Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 : test terrain et avis longue durée

par Nadia et Benoit

Annoncé il y a presque un an, nombreux étaient sceptiques à la sortie du Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6. Nous non ! Immédiatement, nous avons imaginé qu’il serait un objectif peu cher en monture L. Son tarif attractif quand on l’achète en kit avec le Lumix S5 nous a donné raison. Pourtant, ici, on est loin d’avoir une optique au rabais comme certains pourraient le craindre. Après plusieurs mois de test terrain, cet objectif pour hybride plein format Lumix nous a confirmé toute sa pertinence ! Voilà sept mois qu’il est dans notre sac photo alors voyons notre avis et retour d’expérience !

Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6

Prise en main du Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6

Côté ergonomie et qualité de construction, voici un objectif simple mais efficace. Ce n’est évidemment pas une optique clinquante au look tape à l’oeil. Mais en même temps, si j’aime avoir de belles focales fixes, un zoom au style discret me va bien également. En effet, voici un modèle qui se sort, idéalement pour de la photo de paysage, que ce soit en pleine nature ou en milieu urbain. Et justement, en situation citadine, son style « passe-partout » me convient parfaitement.

On a ici une finition plastique mais on ne peut pas dire qu’il donne l’impression d’être « en toc ». Et cette construction en plastique participe à la légèreté de ce modèle.

Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 avis

Le zoom le plus léger de la monture L

Car le premier intérêt de cet objectif, c’est son poids ! Il faut le dire, les Lumix S ne sont pas réputés pour leurs gabarit sveltes, ils sont même plutôt comparés à des « tanks ». Là, Panasonic semble avoir écouté les attentes des consommateurs : du léger. On a donc un modèle qui pèse 350 grammes. Cela permet, avec un Lumix S5, de partir avec un duo boitier + optique d’un kilo. Soit, quasiment le poids, du Lumix S1 tout seul. Et on imagine qu’il sera l’objectif idéal si un jour la marque venait à sortir un boitier hybride plus petit ! Il mesure, d’ailleurs, 87,2 mm de long ce qui est plutôt discret.

Concrètement, quand on le sort avec un Lumix S5, on se sent, non seulement plus léger, mais aussi plus discret ! Si j’adore mon Lumix S1 + S 24-105 mm f4, j’admets que pour partir avec un petit sac en balade photo citadine, ce Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 tombe à pic ! En monture L, c’est donc le zoom standard le plus léger…et il n’a rien de standard, je vais y revenir dans la partie photo.

zoom grand angle Lumix S
Le Panasonic S5 + objectif donne un duo en accord avec mon petit gabarit !

Simple mais efficace

Avec ce modèle, Panasonic a donc opté pour la simplicité et l’efficacité ! Ainsi, vous ne trouverez pas de bague d’ouverture ou autre boutons annexes. On trouve seulement un bouton AF/MF pour ceux qui aiment alterner directement sur l’objectif. Pour ma part, je préfère changer directement sur le boitier. A noter, la bague de zoom tourne plutôt bien. Globalement, on a une bonne prise en main sur cet objectif en dépit de sa construction plastique. D’ailleurs, je n’ai pas vu de différence ergonomique à l’usage avec le Lumix S 24-105 mm f4 que je trouve excellent.

Il faut savoir que ce Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 a une taille de filtre d’un diamètre de φ67 mm. Afin de le protéger, nous y avons fixé un filtre protecteur. Il est également fourni avec un pare-soleil et les caches-objectifs. D’ailleurs, le cache-objectif avant a deux petits trous. C’est pratique si vous aimez attacher une ficelle pour que votre cache-objectif pende entre deux prises plutôt que de le fixer à chaque fois. Pour ma part, le filtre protecteur me sert de cache-objectif en sortie photo.

prise en main Lumix S 20-60 mm

Tropicalisé mais pas stabilisé

Cet objectif est également tropicalisé ! Concrètement, cela signifie qu’il est résistant à l’humidité et à la poussière ! Vous pouvez même l’emmener dans des conditions difficiles jusqu’à -10°C. C’est une bonne chose quand on sait qu’il est compatible avec les Lumix S1 et S5, qui sont des boitiers tropicalisés. En effet, si vous fixez une optique non tropicalisée sur un boitier tropicalisé (et inversement) alors vous n’aurez pas une tropicalisation optimale.

