voyage.

Connaissez vos limites en photographie ! Il n’y a aucune honte à photographier un voyage en mode Auto ! Si vous ne maîtrisez pas ou pas bien les bases et les techniques photos. Dans ce cas, ne vous prenez pas la tête ! Concentrez vous sur le cadrage, sur le bonheur de voyager, seul ou avec vos proches et laissez de côté la technique photo. Vous aurez tout le temps d’apprendre, après. Car de toute façon, si vous ne connaissez pas bien les techniques photo, il y a de grandes chances que comme moi, vous fassiez des erreurs de réglages. C’est normal, tous ces réglages ne s’inventent pas, leurs connaissances ne tombent pas du ciel. ll faut les apprendre, idéalement, bien avant de partir et s’exercer. Alors, restez en auto et amusez vous !

4. Optez pour le RAW + JPEG pour photographier un voyage

En voyage, il y a beaucoup de choses qu’on ne maîtrise pas ! On ne contrôle pas la météo que l’on aura, on ne peut pas toujours décider du temps passé sur place. Soyons honnête, en voyage, le temps passe trop vite. Alors, on ne peut pas attendre que ce vilain contre-jour passe son chemin pour avoir de meilleures conditions et réussir ses photos de voyage ! En Alberta, sur les six jours, nous avons eu deux jours de beau temps : le jour de notre arrivée et le jour du départ…! Vous l’aurez compris, on ne maîtrise rien de la lumière. D’ailleurs, même le beau temps peut parfois s’avérer être un sacré ennemi. Quand le soleil est trop haut, que la lumière est trop dure, ce n’est pas non plus idéal pour la prise de photos.

Bien sûr, on vous dira de photographier aux bonnes heures… Sauf que lorsque le soleil se lève à 4h du matin, qu’on a 9h de décalage et qu’on effectue des activités toute la journée, on n’a pas envie de faire des efforts supplémentaires. Sans compter que certaines visites ne peuvent se faire qu’en journée.

RAW ou JPEG

Photographier un voyage, c’est s’adapter aux contraintes

Bref, pour contrer cette absence de contrôle de la lumière et des éléments météorologique en voyage, je conseille de photographier en RAW. Le RAW est un format d’image qui est sans perte de données. Cela signifie qu’un fichier RAW garde toutes les informations que le capteur a pu capter. Alors que le JPEG, c’est un fichier d’image avec perte de données. Ainsi, on ne retrouve pas dans la photo toutes les informations captées mais seulement une partie. C’est gênant ! Par contre, le RAW nécessite un logiciel spécifique pour en faire une image que l’on peut partager car c’est l’équivalent d’un négatif. Le JPEG, lui, peut être utilisé tout de suite.

Voilà pourquoi je conseille pour photographier un voyage d’opter pour un enregistrement RAW + JPEG, même si cela demande une carte SD avec suffisamment de stockage. Ainsi, avec le JPEG, vous pourrez partager tout de suite vos photos ! Quant au RAW, il constitue une sécurité ! Pour toutes les situations difficiles, vous pourrez traiter le RAW pour essayer de récupérer certaines informations. Attention, si vous avez un ciel cramé ou une photo floue, le RAW ne pourra rien pour vous. Par contre, on va pouvoir redonner un peu de texture à un ciel nuageux ou diminuer les ombres. C’est sur des petits détails que se joue la réussite de vos photos de voyage.

Mes conseils pour la photo de voyage sur YouTube !

Photographier en RAW pour de meilleures photos de voyage

Ainsi, au Canada, il y a six ans, j’ai photographié en RAW + JPEG. Pourtant, ce n’est que depuis cette année que je maîtrise le post-traitement. Alors, j’ai ressorti mes vieux RAW. Et je suis tellement contente de pouvoir donner une seconde vie à mes photos de ce voyage inoubliable. A contrario, je regrette de ne pas avoir de RAW de mon voyage à Londres ou à Chamonix, pour ne citez que ces deux destinations.

