Accueil Capteur Micro 4/3 Olympus 12-100 mm f4 IS Pro : test et avis terrain

Olympus 12-100 mm f4 IS Pro : test et avis terrain

par Nadia et Benoit

L’optique Olympus Zuiko 12-100 mm f4 PRO est un objectif micro 4/3 qui résout un double besoin difficile à solutionner en photo : polyvalence et qualité. Quand on part en voyage, il y a une question qui revient souvent lorsque l’on prépare son sac photo. Quelle optique emmener ? C’est toujours un véritable dilemme de choisir entre le zoom le plus polyvalent et celui qui sera le plus qualitatif. En effet, le zoom polyvalent semble très souvent être le meilleur allié pour le voyageur. Pourtant, il faut souvent faire un compromis : rogner sur la qualité. Heureusement, on a ici l’objectif idéal pour répondre à ces deux exigences. Après quelques mois de test terrain, on le dit tout de suite : notre avis est plus que positif ! Voyons pourquoi.

Olympus Zuiko 12-100 mm F4.0 IS Pro

Prise en main du Olympus 12-100 mm f4 IS Pro

A peine l’a t’on eu en main, on a apprécié la qualité de fabrication de ce produit. Digne de sa gamme PRO, c’est un très bel objet. Finition métal, bague de zoom striée, cet objectif respire l’élégance. Comme pour le grand angle Zuiko 7-14 mm f2.8, j’aime beaucoup le liseré bleu gris qui donne beaucoup de style à cette optique. L’ensemble avec le Lumix G9 forme un duo très esthétique.

Légèreté, compacité et qualité

Si on vient du reflex ou d’un capteur plus grand, la première chose qui frappe quand on a cette optique en main, c’est sa légèreté. Grâce à la magie du micro 4/3, ce zoom qui passe du grand angle au télé-objectif ne pèse que 561 grammes. Très compact, il mesure également à peine 116,5 mm de longueur. Quand on sait qu’il équivaut en plein format à un 24-200 mm, on comprend la prouesse d’avoir une si « petite » optique. D’autant plus qu’il est à ouverture constante de f4.0 et permet d’obtenir une très belle qualité d’image. A noter, sa taille de filtre est d’un diamètre de φ72mmOn vous conseille d’ailleurs de l’acheter avec un filtre protecteur.

Olympus 12-100 mm f4.0 prise en main

Tropicalisation et stabilisation optique

Grâce à cette compacité doublé d’une tropicalisation, il est un des meilleurs objectifs micro 4/3 pour voyager. Vous allez nous rétorquer qu’on l’a déjà dit pour d’autres.

Oui mais voilà, cet Olympus 12-100 mm f4.0 réussit une équation difficile en photo : allier polyvalence, qualité et compacité. Alors, si vous ne voulez faire aucun compromis, c’est LUI qu’il faudra choisir. Qui plus est, cet objectif est doté de la stabilisation optique, ce qui est plutôt rare du côte des objectifs Olympus sur cette plage focale. Ainsi, on a là un objectif complet ! Pour dire les choses simplement, avec lui, on en a pour son argent.

A savoir, le pare-soleil est fourni ainsi que le cache objectif. On regrette seulement que l’optique ne soit pas fournie avec une housse de protection. Pour un modèle venant d’une gamme PRO, c’est un peu dommage. Oui, on chipote mais Panasonic nous a habitué à fournir des housses pour tous ses objectifs. Normalement, vous n’en aurez pas besoin car il sera constamment fixé sur votre boitier. Et au pire, vous pourrez toujours acheter une housse de protection.

Une qualité de construction professionnelle

Côté construction, on a donc une finition métal qui respire la qualité. Le produit est très agréable en main à commencer par la bague de zoom. Celle-ci est parfaitement fluide pour une utilisation optimale en photo comme en vidéo. Aucun blocage, on passe de 12 à 100 mm très rapidement. Par ailleurs, j’aime beaucoup l’aspect strié du zoom. Non seulement, c’est esthétique mais en plus, c’est plutôt pratique quand il fait chaud. Cela évite que les mains humides glissent.