Ici, on a une optique qui peut donc s’emmener sans problème en voyage et notamment en montagne ou dans des zones humides. Et quand on connaît l’utilité de sa plage focale, on aurait tort de s’en priver ! Enfin, ce Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 n’est pas stabilisé. Néanmoins, pour avoir filmé avec, vu sa plage focale assez courte et la stabilisation excellente des Lumix S, cela peut suffire.

Voici donc un modèle dans l’ère du temps : léger ! Il est simple et efficace dans sa construction. J’apprécie qu’il soit tropicalisé ce qui permet de partir en randonnée l’esprit tranquille. Bref, on n’a pas l’impression d’avoir un produit bas de gamme en main. Ceci étant dit, quel est mon retour d’expérience en photo ?

Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 test utilisateur

Quelle pratique photo avec le Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 ?

J’en étais convaincue au moment de son annonce, cet objectif a une plage focale très pertinente. Et son usage a fini de me convaincre ! Car ce n’est pas vraiment un zoom standard ! Habituellement, un zoom standard va de 24 mm ou 28 mm jusqu’à 70 mm, en plein format. Cela permet de couvrir un bon nombre d’usages.

Ici, on a un objectif plus court qu’un zoom standard puisqu’il s’arrête à 60 mm au lieu de 70 mm. Au départ, moi qui aime zoomer, j’avais peur de « m’ennuyer » avec un 60 mm. Finalement, il n’en est rien et je me suis plutôt bien amusée en terme de cadrage ! Et toute la pertinence de ce Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 c’est qu’au lieu de commencer à 24 mm ou 28 mm, il débute à 20 mm ! C’est donc un ultra grand angle et c’est franchement génial ! Panasonic aurait pu choisir de le débuter à 24 ou 28 mm et d’en faire un modèle encore moins lourd et pas cher. Mais il aurait été sacrèment moins intéressant ! Voyons pourquoi, entre autre, ce petit objectif m’a plu !

Test terrain photo paysage avec grand angle Panasonic S
20 mm – f7.1 – 1/60 – ISO 100
photo ville test terrain
20 mm – f7.1 – 1/320 – ISO 100

Une plage focale idéale pour les paysages et le voyage

Ainsi, avec ce zoom qui débute à 20 mm, on a une plage focale pertinente pour le voyage ! Si vous êtes amateurs de photographie de paysage, en pleine nature ou si vous aimez prendre des photos urbaines, alors vous connaissez ces situations où le recul vient à manquer. Très souvent à 24 mm, on aimerait bien pouvoir faire deux ou trois pas en arrière.

Un objectif réellement économique

Ici, à 20 mm, quand on photographie dans une ville, on a un champ suffisamment étendu dans 90% des cas pour prendre des photos dans de bonnes conditions. Et c’est vrai aussi en pleine nature. Cela signifie, non seulement, que cet objectif est intéressant pour les paysages (mais pas seulement). Il permet ainsi pour bien des photographes de s’économiser d’un ultra grand angle et donc de faire de vraies économies de matériel !

En général, pour nos vacances, que ce soit pour partir en randonnées en montagne ou pour visiter une ville, on emmène un zoom standard et un zoom ultra grand angle. En effet, l’ultra grand angle nous permet d’avoir du recul. Et le zoom standard nous permet de cadrer avec beaucoup de liberté. Sauf que cela demande de partir avec deux objectifs. Et hormis le poids, le coût n’est pas négligeable !

avis utilisateur sur photo paysage nature
21 mm – f8 – 1/100 – ISO 100

Un zoom grand angle polyvalent

Ici, le Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 est un objectif deux en un ! Il est à la fois ultra grand angle et zoom standard ! Ainsi, vous ne buterez pas à 35 mm alors que vous auriez voulu cadrer un peu plus loin. Je parle en connaissance de cause pour avoir souvent pesté de ne pas pouvoir aller au delà de 35 mm quand nous étions en vacances dans l’Esterel avec le Lumix S 16-35 mm f4. De la même manière, vous ne vous sentirez pas à l’étroit à 24 mm car il vous permet de descendre à 20 mm. Et là aussi, il m’arrive souvent de manquer de recul avec le Lumix S 24-105 mm f4, en comparaison. On a donc ici une vraie polyvalence dans le cadrage. Une polyvalence taillée pour le paysage qui permet de réunir deux objectifs en un seul et ainsi de faire de vraies économies sur le budget ultra grand angle !

