Sigma 35 mm f1.4 DG DN Art : la focale indispensable revisitée

par Nadia et Benoit

Nombreux l’attendaient impatiemment et il est enfin là ! L’objectif Sigma 35 mm f1.4 DG DN Art vient tout juste d’être annoncé. Il s’agit d’une version hybride revisitée du même modèle pour reflex, reconnu depuis des années pour ses qualités. Ce nouvel objectif est compatible en monture FE (Sony) et en monture L (Lumix, Sigma et Leica). Et, je compte bien le fixer sur un de nos Lumix S dès qu’il sera disponible. Compacte, performante, polyvalente, voilà une focale fixe quasiment indispensable. Avec son champ large, on peut autant l’utiliser pour de la photo de rue, que du portrait ou encore de la photo de mariage ou lifestyle. Et lors de la présentation, on a même pu voir de magnifiques clichés d’astrophotographie, qui donnent envie de s’y essayer cet été. Autant dire que c’est la focale fixe à tout faire mais avec excellence ! Bref, fiche technique, prix et disponibilité, voyons ce qu’il faut retenir sur ce nouvel objectif.

Sigma 35 mm f1.4 DG DN Art actu

Caractéristiques techniques du Sigma 35 mm f1.4 DG DN Art

D’un point de vue fiche technique, on a ici un objectif qui pèse 645 grammes. Voilà une optique dont le gabarit se prêtera aussi bien à un Lumix S qu’à un Sony Alpha, y compris le compact Sony a7C. Ainsi, il pèse bien moins lourd que son équivalent en 35 mm f1.2 sur hybride et ses 1090 grammes. Par contre, il est plus lourd que le 35 mm f2 et ses 325 grammes. Mais, entre les trois, c’est le f1.4 qui a notre préférence ! En effet, il allie idéalement gabarit modéré et qualité : poids et flou d’arrière plan marqué.

Comparé à la version DG HSM (reflex) qui pèse 755 grammes, on gagne donc un peu plus de 100 grammes. De même, ce nouvel objectif mesure 75,5 mm de large et 109,5 mm de long. Un gabarit également réduit par rapport à la version DG HSM donc qui mesure 77 mm de large et 118 mm de long. Mais bien que plus léger et plus petit, ce Sigma 35 mm f1.4 DG DN Art marche dans les pas de son prédécesseur. En effet, on est en droit de s’attendre à un même niveau de qualité optique et même mieux !

Sigma 35 mm f1.4 DG DN Art fiche technique

Une optique dont la qualité n’est plus à prouver

Car sur cette focale avec ouverture de f1.4, Sigma n’a rien à prouver. La version reflex est reconnue depuis des années par les photographes. Ici, Sigma ne décline pas une version hybride de son objectif reflex. Non, la marque japonaise a travaillé longuement pour améliorer encore une optique qui est déjà appréciée pour ses qualités optiques.

Ainsi, côté construction, l’objectif est composé de 15 éléments répartis en 11 groupes. On trouve deux lentilles SLD (Special Low Dispersion), un élément ELD (Extraordinary Low Dispersion), un élément FLD (F Low Dispersion) et deux lentilles asphériques, en plus d’autres lentilles de haute conception. Rien que ça ! Grâce à cette construction de qualité, Sigma avance que les aberrations chromatiques sont limitées. Enfin, pour un beau bokeh, le diaphragme comporte 11 lamelles. La marque japonaise a travaillé dur sur ce modèle, y compris pour assurer des images nettes, de belles couleurs, même dans des conditions plus difficiles. Voilà pourquoi la limitation du flare et de la distorsion ont longuement occupé les ingénieurs. Et quand on connait les qualités du 85 mm f1.4 DG DN Art ou encore du 14-24 mm f2.8 DG DN Art que l’on possède, on n’en doute pas une seconde.

Autofocus rapide et silencieux

Et surtout, cet objectif embarque un système de moteur pas à pas pour l’autofocus. Ainsi, la mise au point automatique se veut réactive et silencieuse. Nul doute que cela plaira aux propriétaires d’appareils photos Sony Alpha puisque cette optique est compatible avec l’autofocus à détection de phase autant que par contraste. Toujours sur la mise au point, à noter que la distance minimale est de 30 cm, de quoi avoir pas mal de latitude en terme de cadrage. Pour nos photos en intérieur ou nos portraits proches du sujet, c’est typiquement le genre d’optique que j’attends d’utiliser.

Sigma 35 mm f1.4 autofocus

Une construction finement travaillée

Car, c’est nouveau par rapport au modèle DG HSM, ce Sigma 35 mm f1.4 DG DN Art dispose d’une construction contre la poussière et l’humidité. Ainsi, voilà une optique que l’on peut sortir par tous le temps et tous les lieux. D’ailleurs, pour le transport un étui est fourni. L’optique est également livrée avec un pare-soleil en forme de pétale pour éviter le flare et par protection. De notre côté, avec sa taille de filtre de φ67 mm, on sait déjà qu’on lui fixera un filtre protecteur, comme pour tous nos beaux cailloux.