faire des photos de nuit
Photographie d’étoiles, dans les Alpes en hiver

Le RAW, c’est vraiment important en voyage ! En photographie, maîtriser et savoir gérer les différentes luminosités, contrôler son temps, c’est souvent une clé de la réussite. Sauf que vous comme moi, nous n’avons pas ce loisir là. Nos séjours sont trop courts et nous ne choisissons par forcément la saison idéale. C’est pourquoi le RAW vous permettra de rattraper certaines prises de vue difficiles ou même d’améliorer vos images réussies. Mais attention, si vous n’avez pas de logiciel de post-traitement ou ne savez pas comment faire, il ne faut pas se contenter du RAW. Le JPEG vous permet d’avoir un fichier prêt à l’emploi, le temps de découvrir le post-traitement ! Pour son voyage en Namibie, j’avais conseillé à ma belle-mère de se mettre en RAW + JPEG. Elle a ainsi immédiatement partagé les photos en JPEG avec ses amis. Ensuite, après post-traitement, elle a pu apprécier ses photos prises en RAW.

5. Attention à la ligne d’horizon et la règle des tiers

Maintenant, entrons un peu dans la technique photo ! Pour photographier un voyage, il y a deux règles importantes. En voyage, le sujet principal que l’on photographie, c’est bien souvent un paysage. Il peut s’agir d’un paysage nature ou d’un paysage citadin, dans les deux cas, on a des règles communes.

Il y a un point fondamental auquel faire attention : la ligne d’horizon ! Oui, cela peut paraître stupide mais une photo de paysage ou d’architecture tordue…ça ne ressemble à rien ! C’est pourquoi pour vos prises de photos, vous devez absolument faire attention à prendre des photos droites ! Une fois dis cela, ça vous fait une belle jambe ! Comment s’y prendre pour avoir une photo droite ? Et bien, sur de nombreux appareils photo on peut ajouter une ligne d’horizon ! Je vous conseille fortement de le faire sur le vôtre ! Cela simplifie la vie pour les photos de voyage !

Des photos droites et équilibrée

Ça c’est pour la première règle fondamentale. Bien sûr, la ligne d’horizon tordue peut être corrigée en post-traitement. Mais, il faut un logiciel et en plus, cela a pour conséquence de rogner sur les côtés de l’image. Vous risquez de perdre des éléments importants de votre scène à droite et à gauche. Et le risque, c’est alors de perdre tout l’équilibre de votre cadrage… Bref, mieux vaut prévenir que guérir !

règle des tiers en photo

D’ailleurs, la seconde règle fondamentale pour photographier un voyage, c’est de respecter la règle des tiers ! Vous devez impérativement avoir un premier plan, un deuxième plan et un troisième plan sur vos images. Et bien sûr, il faut que ce soit équilibré. Alors, tout au long de votre séjour, même si vous êtes débutants et que vous ne connaissez pas les techniques photos, ne gardez que cette règle en tête ! Et je suis sûre que vous prendrez de belles photos de voyage que vous serez fier de partager ! Vous voyez, la photo, ce n’est pas si compliqué !

6. Effectuez des repérages pour photographier un voyage

Quel est donc le secret pour réussir de belles photos de voyage ? Le temps ! Oui mais nous, on n’en a pas ! Quand voyager est un loisir sur quelques semaines de congés payés, on n’a pas tout le temps que l’on souhaite. Alors, la seule solution, c’est de faire des repérages, de préparer, d’organiser vos prises de photos.

Attention, préparer une prise de photo, ce n’est pas perdre son temps sur Instagram ou tout autre réseau social. Non, surtout pas, c’est le meilleur moyen de se formater avec des idées préconçues (voir erreur n°7). Faire des repérages, ce n’est pas forcément regarder en avance des photos prises par les autres. Mon conseil est celui-ci : profiter du premier jour pour vous déplacer au maximum dans la ville que vous visitez. Et justement, dans toutes les grandes villes, on trouve des circuits en bus touristiques pour parcourir rapidement la destination.

astuces pour photographier un voyage citadin

Une bonne préparation pour photographier un voyage

Ainsi, à Barcelone, le premier jour, nous avons fait, en famille, une journée en circuit touristique de la ville. Ici, le but, c’est de se laisser conduire et parcourir un maximum de la ville. Les yeux grands ouverts, je repère les lieux que je trouve esthétiques. Même si je prépare toujours des visites en avance, je m’arrange pour garder une demie-journée pour flâner dans chaque quartier. Mais rien ne vaut les repérages sur place. C’est comme cela qu’à Barcelone, nous sommes tombés sur le magnifique Musée d’Art Catalan !