Lumix S 20-60 mm test terrain
60 mm – f7.1 – 1/640 – ISO 100

Bien sûr, on ne peut aller que jusqu’à 60 mm et non 70 mm. C’est parfois « un peu court ». Et si vous voulez aller au delà de 60 mm, deux options sont possibles : optez pour le nouveau Lumix S 70-300 mm f4.5-5.6. Sinon, en jetant un oeil aux optiques en monture L, vous aurez pas mal de choix. Mais, moi qui aime pourtant aller au delà de 70 mm, je ne me suis pas sentie limitée par ce zoom à 60 mm ! Il faut dire qu’il a un autre point très intéressant, c’est sa distance minimale de mise au point.

Une distance minimale de mise au point intéressante pour la macro

Vous allez le constater, ce test terrain du Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 est tout aussi citadin que champêtre. Il faut dire que cet objectif est très pratique pour s’approcher d’un sujet et le photographier ainsi de près ! Alors avec l’arrivée du printemps, j’ai repris une des mes activités photo préférée : la photographie de fleurs !

En plus d’être léger et d’avoir une plage focale pertinente, on a une distance minimale de mise au point intéressante. Moi qui aime m’approcher de mon sujet, j’ai tout de suite appréciée cette partie de sa fiche technique. En effet, entre 20 mm et 26 mm, la distance minimale de mise au point est de 15 cm ! Et à 60 mm, elle est de 40 cm. Sachant que la distance minimale de mise au point est la distance entre l’appareil photo et le sujet en dessous de laquelle, le sujet sera flou. Alors, dans certains cas, quand je ne pouvais pas zoomer au delà de 60 mm, je me suis « simplement » approchée de mon sujet pour photographier des gros plans. Ainsi, cette focale plus courte à 60 mm, comparé à un 70 mm ne m’a pas limité tant que ça dans ma pratique photo de ces derniers mois.

distance minimale mise au point Lumix S 20-60 mm et macro
20 mm – f3.5 – 1/320 – ISO 100
macro fleur Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6
60 mm – f5.6 – 1/250 – ISO 100

Un joli flou d’arrière plan

L’intérêt de pouvoir s’approcher très près de son sujet à 20 mm, c’est qu’il est possible d’être à f3.5 pour ainsi obtenir un joli flou d’arrière plan. Car avec son ouverture standard de f3.5-5.6, cet objectif n’est pas le meilleur en terme de bokeh. C’est mieux à partir du moment où l’on dispose d’optiques à f2.8. Il n’empêche que cet objectif se défend malgré tout plutôt bien.

A f3.5, en m’approchant très près des fleurs que je voulais photographier, j’ai ainsi obtenu un bokeh très doux. Quand on zoome et que l’ouverture est de f5.6, le flou d’arrière plan reste correct. Il faut dire que je suis habituée à de belles ouvertures de f1.4/f1.8. Ce Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 en terme de flou d’arrière plan, est, à mon avis, intéressant pour de la macro de fleurs et des situations de belles lumières. En intérieur ou pour du portrait, il vaut mieux une focale fixe avec une meilleure ouverture ! Je dois dire que vu le positionnement tarifaire de cet objectif et son usage, les résultats sont vraiment pas mal !

flou arrière plan Lumix S 20-60 mm avis utilisateur
60 mm – f5.6 – 1/200 – ISO 100

Quelles performances d’autofocus ?

Et la mise au point automatique dans tout ça ? Comment se comporte t’elle ? Cet objectif, je l’ai plutôt utilisé avec le Lumix S5 et à de très rares occasions avec le Panasonic S1. Dans les deux cas, les deux boitiers ont le même niveau de performance d’autofocus donc leur comportement ne devraient pas différer.

Que ce soit pour photographier notre chat, y compris à l’autre bout de la pièce ou nos copines les oies au parc. Ou enfin pour photographier notre fils qui fait de la draisienne ou joue à l’appartement, je n’ai pas constaté de difficultés particulières en terme d’autofocus. Concrètement, j’ai le même niveau de performance qu’avec un Lumix S 24-105 mm f4 ou un Lumix S 16-35 mm f4.

photographie oie et autofocus avec Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6
60 mm – f8 – 1/125 – ISO 100

J’ai même réussi à filmer un ragondin dans l’eau sans perdre le focus alors qu’il était très peu contrasté ! D’ailleurs, justement, quel est mon avis pour la partie vidéo ?