Olympus 12-100 mm test

La bague de mise au point tourne également très facilement. Et quand on sait à quel point on peut faire de superbes gros plans grâce à une distance de mise au point minimale de 15 cm on aurait tort de se priver du mode manuel. D’ailleurs, en tirant vers le bas sur la bague de mise au point, on passe automatiquement en mode manuel. Pas besoin de chercher le bouton sur le boitier. Autant vous dire que c’est hyper pratique pour alterner entre divers types de photos, ce qui est l’essence même de cette optique.

Voilà pour ce qui est de la partie matériel et construction de cet objectif qui a de quoi en faire rêver plus d’un.

Quelle compatibilité avec un hybride Lumix G, GH ou GX ?

Peut-être êtes vous déjà emballés par ce modèle ? Mais voilà vous avez un hybride Lumix en micro 4/3. Vous vous demandez si vous pouvez vraiment fixer ce beau bijou sur votre appareil photo. La réponse est OUI ! Olympus et Panasonic ont fait une alliance sur ce type de capteur. Aussi, vous pouvez totalement fixer un objectif Olympus sur un hybride Lumix sans bague d’adaptation.

Il faut juste savoir que le couple stabilisation capteur + stabilisation optique ne fonctionnera pas. Mais franchement, pour avoir testé cet Olympus Zuiko 12-100 mm avec un Lumix G9, c’est tout sauf gênant !

A aucun moment du test, je ne me suis sentie bloquée par l’absence de double stabilisation. Chaque instant, j’ai profité pleinement des superbes qualités optiques de cet objectif. Amateurs de photo de nuit ou en basse lumière, vous serez juste sûrement limités pour prendre des prises de vue à main levée sur des poses longues. Mais vu le poids modéré du duo boitier + optique, vous pourrez toujours vous contenter de n’emporter qu’un petit trépied.

Olympus Zuiko 12-100 Avis terrain
Voyez comme l’ensemble Lumix G9 + 12-100 mm semble petit !

Néanmoins, si vous avez un Lumix G7, ou tout autre hybride plus ancien, non stabilisé et que vous êtes adeptes de vidéos, je vous conseillerai plutôt d’opter pour le Panasonic Vario 14-140 mm. Pour les autres, foncez sur cette optique si vous cherchez le tout en un du photographe.

Pour finir sur ces questions de compatibilité, il faut savoir que la bague de zoom se tourne à l’envers de chez Panasonic. C’est déroutant au début et puis après quelques semaines d’utilisation, on ne fait plus du tout attention. Voilà, vous savez tout sur la partie matériel. Maintenant passons au plus important : la pratique !

Une plage focale parfaite pour le voyage

Lorsque l’on veut une optique de qualité, c’est à dire qui permet d’obtenir une plus belle qualité d’image avec une meilleure ouverture, on est souvent obligé de faire un renoncement. Il s’agit souvent alors de se limiter en terme de puissance de zoom. Ainsi, pour avoir une ouverture constante à f2.8, on se limite alors à un 35 ou 40 mm.

Basilique Fourvière prise de loin avec zoom micro 4/3
75 mm

Or, nous savons bien que pour une grande partie d’entre nous, un voyage, surtout à l’autre bout du monde, cela dure peu de temps. Visites au pas de course, découverte constante de monuments ou de paysages, le voyageur a besoin de matériel polyvalent pour immortaliser ses plus beaux souvenirs en quelques instants. On ne peut pas se dire qu’on refera la visite avec un autre objectif. Et quand on aime la photo, on a aussi envie de clichés plus personnels, plus travaillés qu’un 12-35mm ne permet pas toujours.