Lorsque je pars en vacances en montagne, le premier jour, je me rends toujours à l’office du tourisme. Je discute alors avec le personnel pour avoir des indications sur les vues, les randonnées incontournables ou encore là où l’on peut rencontrer des animaux. Il arrive souvent que certains soient des passionnés de photos et ils sont toujours de bons conseils. Je dois quand même dire qu’en photographie de voyage, ce sont les villes qui demandent le plus d’être efficaces et d’effectuer des repérages. En pleine nature, à la mer comme en montagne, le temps est plus lent et c’est tant mieux.

photographier coucher de soleil en voyage

Les repérages du premier jour sont vraiment une étape fondamentale à la réussite de vos photos de voyage. C’est d’autant plus vrai dans les grandes villes. Ainsi, même si on a les jambes qui fourmillent de parcourir la ville à pied, le premier jour, c’est circuit en bus touristique obligatoire ! Notre fils adore et nous aussi. C’est agréable de se laisser conduire en admirant la beauté d’une ville qu’on a hâte de découvrir et photographier. En plus, les bus permettent des vues en hauteur qui sont idéales pour repérer !

7. Prenez des photos de voyage avec votre propre regard

Quand je vous ai parlé de repérage, j’ai tout de suite évoqué les réseaux sociaux. Instagram, c’est chouette, au quotidien, cela permet de s’évader en admirant de belles images. Mais, cela formate aussi l’oeil ! Assez rapidement, l’algorithme nous fait tourner en rond avec toujours le même style de photos. C’est pour cette raison que sur mon Instagram, j’ai choisi une galerie éclectique et tant pis si ce n’est pas au goût de ce réseau.

Avant un voyage, on a quasiment tous le même réflexe : s’abonner aux réseaux sociaux de notre destination à venir. Celle-ci partage des photos toutes plus incroyables que les autres. Et je suis sûre que vous avez déjà regardé les hashtags de la destinations ou les photos d’influenceurs voyages. Sauf qu’encore une fois, vous devez observer ces photos avec un regard critique, avec recul. Est-ce bien ce que vous voulez raconter ? Est-ce que cela vous ressemble ? Étant auteur d’un blog voyage, j’ai longtemps voulu réussir ces photos de voyage « toutes prêtes ». Finalement, c’est en m’intéressant à la photo, que j’ai commencé à explorer ma propre vision.

photographie paysage montagne

Oubliez les réseaux sociaux

Ce n’est que comme cela qu’on peut s’épanouir. En photo aussi, on ne peut pas mentir. Or, échouer à sortir LA photo que tout le monde attend, celle qu’un algorithme décide comme étant réussie, est source de beaucoup de frustration. D’ailleurs, en écrivant cet article, on s’est souvenu avec Benoît d’une anecdote.

Lorsque nous sommes arrivés à Vancouver, nous étions en pleine folie Instagram. Nous étions gonflés à bloc, j’avais vu plein de photos de toutes les attractions sur les réseaux sociaux. Quant à Benoît, il était prêt à tout filmer. Sauf qu’avec mon niveau de photo proche de zéro et mon manque de méthode, mes photos n’étaient évidemment pas à la hauteur de mon imaginaire instagrammable. Résultat, je me suis mis la pression pendant les deux premiers jours. J’ai même été déçue par Vancouver que je ne trouvais pas si photogénique que ça. Lors d’une attraction, j’étais même frustrée qu’il y ait énormément de monde, pas comme sur la photo des célèbres influenceurs.

Photographiez sans pression

Heureusement, ça n’a duré que deux jours et on en rigole encore aujourd’hui. On a bien failli passer à côté du voyage de notre vie. Au troisième jour, on s’est rappelé qu’on n’était pas là pour les réseaux mais pour nous. Qu’on avait attendu de partir à Vancouver depuis plusieurs années et qu’il était temps d’en profiter. Et si je n’ai pas les photos les plus waouh, j’en ai de très belles et j’ai surtout d’excellents souvenirs de Vancouver et du Canada.

photographier un voyage nature

Alors oubliez les photos des autres, concentrez vous sur votre plaisir de découvrir un endroit qui vous fait rêver ! Je vous dirai même de vous faire une détox réseaux sociaux dans les semaines avant de partir. Personnellement, depuis l’expérience Vancouver, je me suis énormément détachée des réseaux sociaux. J’y poste mes photos, mes articles mais je ne regarde jamais ou très peu. Et depuis que j’ai lâché tout cela, ma créativité a été décuplée. Il y a vraiment eu un avant et un après. Désormais, j’ai mes propres idées photo quand il s’agit de photographier un voyage. Bien sûr, ça ne se fait pas en un jour mais cela commence par ne plus se polluer le cerveau avec le travail des autres.