Et en vidéo, que donne le Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 ?

Côté vidéo, cet objectif nous a surtout servi pour immortaliser de courtes scènes lors de nos balades au parc. Ainsi, on a pu filmer un ragondin rencontré par hasard ou des lézards cachés dans la roche. A chaque fois, on a filmé « au débotté » et sans but précis. Il faut dire qu’on a principalement acheté cet objectif pour la partie photo. Néanmoins, on a quand même eu l’occasion de tester rapidement cet objectif pour ses capacités vidéo.

Une plage focale intéressante pour filmer en intérieur

Avec sa focale allant de 20 mm à 60 mm, il nous est parfois utile pour nos vidéos YouTube. Etant donné qu’on les tourne à l’appartement dans une pièce petite, la focale de 20 mm nous est très utile pour pallier au manque de recul. C’est d’autant plus vrai que lorsque l’on filme en 4K 60 images par seconde, on a un recadrage de x1,5. Pour filmer en intérieur, disposer d’un ultra grand angle est donc quasi indispensable ! Ce Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 nous est donc très pratique pour garder l’appareil et donc le micro proche de moi lorsque je me filme.

L’intro de la vidéo est d’ailleurs tournée avec cet objectif en C4K 30 fps…en attendant la vidéo test complète 😉

Niveau autofocus, rien à signaler !

Quant aux performances d’un point de vue mise au point automatique, comme en photo, cet objectif m’a donné satisfaction. Quand je me suis filmée avec mon appareil photo sur trépied, la détection visage + oeil a parfaitement fonctionné pendant tout le temps du tournage.

Une détection humaine efficace

Nous avons eu, également, l’occasion de filmer notre fils en draisienne et nous n’avons eu aucun souci de focus. Alors même qu’on lui met un casque sur la tête avec des yeux dessinés et des oreilles, des éléments que les appareils peuvent parfois prendre pour un visage humain ! Bref, pas de problème de détection humain à signaler ! J’ai aussi eu l’occasion de filmer une partie de cartes tous les trois ou encore des sessions cuisine en famille. Je ne vois pas de différence de comportement par rapport aux autres objectifs Lumix S.

Lors de nos sorties au parc, nous avons croisé quelques animaux qui nous ont servi de sujet de vidéos ! Oies, ragondins et lézards ont été de la partie pour tester l’autofocus sur les animaux et laisser ainsi notre chat au repos !

Autofocus sur les animaux également efficace

Que ce soit un ragondin dans l’ombre, des girafes au soleil ou des lézards qui jouent à cache-cache dans la roche, la mise au point automatique sur les animaux a été efficace ! Je ne vois pas là encore de différence avec nos autres objectifs Lumix S. Bien sûr, il n’y a que dans les cas où ces chers bêtes se sont approchées à moins de 40 cm alors que nous étions à 60 mm que le sujet est devenu flou. C’est dû à la distance minimale de mise au point, c’est donc tout à fait normal.

Pas de stabilisation optique, c’est dommage

Son seul défaut en vidéo c’est l’absence de stabilisation optique. Sur le papier, grâce à la stabilisation capteur des Lumix S et sa focale courte, cela empêche de filmer sans tremblements.

En grand angle, vu qu’on est sur une focale courte, l’absence de stabilisation optique ne gène pas. On peut, en prenant une bonne position, filmer avec peu de tremblement. A 60 mm, c’est quand même moins vrai. Il faut vraiment bien se caler pour réduire au maximum les tremblements. C’est d’autant plus vrai en 4K 60 fps car vous n’êtes plus à 60 mm mais à 90…Quand on a pris goût à la double stabilisation capteur + optique, c’est dur de revenir en arrière…Mais c’est le prix à payer pour une optique peu chère, polyvalente et légère.

L’avantage de cet objectif c’est que vu son poids réduit, on peut s’offrir un stabilisateur sans passer sur du haut de gamme. Avec son gabarit, vous n’aurez pas besoin d’un modèle sur-puissant si vous achetez le Lumix S5 en kit. Ainsi le DJI Ronin RSC 2 est parfaitement compatible avec.