Un zoom polyvalent léger

Pour les amateurs de randonnée, que nous sommes, il n’est pas toujours possible de partir avec un sac à dos plein d’objectifs. En bivouac, en refuge pour réussir à gravir les dénivelés, certains préfèreront du matériel léger. Voici donc un objectif qui permettra autant de photographier l’ensemble d’une chaîne de montagne que zoomer sur un sommet. Sans changer d’optiques et en quelques secondes !

L’Olympus 12-100 mm f4.0 répond donc à ce problème insoluble sur le papier : vous offrir un zoom polyvalent et léger avec lequel vous ferez des photos d’une superbe qualité !

Test Zoom Olympus 12-100 mm f4
100 mm

Composez vos photos en toute facilité

Ici, l’intérêt premier de cet objectif, c’est sa plage focale étendue. Du grand angle (12 mm) au télé-objectif (100 mm), on couvre avec une seule optique une très grande partie de la pratique photo. Ainsi, en visite, on peut dans un même instant, photographier une immense serre puis faire de la macro de fleurs.

D’ailleurs, s’il n’y avait pas eu le coronavirus, nous serions partis avec ce seul objectif et notre Lumix G9 : en Italie. En effet, on peut tout aussi facilement ramener des photos d’une cathédrale dans son ensemble. Et en même temps, explorer, exprimer son oeil de photographe sans être limité par le matériel. Cet objectif c’est le couteau suisse du photographe qui veut du matériel léger et de qualité.

test basse lumière du Olympus 12-100 mm f4.0
44 mm

Saisissez l’instant qui ne reviendra jamais

Ainsi, tout l’intérêt de ce zoom polyvalent, c’est que vous allez pouvoir cadrer comme bon vous semble sans changer d’objectif. Grâce à sa polyvalence, on peut se concentrer pleinement sur ses envies de composition. L’oeil du photographe peut alors s’exprimer pleinement, loin des limites du matériel. C’est pour cela que cette optique conviendra autant à un voyageur qu’à un débutant.

Olympus 12-100 mm photo macro test
100 mm

Lors d’escapade en famille, je l’apprécie d’autant plus qu’il n’est pas possible de rester longtemps à attendre le moment pour la photo idéale. Il faut savoir saisir l’instant quand il arrive. Avoir le regard aux aguets pour déclencher au moment opportun. De 12 mm à 100 mm, j’immortalise tout autant une scène touchante entre petit-fils et grands-parents qu’une lumière sur un paysage. Sans changer de matériel et en quelques minutes, ces moments d’émotions sont captés !

avis Olympus 12-100 mm f 4 IS Pro portrait
100 mm

Idéal pour être votre optique unique

A défaut d’Italie, c’est près de chez nous qu’on a apprécié la liberté post-confinement. J’ai alors retrouvé le plaisir d’une optique à tout faire. Celle qui vous permet de tout photographier en toute facilité. Pour vous faire une idée du champ des possibles, voici un même endroit au même moment pris à 12 mm puis à 100 mm. De quoi appréhender la puissance du zoom :

Olympus 12-100 focale 12 mm
12 mm (prise à 14h12 et 18 secondes)
Olympus 12-100 focale 100 mm
100 mm (prise à 14h12 et 23 secondes)

Grâce à sa grande polyvalence, l’objectif Olympus Zuiko 12-100 mm f4.0 a tout pour être votre unique optique. A la clé, non seulement la pratique photo sera facilitée. Mais en plus, ce sont des économies conséquentes en terme d’investissement. Il remplace le zoom standard (12-35 mm) et le télé-objectif (35-100 mm) entre lesquels il est parfois dur de choisir.

Si vous êtes amateurs de photos de la Lune, de sport ou d’animaux, il ne vous restera plus qu’à investir dans un super zoom, tel un Leica 100-400 mm ou Olympus 100-400 mm. Votre pratique photo sera alors couverte en deux objectifs, ce qui est assez phénoménal !