8. Patientez pour réussir vos photos de voyage

J’en parlais au sujet de l’erreur précédente, il est souvent frustrant en photo de voyage d’avoir du monde devant soi. On a tous en tête les photos des influenceurs, seuls au monde. Bon, on a dit que les influenceurs, on oublie ! Vous ne pourrez pas visiter un lieu touristique en dehors des heures d’ouverture pour avoir une photo publicitaire (car au final, c’est de ça dont il s’agit).

Mais on peut être malin pour faire avec la situation. Ainsi, quand on part hors saison, on a déjà moins de monde présent, ce qui permet d’avoir de belles photos de voyage. Vous pouvez aussi vivre en décalé ! Si je prends l’exemple de Londres, à certaines heures les rues étaient vides, j’ai donc des photos de ruelles avec quasiment personne. Vous pouvez aussi choisir des destinations peu prisées où vous rencontrerez peu de monde.

Laissez passer le flux de touristes

Une autre astuce, c’est d’attendre. La patience est souvent récompensée en photo. Or, vous remarquerez que les touristes arrivent souvent par flux dans un lieu touristique. Et en général, tout le monde visite au pas de course. C’est pourquoi, j’attends. Pendant ce temps là, je repère les cadrages que je veux faire. J’effectue le tour de la visite pour savoir quelle photo je veux absolument. Quand je sens que le flux de touriste diminue, je me positionne. Et je commence ma prise de photos.

photo de rue dans Londres

Il ne faut pas non plus hésiter à vous imposer. Personne n’osera passer devant vous si vous êtes en plein milieu d’une allée pour faire une photo. D’ailleurs, mon imposant Lumix S1 est souvent un allié de taille. Un tel appareil photo, ça impressionne, alors les gens osent encore moins passer devant moi. Et comme j’ai profité qu’il y ait du monde pour faire mes repérages, je suis super efficace dans ma prise de photo. Comme ça, j’ai terminé avant l’arrivée d’un nouveau flux de touristes. De toute façon, si je n’ai pas terminé, je recommence ma phase d’attente. La patience, c’est vraiment le secret pour photographier un voyage.

Mais bien sûr, en vacances, on est rarement tout seul ! En famille, entre amis ou en couple, comment fait-on pour que les autres patientent également ? Je dois dire que j’ai testé tous les types de voyage : entre amis, en couple et depuis 5 ans, en famille ! Bon alors, déjà, je ne peux évidemment pas partir en vacances avec quelqu’un qui voudra faire des visites au pas de course. Ou alors, il faudrait que chacun ait son rythme.

Communiquez et osez prendre vos photos

Quand on part en vacances entre amis ou en couple, le plus important, c’est de parler dès les préparatifs de votre projet photo. Quand on discute, je dis toujours en rigolant que je vais être chiante et que je veux absolument faire tel ou tel type de photos. C’est dit sur le ton de la plaisanterie, mais c’est dit ! Ainsi, j’ai beaucoup moins de scrupules à faire attendre tout le monde entre deux prises de photos. Il faut dire qu’avec le temps, je suis plus efficace mais je suis sûre que mes proches trouvent toujours le temps trop long. Mais ne laissez pas les autres vous mettre la pression, c’est votre moment à vous aussi ! Et si vous êtes en voyage de groupe, osez ! Ne soyez pas timide ou gênés. Et puis, en rentrant, tout le monde sera content de voir vos belles photos de voyage.

Pour nos voyages en couple, je dois avouer que j’ai de la chance, Benoît partage ma passion. Si lors de notre premier voyage à New York, il rigolait de ma lenteur pour prendre des photos, dix ans plus tard, il connaît l’importance de prendre son temps pour réussir une photo. Seulement voilà, depuis 5 ans, il y a un petit être peu patient (sur le papier) qui est entré dans nos vies. Jusqu’à ses deux ans, je pratiquais la photo en porte-bébé. C’était génial !