Mon avis et retour d’expérience sur le Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6

Vous l’aurez compris, j’ai un avis globalement positif sur cet objectif. Pourtant, au départ, j’avais peur qu’il soit trop « cheap », de me retrouver avec un modèle construit au rabais. Et surtout, je craignais que les photos obtenues ne soient pas à la hauteur de mes attentes. Bien sur, il ne rivalise pas avec les modèles haut de gamme ou une bonne focale fixe. Mais je reste convaincue que ce Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 a pas mal d’arguments en sa faveur.

En effet, je trouve sa plage focale allant de 20 mm à 60 mm hyper pertinente ! Cette année, quasiment toutes les marques ont sorti un hybride plein format « au tarif accessible » avec une optique « pas chère ». Et de toutes, je trouve que Panasonic propose l’objectif le plus intéressant. (Et non, cet article n’est ni sponsorisé, ni payé, il est rédigé en toute indépendance).

avis ultra grand angle Panasonic plein format
20 mm – f7.1 – 1/200 – ISO 100

Que vaut le Lumix S 20-60 mm, face à ses concurrents ?

Je ne vais pas comparer cet objectif aux autres ultra grand angle ou zoom « standard » de la monture L. Nous ne sommes pas sur les mêmes ordres de prix. Et c’est d’ailleurs ce qui fait tout son intérêt par rapport au Lumix S 16-35 mm f4 ou au Sigma 14-24 mm f2.8 DG DN Art.

Mais, voilà un objectif qu’on achète en général en kit. D’ailleurs, peut-être hésitez vous avec un autre hybride plein format dans le même segment que le Lumix S5 ?

Un objectif très pertinent

Si on prend Nikon, la marque a opté pour un Z 24-50 mm avec son Nikon Z5. Il s’agit d’un objectif motorisé, comme sur un compact, ce que je n’affectionne pas particulièrement. Si la plage focale débute à 24 mm, on s’arrête rapidement à 50 mm….! En effet, à 50 mm, on est au niveau du champ de l’oeil humain. On va vite avoir envie de compléter avec un ultra grand angle et/ou un zoom plus puissant…En tout cas, moi, avec un objectif qui s’arrête à 50 mm, je vais m’ennuyer ! Pour les économies, il faudra également repasser et envisager d’acquérir 2 objectifs supplémentaires pour être complet.

Côté Sony, la marque a sorti un FE 28-60 mm f4.5-6.0 avec son Sony A7C. Ici, on a un modèle très léger car il pèse 167 grammes. Outre une ouverture médiocre sa plage focale commence seulement à 28 mm. Les photographes de paysages citadins comme nature se trouveront souvent limités. Pour combler le manque de recul, il faudra opter pour un ultra grand angle en plus, ce qui augmente le budget. Voilà pourquoi je pense que le Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6 est bien plus pertinent.

Lumix S 20-60 mm vs Sony FE 28-60 mm
60 mm – f5.6 – 1/200 – ISO 100

Au delà des querelles de marques, j’ai simplement apprécié de partir avec un seul objectif pour « deux usages » ! Ainsi, non seulement sa plage focale s’arrêtant à 60 mm ne m’a pas limitée mais le fait qu’il débute à 20 mm m’a permis d’avoir plus de facilité dans mes photos citadines ! Quant à sa distance minimale de mise au point assez courte, elle m’a permis de m’approcher de mon sujet pour des plans serrés avec la meilleure ouverture possible.

Et en basse lumière ?

En situation de faible luminosité, là aussi, aucun problème ! A tel point que j’allais oublié d’en parler ! Avec la stabilisation capteur des Lumix S, on peut tout à fait photographier en pose longue à main levée quand on a un sujet immobile. Et si votre sujet est en mouvement, la bonne montée en ISO du Lumix S5 suffit pour se permettre d’augmenter la vitesse de prise de vue. Bref, la basse lumière se gère sans problème.

Lumix S 20-60 mm test en basse lumière
20 mm – f3.5 – 1 sec – ISO 200
pose longue d’une seconde à main levée
photo de nuit et montée en ISO
60 mm – f5.6 – 1/4 – ISO 2000
(les deux photos sont prises du même endroit)

Si vous êtes désireux d’obtenir de très beau flou d’arrière plan, vous pourrez lui ajouter un Sigma 65 mm f2 ou un Sigma 35 mm f2 si vous êtes plutôt photos de portrait d’intérieur ou un Lumix S 85 mm f1.8 si vous faites du portrait en extérieur. Et là, vous serez prêt pour quasiment toutes les situations. Avec un minimum d’optiques et donc un minimum de budget !