Bague d’ouverture et bouton AFL

Toujours sur la construction de l’objectif, on trouve une bague d’ouverture. Son style ressemble, d’ailleurs, à celle du 85 mm f1.4 DG DN Art. A côté de cette bague d’ouverture, on trouve un bouton pour la verrouiller. Cela évite ainsi que l’ouverture ne se change dans le sac sans qu’on ne s’en rende compte. Et donc de photographier avec les mauvais réglages (oui c’est du vécu !). Par ailleurs, il est également possible de choisir que cette bague d’ouverture soit silencieuse ou non. Pour les vidéastes, je suis sûre qu’ils apprécieront la possibilité de choisir le réglage ouverture via la bague sans faire de bruit. On trouve également un bouton « AFL » qui permet de personnaliser un réglage au choix dessus, comme le verrouillage du focus par exemple. Et, grand classique, vous trouverez également un bouton AF/MF pour alterner entre mise au point automatique ou manuelle.

focale fixe monture L Art

Voilà pourquoi de par sa construction, le Sigma 35 mm f1.4 DG DN Art a de quoi en séduire plus d’un dès son annonce.

La focale fixe idéale pour sublimer n’importe quel sujet

Pourquoi donc s’enthousiasmer pour un 35 mm qui n’est qu’une focale fixe et donc qui complique forcément le cadrage ? Parce qu’avec son champ de vision plus large que celui de l’oeil humain, cette plage focale permet de pratiquer tout un tas de styles photo. D’autant plus avec sa distance minimale de mise au point de 30 cm qui permet de s’approcher du sujet quand on veut des plans plus serrés. Plan large, plan serré, on peut donc facilement alterner entre les deux.

actu nouvelle focale plan large
© Sigma

Un superbe flou d’arrière plan en perspective

Et surtout, avec son ouverture de f1.4 et sa construction optique, voilà la promesse d’un doux bokeh qui sublimera n’importe quel sujet ! D’ailleurs, la présentation de Sigma est riche en scène que cet objectif rend plus belle encore. Mariage, lifestyle, portrait, ou même photos de fleurs, chaque fois que l’on veut que le sujet ressorte très nettement en rapport à l’arrière plan, vous aurez entre les mains la focale fixe idéale.

Le 85 mm est une de mes focales de prédilection, je l’aime notamment pour les portraits de mon fils car il permet de se tenir à distance pour plus de naturel. Mais voilà une focale parfois contraignante qui ne s’adapte pas toujours à nos intérieurs étroits. Aussi, pour nos photos d’intérieur comme pour les portraits de Benoît, je préfère une focale plus courte. Elle permet, quand on le souhaite, de se tenir plus proche du sujet pour plus de connivence.

Sigma 35 mm f1.4 monture L
© Sigma

Idéal pour la basse lumière et l’astrophotographie

A côté du portrait, le 35 mm convient également aux photographes de rue qui trouvent là une focale qualitative, légère et suffisamment large pour photographier nos villes. Avec sa grande ouverture de f1.4, voilà une alliée pour la basse lumière et les photos de nuit. A tel point que son ouverture autant que son champ de vision conviendra aux astrophotographes. Bref, entre toutes ces pratiques, bien que fixe, voilà une focale très polyvalente qui conviendra à de nombreux usages. D’ailleurs, fixée sur un boitier haute résolution, avec ses qualités optiques, nul doute qu’il sera aussi possible de procéder à des recadrage en post-traitement. De nombreuses idées de photos en perspective !

Sigma 35 mm f1.4 astro photo
© Sigma

Disponibilité et prix du Sigma 35 mm f1.4 DG DN Art

Ce nouvel objectif est vendu au tarif de 849€. Le Sigma 35 mm f1.4 DG DN Art sera disponible à compter du 14 mai 2021. En monture L, on peut d’ores et déjà le précommander sur Fnac.com et Digit-Photo. De même en monture FE, sur Fnac.com et Digit-Photo. Son prix peut paraître élevé mais quand on connait le champ des possibles de cette optique, c’est un bon achat. De plus, on est loin du prix du Sony FE 35 mm f1.4…!

En conclusion

Voilà une optique dont on espérait l’annonce durant plusieurs mois. Depuis que nous possédons le Sigma 85 mm f1.4 DG DN Art et le Sigma 14-24 mm f2.8 DG DN Art, nous savons que cette gamme permet des photos d’une superbe qualité. Avec un prix bien plus accessible que les objectifs des autres marques, qui plus est. Ainsi, il est possible de s’offrir du haut de gamme au prix du moyen de gamme. Que demander de plus ?

Face à ses concurrents ?