Photographier un voyage en famille

Qu’il soit devant ou dans le dos, j’ai mes plus beaux souvenirs photo avec lui. J’étais sereine avec mon enfant près de moi tout en ayant une grande liberté de mouvement pour choisir le cadrage et photographier un voyage en toute tranquillité. En porte-bébé, qui faisait partie de son quotidien, il n’a jamais été impatient. Ou alors, on ne s’en rendait pas compte car au besoin, Benoît prenait le relais pour le faire marcher. Et même en grandissant, je n’ai pas l’impression de devoir le faire patienter pendant que je prends des photos. J’imagine qu’il doit être habitué. Et comme il aime l’aventure, il aime aussi les voyages. Il observe autour de lui en restant près de Benoît, tandis que je photographie,.

Encore une fois, je pense que le plus important, c’est la communication. Avant chaque départ, avec Benoît, on échange sur les photos que j’espère réussir et comment y arriver en terme de logistique familiale. Et on y arrive toujours bien, de toute façon, le rythme familial passe avant la photographie, évidemment.

faire de la photo de voyage en famille

Osez et communiquez votre envie de photos de voyage

Le temps, pour photographier un voyage, c’est important. Prendre le temps, c’est ce qui vous permettra de réussir vos photos de voyage et de revenir avec des angles originaux. Entre amis, en couple, en famille ou en groupe : communiquez avant le départ ! Partagez vos attentes mais aussi votre passion ! Pour moi, la photographie est forcément quelque chose qui se partage et n’est pas une pratique solitaire. Ma plus belle réussite c’est d’avoir transmis ma passion de la photo à Benoît et maintenant à notre fils !

bien photographier un voyage

Vous avez envie de maîtriser votre appareil photo ? Vous manquez d’idées en photo ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous régler votre appareil et les bases de la photo !

BONUS : Quel matériel photo pour partir en voyage ?

Maintenant que vous avez tous mes conseils pratiques, qu’en est-il en terme de matériel photo pour voyager ? Faut-il un appareil photo spécifique ou n’importe lequel peut suffire ? Tout d’abord, je pense qu’il faut acheter du matériel photo de qualité, que ce soit en objectif comme en boitier. Un voyage, c’est celui de toute une vie et personnellement, je ne pourrai pas me satisfaire de photographier un voyage avec un smartphone ou un appareil entrée de gamme. C’est une passion dévorante après tout ! Alors, pour vous aider, j’ai mis dans un tableau les appareils photo que je conseille ainsi que les objectifs (pour les reflex et les hybrides), sans oublier les accessoires photos que je conseille également.

Quel appareil photo pour photographier un voyage ?

Voici donc une petite liste d’appareil photo que je conseille pour voyager. Il y a de tous les prix et de toutes les gammes. Pour chacun d’entre eux, je vous mets la catégorie à laquelle il appartient en plus de la référence. Personnellement, je vous conseille d’opter pour un hybride qui vous laissera plus de latitude dans l’évolution de votre pratique. De plus, les bridges et les compacts sont un peu laissés à l’abandon par les marques. Il faut dire que les smartphones les concurrencent beaucoup.

MODÈLETYPE D’APPAREIL PHOTOPRIX
LUMIX TZ100COMPACTAMAZON / FNAC
LUMIX TZ200COMPACTAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
LUMIX LX100 IICOMPACTAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
LUMIX FZ300BRIDGEAMAZON / DIGIT-PHOTO
LUMIX FZ1000 IIBRIDGEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
LUMIX GX9 + 14-140 MMHYBRIDEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
LUMIX G9 + LEICA 12-60 MM F2.8-4.0HYBRIDEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
FUJI X-S10 + XF 16-80 MMHYBRIDEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
FUJI X-T4 + XF 16-80 MMHYBRIDEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
LUMIX S5 + S 20-60 MM F3.5-5.6HYBRIDEAMAZON / FNAC / PACK FNAC / DIGIT-PHOTO
NIKON Z5 + Z 24-70 MM F4HYBRIDEAMAZON / FNAC
SONY A7 III + 24-105 MM F4HYBRIDEFNAC / DIGIT-PHOTO

Les objectifs pour photographier un voyage

Si vous possédez un appareil photo à objectifs interchangeables, vous vous êtes sûrement déjà posé la question de l’optique à ramener. Moi qui suis passionnée de photos de portrait autant que de photographie de voyage, c’est aussi un vrai casse-tête. Et puis, on voudrait tout photographier mais avec le temps, on apprend à faire des choix, je vous rassure.