Test Objectif Micro 4/3 Zoom polyvalent
29 mm

Néanmoins, dans la gamme du micro 4/3, trois autres objectifs peuvent se targuer de couvrir une aussi grande plage et même plus. Alors, qu’est-ce que l’Olympus 12-100 mm f4.0 a de plus que les autres ?

Qualité d’image sans compromis

Ce qui nous a attiré, c’est bien entendu son côté zoom très polyvalent qui répond parfaitement aux besoins en voyage. Mais surtout, son ouverture constante à f4.0. Issu de la gamme Pro des optiques Zuiko, il laissait présager d’une qualité de photo au dessus des autres zoom polyvalent. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous n’avons pas été déçus.

photo macri d'insecte prise avec Olympus 12-100 mm f4.0 IS PRO
100 mm – ISO 2000

Exprimez votre oeil de photographe

C’est ainsi que l’Olympus Zuiko 12-100 mm f4.0 IS Pro pourra accompagner toutes vos sorties photos. Il s’adaptera à toutes vos pratiques. En voyage bien évidemment mais également près de chez vous. Une balade au parc devient une exploration photographique où l’on revient avec de superbes photos qu’on admire sur notre écran 5K.

Ainsi, tout en composant comme bon vous semble, sans limite, vous reviendrez avec des clichés de qualité. Les images sont éclatantes, nettes et subliment chaque sujet. Du photographe de rue au photographe de paysage en passant par le passionné d’architecture ou de macro, vous exprimerez tout votre talent. Avec des images d’une qualité nettement au dessus, n’est-ce pas ce qu’on recherche tous ?

test et avis Olympus 12-100 mm f4
57 mm

Un superbe bokeh pour des plans rapprochés sublimés

Bien souvent, quand on fait le choix d’un zoom polyvalent, on rogne sur la qualité. Et quand on choisit un zoom plus haut de gamme, on rogne sur la polyvalence. Lors de notre séjour à Londres, nous étions avec un Lumix 14-140 mm (+ GX9) et un Lumix 12-35 mm f2.8 II (+ G9). On a pu constater la réelle différence entre les deux objectifs et la supériorité du 12-35mm. D’ailleurs, nous avons acheté, juste après, le Lumix 35-100 mm f2.8 II. Avec ce duo d’objectif, on a une qualité d’image parfaite. Néanmoins, cela demande alors d’alterner entre les deux objectifs ou d’avoir deux boitiers.

Olympus 12-100 mm f4.0 IS Pro test terrain
100 mm

Ici, en choisissant un zoom polyvalent à ouverture constante f4.0 et avec une vrai qualité de construction, on ne rogne pas sur la qualité des images, chère à nos yeux. Grâce à ce niveau d’ouverture, on se sort de toutes les situations en photo. Les images sont d’une grande netteté et le flou d’arrière plan n’a rien à envier aux optiques avec de meilleures ouvertures. On a un magnifique bokeh qui participe à pouvoir tout photographier. D’ailleurs, sa distance de mise au point de 15 cm est très intéressante pour des plans rapprochés.

Zoom Polyvalent Micro 4/3 et bokeh
100 mm

Immortalisez de beaux portraits, des fleurs ou de l’animalier

Du portrait aux fleurs et insectes en passant par un peu d’animalier (au Zoo), tous les gros plans sont juste magnifiques. Moi qui adore les beaux bokeh et les plans rapprochés, je me suis régalée avec cet objectif. J’ai même pu photographier quelques animaux du Parc de la Tête d’Or pour un résultat que j’adore.