Prix du Lumix S 20-60 mm f3.5-5.6

Niveau prix, nu, il est vendu au tarif de 699€. Il est disponible sur Amazon, Fnac.com et Digit-Photo. L’idéal est de l’acheter en kit avec le Lumix S5. Le prix est alors de 2099€ l’ensemble. L’objectif vous revient alors à 200€ ! C’est tout l’intérêt d’un pack ! Vous pouvez le trouver sur Amazon, Fnac.com ou encore Digit-Photo.

En conclusion

Pour faire court, on a ici un objectif à « prix réduit » pour un usage qui n’est pas à bas coût ! Pas de mesquinerie de la part de Panasonic, voici une optique qui fait réellement économiser de l’argent ! Dans de nombreux cas, les photographes de paysage n’auront pas besoin d’un ultra grand angle car voilà une optique qui permet de descendre à 20 mm. Une plage focale déjà largement suffisante dans bien des situations.

En ayant une construction plastique mais quand même tropicalisé et en allant jusqu’à « 60 mm », on a une optique au poids modéré. De quoi répondre aux demandes dans l’air du temps de plus de légèreté. Néanmoins, ce modèle n’est pas ultra léger mais c’est pour éviter aussi des pertes de qualité. Je pense donc que Panasonic a bien travaillé. Avec, également, une distance minimale de mise au point intéressante et un joli flou d’arrière plan. Bref, pour ma part, je m’amuse régulièrement avec cet objectif dans mes sorties photos citadines.

Attention, ne comptez pas faire de l’animalier avec ou de la photo de sport ! Mais voici un zoom intéressant pour le voyage et le paysage à emmener facilement dans son quotidien !

Et vous ? Que pensez vous de cette optique originale ?

Les photos du boitier ont été prises avec un Lumix G9 + Olympus 75 mm f1.8.

Nous ne sommes pas rémunérés pour rédiger nos articles. Nous proposons du contenu 100% indépendant, sans partenariat avec les marques et sans bandeaux publicitaires intrusifs. En contre-partie, cet article contient des liens affiliés. Pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité, vous pouvez cliquer sur les liens Amazon, Fnac.com ou Digit-Photo avant d’acheter. Cela ne vous coûtera pas plus cher mais permettra de nous soutenir dans la rédaction de contenu de qualité sur notre temps libre.

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la conservation et la manipulation de vos données sur ce site.

2 commentaires

jerome 28 mai 2022 - 21 h 23 min

bravo pour votre article!
mais entre le 24-105mm et le 20-60mm lequel est selon vous disposant du meilleur piqué?
le stabilisateur du 24-105 doit apporter un plus..
je dispose du 20-60mm mais j’hésite à le remplacer par le 24-105 ou le 16-35…
qu’en pensez vous ?
merci

Répondre
Nadia et Benoit 28 mai 2022 - 23 h 17 min

Bonsoir Jérôme,

Le Lumix S 24-105 mm f4 est bien bien meilleur que le 20-60 mm 🙂

Je peux vous inviter à lire mon test du Lumix S 24-105 mm f4 ! C’est un excellent objectif et bien au delà de la stabilisation optique ! Il fut mon seul objectif pendant un an et demi !

Quant au Lumix S 16-35 mm f4, il est aussi excellent. Entre les deux, tout dépend de l’usage que vous souhaitez avoir ! Je vous mets donc le lien du test terrain du Lumix S 16-35 mm pour vous faire votre avis.

Bonne soirée,

Nadia.

PS : vous pouvez soutenir notre blog 100% indépendant, sans partenariat avec les marques, en achetant directement via nos liens. Il vous suffit de cliquer sur le vendeur qui vous intéresse juste avant d’acheter. Ça ne vous coute rien mais ce simple geste nous soutient ! Cela nous permet de rédiger des articles de qualités et sincères sur notre temps libre 🙂 Vous pouvez aussi nous faire un don ou utiliser le code BLOGNADIA sur Digit-Photo.

Répondre

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En Savoir Plus