Je vous partage donc le type d’objectif que je prend avec moi pour photographier un voyage : un ultra grand angle et un zoom standard. À vrai dire, en montagne, j’emmène aussi un télé-objectif pour la photo animalière mais niveau sac photo, ça pèse déjà plus lourd. L’ultra grand angle me permet de photographier des plans larges, surtout quand je manque de recul. Le zoom standard, c’est l’indispensable pour photographier paysage, architecture, ville, quand on voyage. Aussi, si vous ne deviez faire qu’un seul choix : le zoom standard c’est le plus important !

Ultra grand angle et zoom standard pour voyager

MODÈLECOMPATIBILITÉPRATIQUEPRIX
Leica 8-18 mm f2.8-4.0Micro 4/3 (Lumix G, GX, GH / Olympus)ULTRA GRAND ANGLEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Lumix S 16-35 mm f4L-Mount (Lumix S / Leica / Sigma)ULTRA GRAND ANGLEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Fuji XF 10-24 mm f4Fujifilm XULTRA GRAND ANGLEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Sony 10-18 mm f4Sony (APS-C)ULTRA GRAND ANGLEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Sony 16-35 mm f4Sony (Plein Format)ULTRA GRAND ANGLEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Canon 14-35 mm f4Canon (Hybrides Plein format)ULTRA GRAND ANGLEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Canon 11-22 mm f4-5.6Canon (Hybrides APS-C)ULTRA GRAND ANGLEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Nikon Z 14-30 mm f4Nikon (Hybrides)ULTRA GRAND ANGLEAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Leica 12-60 mm f2.8-4.0Micro 4/3 (Lumix G, GX, GH / Olympus)ZOOM STANDARDAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Olympus 12-100 mm f4Micro 4/3 ((Lumix G, GX, GH / Olympus)ZOOM STANDARDFNAC / DIGIT-PHOTO
Lumix S 24-105 mm f4L-Mount (Lumix S / Leica / Sigma)ZOOM STANDARDAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Fuji XF 16-80 mm f4Fujifilm XZOOM STANDARDAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Sony 16-70 mm f4Sony (APS-C)ZOOM STANDARDAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Sony 24-105 mm f4Sony (Plein Format)ZOOM STANDARDAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Canon 24-105 mm f4Canon (Hybrides Plein format)ZOOM STANDARDFNAC / DIGIT-PHOTO
Canon 18-150 mm f3.5-5.6Canon (Hybrides APS-C)ZOOM STANDARDAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Nikon Z 24-120 mm f4Nikon (Hybrides)ZOOM STANDARDAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO

Les accessoires pour réussir ses photos de voyage

Pour photographier un voyage, on a besoin de quelques accessoires. À commencer par un sac photo pour transporter son matériel. Ça tombe bien, cela fait bientôt 4 ans que nous emmenons partout nos sacs photos. Par ailleurs, un trépied devient vite un indispensable pour de nombreuses situations de prises de vue. C’est pourquoi, je vous conseille d’acheter un trépied. Les filtres et notamment les filtres ND sont important quand on commence à aller plus loin en terme de pratique photo. Enfin, n’oubliez jamais d’avoir une deuxième batterie dans votre sac. Une seule batterie suffit rarement à tenir la journée.

MODÈLETYPE DE PRODUITSPRIX
Everyday Backpack 20 LSac photoAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Everyday Backpack 30 LSac photoAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Manfrotto Befree GT XPROTrépiedAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Manfrotto Befree 3-Way Live AdvancedTrépiedAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Filtres ND FiltresAMAZON / DIGIT-PHOTO
photo de voyage en montagne
Coucher de soleil sur les Alpes

En conclusion

Les voyages sont des moments inoubliables ! Et ce d’autant plus qu’on les partage avec ceux qui nous sont le plus proches ! Parmi les souvenirs qui resteront le plus longtemps dans notre coeur, il y a forcément les séjours dans des paysages ou des villes incroyables. Alors, photographier un voyage, c’est l’occasion de garder des souvenirs impérissables de ces précieux moments. D’ailleurs, dans la photo de voyage, il ne faut pas non plus oublier ceux que l’on aime.