Grue demoiselle Parc Tête Or  de Lyon
100 mm
photo animalier avec Olympus 12-100 mm
86 mm

Entre autofocus réactif, bokeh superbe et distance de mise au point rapprochée, on a là une optique qui servira autant aux amateurs de portrait que de macro. Fixé sur un boitier Lumix G9, je n’ai pas vu de différence en terme de réactivité par rapport à un objectif Panasonic.

test portrait Olympus 12-100 mm f4/0 IS pro
41 mm

Idéal pour le paysage et l’architecture

On en oublierait presque que cet Olympus 12-100 mm f4.0 IS PRO couvre aussi le grand angle et les photos de rues. Avec une plage focale qui commence à 12 mm, vous immortaliserez une grande majorité des paysages grandioses. C’est un vrai plaisir de photographier avec les montagnes autant que les plus beaux bâtiments d’une ville.

Olympus 12-100 mm photo architecture avis
12 mm

Léger, polyvalent mais doté d’une grande qualité optique qui permet un superbe rendu, on ne voit pas quoi lui demander de plus. Que ce soit en randonnée ou pour la ville, il permet de tout photographier en toute discrétion. Pour qui ne veut pas attirer les regards, c’est un excellent choix. Pour les amateurs de rando, au sac souvent bien lourd, il sera parfait. Et pourtant, il vous permetra de revenir avec des photos magnifiques.

Pour les utilisateurs Olympus, si son ouverture est seulement de f4.0, vous pourrez facilement, profiter de la double stabilisation capteur + optique pour des paysages de nuit à main levée en pose longue qui plus est. Franchement que demander de plus ?

Test objectif micro 4/3 zoom polyvalent pour le voyage
100 mm

Prix du Olympus Zuiko 12-100 mm f4.0 Pro

Côté tarif, il coûte 1299€. Son prix peut vous paraître élevé, pourtant il permet de faire des économies. En effet, il remplace deux optiques zoom standard et télé-objectif. A savoir, il est disponible chez Amazon, Fnac.com, Digit-Photo et Miss Numérique.

En conclusion

Cela faisait longtemps maintenant que cet objectif nous faisait de l’oeil. Acheté peu de temps avant le confinement en vue d’un voyage en Italie, il me tardait de sortir avec. En effet, l’Olympus Zuiko 12-100 f4.0 Pro IS répond à notre double casquette : des parents passionnés de photographie. Sa force, c’est de permettre aux amateurs de photos de ne pas avoir à rogner sur la qualité de leurs images en faisant le choix de ce zoom polyvalent. Et nous sommes nombreux à avoir ce besoin. A vous le superbe bokeh et la netteté des photos !

Il conviendra donc parfaitement à tout amateur de photo et plus particulièrement au voyageur autant qu’au débutant qui ne veut pas de compromis. Avec sa plage focale étendue, il n’y a plus qu’à se concentrer sur la composition et le cadrage de sa photo. La pratique est ainsi facilitée puisqu’il n’y a pas besoin de choisir le bon objectif avant de partir le matin. Cette grande polyvalence décuple la créativité et forge ainsi l’oeil du photographe. Mais surtout, il évite la grande frustration de se dire en voyage « ah si j’avais eu un zoom plus puissant, j’aurai pu faire cette photo » alors que certaines destinations ne seront découvertes qu’une seule fois dans notre vie. On ne part pas à l’autre bout du monde pour avoir des regrets.

Aurait-il des inconvénients ?

Pour certains son ouverture de f4.0 pourrait sembler limitante. Néanmoins, à aucun moment de nos longs mois avec cet objectif nous n’avons senti de limites en raison de l’ouverture. Je précise, cependant, que je l’ai surtout essayé en extérieur, profitant d’une certaine liberté retrouvée. Encore une fois, pour les situations en basse lumière, la stabilisation 5 axes permet de faire des poses longues à main levée. Au besoin, vous pourrez toujours investir dans une petite focale fixe lumineuse, tel un 20 mm, dont le prix est largement accessible.

Face à ses concurrents ?

Sur la gamme du micro 4/3, ils sont nombreux à concurrencer l’Olympus 12-100 mm f4.0 mais peu arrivent à son niveau.