Sur la monture L

En monture L, à ce jour, il n’existe pas vraiment de concurrent ! On attend désespérément un 35 mm f1.8 chez Lumix…Pour le reste, Sigma fait seul la course aux 35 mm. Il existe, en effet, un 35 mm f2 DG DN Contemporary, que je conseillerai plutôt aux photographes qui recherchent la compacité avant tout. Je le teste actuellement et je lui trouve beaucoup de qualité. Néanmoins, aujourd’hui je préfère privilégier les grandes ouvertures à la compacité. Il existe aussi un lourd et cher Sigma 35 mm f1.2 DG DN Art qui s’adresse plutôt à ceux qui veulent la qualité à tous prix sans se soucier de la compacité. Celui-ci, clairement, il me fait rêver. Néanmoins, son prix n’est pas à la portée de toutes les bourses. Et je sais que son poids pèsera lourd dans le sac photo/familial déjà bien chargé. Ainsi, ce nouvel objectif est le parfait compromis.

focales fixes 35 mm Sigma

Sur la monture E

En monture E, il y a déjà plus de choix. En effet, à côté des optiques Sigma compatibles sur cette monture, comme le 35 mm f2 DG DN Contemporary et le 35 mm f1.2 DG DN Art cités plus haut, on trouve d’autres optiques. Chez Sony, pour 200€ de moins, on trouve un Sony FE 35 mm f1.8. Il existe aussi un Sony FE 35 mm f1.4 au gabarit proche du Sigma, par contre il faudra mettre le double du prix. En constructeur tiers, seul Samyang propose un Samyang 35 mm f1.8 AF à un prix très accessible.

Si les focales fixes à cette plage ne manquent pas, de mon point de vue, on a ici un des meilleurs rapport qualité/prix.

Et vous ? Que pensez-vous de ce nouvel objectif ?

Nous ne sommes pas rémunérés pour rédiger nos articles. Nous proposons du contenu 100% indépendant, sans partenariat avec les marques et sans bandeaux publicitaires intrusifs. En contre-partie, cet article contient des liens affiliés. Pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité, vous pouvez cliquer sur les liens Amazon, Fnac.com ou Digit-Photo avant d’acheter. Cela ne vous coûtera pas plus cher mais permettra de nous soutenir dans la rédaction de contenu de qualité sur notre temps libre.

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la conservation et la manipulation de vos données sur ce site.

5 commentaires

Alex 4 mai 2021 - 17 h 55 min

Samyang propose aussi un 35mm f/2.8 très compact et léger (moins de 100g).

Répondre
Nadia et Benoit 5 mai 2021 - 10 h 27 min

Bonjour Alex,

Oui c’est vrai qu’en monture E (Sony), il existe le Samyang 35 mm f2.8. Mais pour ma part, f2.8, ça ne me suffit pas comme ouverture 😉 ! J’ai pu comparer ce que ça donne avec le 45 mm f2.8 de Sigma et je préfère une ouverture plus grande.

Répondre
Alex 5 mai 2021 - 14 h 34 min

Bonjour Nadia,
c’est sûr que ce n’est pas une très grande ouverture mais ce n’est pas l’intérêt de cet objectif, c’est surtout d’avoir quelque chose de presque aussi léger et compact qu’avoir un compact expert type Sony RX1 en supplément en laissant le bel hybride à la maison 😉 . Et dans l’absolu, compte tenu de la différence de profondeur de champ et de la montée en ISO du FF, c’est l’équivalent de mettre un 17mm f/1.4 sur un G9 donc ce genre d’optiques permet aussi de réduire le poids et l’encombrement sans devoir s’équiper dans un format inférieur (après ça ne marche que pour quelques focales, les 24, 35 et 50mm, comme par hasard les plus appréciées en photo de rue ^^). D’autant qu’il y a encore beaucoup de photographes de rue qui shootent « comme dans l’ancien temps » lol, petite ouverture et hyperfocale pour ne pas avoir à se soucier de la mise au point et shooter rapidement, du coup f/2.8 est plus que suffisant pour eux.
D’ailleurs j’oubliais pour la monture E qu’il y aussi des f/2.8 en Sony Zeiss et en Tamron, le premier beaucoup plus cher et le deuxième moins compact vu qu’il a un rapport de 1:2.

Répondre
Nadia et Benoit 6 mai 2021 - 18 h 25 min

Ah oui mais ça c’est pour les photographes de rue. Moi je me sers d’un 35 mm pour le portrait rapproché, notamment 😉

Parce que le 85 mm, c’est beau mais à l’appartement, j’ai rarement la bonne distance pour cadrer comme je le souhaite !

Bonne soirée,

Nadia.

Répondre
Alex 9 mai 2021 - 22 h 39 min

Dans ces cas-là il y a aussi la possibilité d’utiliser des éclairages comme les flashs, du coup f/2.8 n’est pas trop limitant non plus, d’autant plus sur un FF ;).
Enfin bref pour dire que niveau qualité/prix, les f/2.8 de Samyang et Tamron sont aussi très intéressants, pas 200€ de moins que le f/1.4 Sigma mais 200€ tout court c’est plutôt une bonne nouvelle pour que le format se démocratise encore plus ^^.
Bonne soirée aussi :).

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En Savoir Plus