Aussi, si je n’avais qu’un seul conseil à vous donner : amusez vous ! Ne vous prenez pas la tête, pas de pression et photographiez les beautés de notre monde. À travers votre regard, tenez compte de vos émotions. D’ailleurs, n’oubliez pas non plus de capter les émotions aussi de ceux qui vous accompagnent !

Dernier conseil : même fatigués, profitez à fond et ne rechignez pas à la photo en plus. À Banff, au Canada, j’avais repéré un skatepark avec les montagnes en arrière plan. Ça tombe bien, mes rollers étaient dans ma valise. Chaque jour, j’ai pensé à cette photo où je serai en haut du skatepark, rollers aux pieds, avec la montagne en arrière plan. Sauf que je ne suis pas allée au bout de mon idée. Six ans plus tard, je regrette car cette occasion ne se reproduira sûrement jamais.

Nous ne sommes pas rémunérés pour rédiger nos articles. Nous proposons du contenu 100% indépendant, sans partenariat avec les marques et sans bandeaux publicitaires intrusifs. En contre-partie, cet article contient des liens affiliés. Pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité, vous pouvez cliquer sur les liens Amazon, Fnac.com ou Digit-Photo avant d’acheter. Cela ne vous coûtera pas plus cher mais permettra de nous soutenir dans la rédaction de contenu de qualité sur notre temps libre.

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la conservation et la manipulation de vos données sur ce site.

2 commentaires

Nogood 17 mars 2022 - 18 h 24 min

Globalement de très bons conseils notamment sur le fait de préparer à prendre son temps et de faire un premier tour quand on arrive. J’ajoute également que le type de voyage, la saison où il se déroule sont des paramètres importants. Un voyage en basse saison, avec un faible ensoleillement change un peu le matériel que l’on peut prévoir d’emporter. Pour exemple, je suis allé à Oslo en novembre et un zoom standard de kit peut se révéler insuffisant et une optique fixe type 35mm avec une ouverture est un complément indispensable. Pour le matériel et notamment l’objectif il faut distinguer les zooms de kit (souvent compact et léger mais peu lumineux) avec les zoom de la gamme au dessus qui ouvre à f2.8 ou F4.
Lorsque l’on est équipé de plusieurs objectifs ou que l’on en prépare plusieurs à mettre dans son sac de voyage, avant de partir je regard les heures d’ensoleillement, le jour de mon arrivée, je reste très attentif à la lumière des lieux. Parfois faire un tour sur les flickr ou autres banques d’images sur le lieux où l’on va aller est une bonne préparation. Sur le matériel, c’est indispensable de rappeler qu’il faut bien rester son matériel et notamment ses objectifs. Le boîtier pour moi ça reste secondaire dans sa connaissance fine mais part contre les essais doivent permettre d’éprouver ses objectifs sur sa capacité à prendre la lumière, à rester nette dans les scènes et la perception des angles notamment pour les focales en grand angle. Personnellement je déteste les déformations disgracieuses, les pertes de netteté « incontrôlable » aux grandes ouvertures.

Répondre
Nadia et Benoit 17 mars 2022 - 21 h 06 min

Bonsoir,

On essaie, en effet, de partager au mieux notre expérience ! En effet, je suis la première, dans les guides d’achats, à dire qu’il vaut mieux un zoom hors kit.

Je pense quand même qu’il faut bien connaître son boitier, surtout quand on débute ou quand on voyage à plusieurs. J’ai de mauvais souvenirs d’avoir cherché des réglages tandis que mon fils s’impatientait 🙂

Bonne soirée,

Nadia.

PS : vous pouvez soutenir notre blog 100% indépendant, sans partenariat avec les marques, en achetant directement via nos liens. Il vous suffit de cliquer sur le vendeur qui vous intéresse juste avant d’acheter. Ça ne vous coute rien mais ce simple geste nous soutient ! Cela nous permet de rédiger des articles de qualités et sincères sur notre temps libre 🙂 Vous pouvez aussi nous faire un don.

Répondre

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En Savoir Plus