Les zooms polyvalents

Côté zoom polyvalent, chez Lumix, seul le GX Vario 14-140 mm couvre une plage focale assez proche. Si c’est un bon objectif, la qualité d’image n’est pas aussi bonne. Par ailleurs, il est moins grand angle ce qui gênera les amateurs de paysages. Je le conseillerais plutôt en kit pour débuter à prix accessible. S’il vous intéresse, nous vous invitons à en lire le test.

Chez Olympus, il existe deux autres zoom polyvalents qui là encore n’ont pas le même niveau de qualité. Le Zuiko 14-150 mm f4-5.6 qui est une optique kit. A choisir, si vous partez sur un hybride de la marque et que votre budget est vraiment limité. Il existe également le Zuiko 12-200 mm f3.5-6.3 dont la plage focale est très étendue. Il est intéressant de ce point de vue mais là encore, la qualité des photos n’est pas aussi élevée. Pour les budgets serrés, je conseillerai de partir sur celui-ci plutôt que le 14-150 mm. Là encore, nous l’avons testé et vous invitons à en lire le test s’il vous intéresse.

Les zooms standards

Côté zoom standard, le Lumix GX Vario 12-35 mm f2.8 II propose une ouverture plus intéressante. C’est un objectif que nous avons depuis deux ans maintenant et qu’on ne se lasse pas de vanter. Son zoom est néanmoins, un peu court à mon goût. Aussi, nous avons donc acheté le GX Vario 35-100 mm f2.8 pour compléter. Si vous êtes chez Lumix, le véritable zoom standard concurrent c’est le Leica 12-60 mm f2.8-4.0, il présente l’intérêt d’une meilleure ouverture et de pouvoir bénéficier de la double stabilisation 5 axes + optique quand on a un hybride Panasonic. Si son zoom est moins puissant, son prix est également plus accessible.

Chez Olympus, il existe le Zuiko Pro 12-40 mm f2.8. Il dispose de très bonnes qualités optiques et d’une ouverture meilleure. Néanmoins, son zoom est plus court et il n’est pas stabilisé. J’aurai donc une préférence pour le Olympus 12-100 mm f4.0 à moins que l’ouverture f2.8 vous soit indispensable. Si vous voulez zoomer plus loin, il faudra alors le combiner avec le Zuiko Pro 40-150 mm f2.8 qui n’est pas non plus stabilisé et au prix bien plus élevé. Enfin, à noter, le Zuiko 12-45 mm f4.0 récemment sorti et qui présente là aussi un zoom beaucoup plus court.

Face à ses nombreux concurrents, nous pensons que nous avons là le meilleur objectif micro 4/3 pour voyager léger avec une seule optique. Seul le Leica 12-60 mm f2.8-4.0 pourra intéresser les détenteurs d’hybrides Lumix non stabilisé (comme le G7) ou avec un gabarit plus petit comme les GX.

Les photos du boitier + objectif ont été prises avec le Lumix S1 + 24-105 mm f4.

Et vous ? Quelle optique avez-vous choisi pour le voyage et pourquoi ?

A LIRE :

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la conservation et la manipulation de vos données sur ce site.

2 commentaires

souchard 20 septembre 2020 - 10 h 33 min

Bonjour,
Oui effectivement il semble très intéressant le 12-100 F:4 Pro!
Meilleur que le 12-100 f:2,8-4?
Le stabilisateur fonctionne t-il sur le G9? J’ai le G9 et le G90, petit appareil génial!

Répondre
Nadia et Benoit 20 septembre 2020 - 10 h 37 min

Bonjour,

Il est parfait pour les voyages, surtout citadins.

Vous voulez dire le Leica 12-60 mm f2.8-4.0 ? Je ne sais pas, nous possédons le 12-35 mm 2.8. Je pense que le choix se fait surtout en terme de besoin de plage focale (voir la conclusion 😉 )

Les questions de stabilisation et compatibilité avec Lumix sont évoquées dans l’article 🙂

Bonne journée,

Nadia.

Répondre

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En Savoir Plus