Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary : mon test terrain

par Nadia et Benoit

Chaque départ en vacances est toujours pour moi un gros casse-tête ! Non, je ne parle pas de la valise mais du moment où il faut préparer le sac photo. À chaque fois, je ne sais que choisir entre zoom standard pour les paysages et focales fixes pour les portraits de famille. Souvent, je me retrouve avec un sac photo surchargé car j’emmène un max d’objectifs, au lieu de faire un choix. L’avantage d’un zoom : la polyvalence ! L’avantage d’une focale fixe : le flou d’arrière plan ! Pour mon dernier séjour à la montagne, j’ai décidé de faire léger ! J’ai emmené le Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary qui réunit en une seule optique mes besoins ! Avec une superbe qualité optique et une compacité qui permet de voyager léger ! Voyons de plus près mon avis et test terrain du Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary au travers de mon retour d’expérience dans les Alpes comme au quotidien !

Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary

Ergonomie et prise en main du Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary

La première particularité de ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary tient dans son gabarit. En effet, cet objectif pèse, seulement, 470 grammes ! Pour un zoom plein format à ouverture constante de f2.8, c’est une sacrée prouesse ! En général, quand on veut emporter ce genre de zoom, il faut compter entre 830 grammes et 930 grammes en terme de poids. En effet, les Sigma 24-70 mm f2.8 DG DN Art, Sony 24-70 mm f2.8 ou encore Lumix S 24-70 mm f2.8 ont un gabarit bien plus imposant. Ça fait une grosse différence ! Le premier atout de cet objectif, c’est donc son poids. (Et vous allez voir qu’il en a d’autres).

Un zoom standard compact

En terme de gabarit, toujours, il mesure 10 cm de long, ce qui est assez petit. Ainsi, fixé avec un Lumix S5, j’ai profité au quotidien comme en montagne, de pouvoir me balader avec un duo compact. Pour autant, je n’ai pas rogné sur la qualité d’image puisque j’étais avec un boitier au capteur plein format et une optique à ouverture constante de f2.8 !

Sigma 28-70 mm f2.8  et Lumix S5

Ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary répond donc à une exigence de plus en plus importante de nos jours : la compacité avec la qualité ! C’est typiquement l’optique idéale à fixer sur un Sony a7C pour voyager dans les meilleures conditions en terme de poids tout en obtenant de très belles images. Je dois dire que lors de mes diverses randonnées, dans la neige, j’ai apprécié son gabarit ! La compacité n’est pas un critère important pour moi mais si je peux avoir compacité et qualité, je ne vais pas dire non bien au contraire. Ainsi, on prend vite goût à le sortir partout ce objectif ! J’imagine déjà, cet été, les journées en famille, à pique-niquer, avec ce zoom Sigma dans le sac photo !

Une qualité de construction efficace

Côté construction, voilà une optique simple et efficace ! On trouve, en premier lieu, une bague de zoom qui permet d’aller de 28 mm à 70 mm. Cette bague de zoom tourne parfaitement et on peut ainsi changer de cadrage très rapidement. Classiquement, on a aussi une bague de mise au point manuelle qui est fluide. Même si à vrai dire, je n’ai jamais eu besoin de la mise au point manuelle, tant l’autofocus a bien fonctionné dans ma pratique.

À noter, il n’y a pas de bague d’ouverture. Pour ma part, je préfère effectuer le choix de l’ouverture sur mon boitier directement donc cela me va très bien. Enfin, on trouve un bouton AF/MF pour alterner entre mise au point automatique et mise au point manuelle. Cet objectif est également fourni avec un pare-soleil et sa taille de filtre est de φ67 mm. D’ailleurs, j’ai toujours un filtre protecteur pour mes objectifs, par sécurité.

Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN prise en main

Pas de tropicalisation

En terme de construction, je lui trouve un seul défaut ! Ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary n’est pas résistant à la poussière et à l’humidité. Pour les randonnées en montagne, c’est dommage. Au besoin, vous pouvez toujours acheter une protection pluie, par précaution. Par contre, il dispose de joints d’étanchéité qui protège le boitier, c’est un moindre mal.

Pour finir sur la construction, il n’a pas non plus la stabilisation optique. Habituellement, je regarde ce point en détail. Néanmoins, ici, ni le Sigma 24-70 mm f2.8 DG DN Art, ni le Lumix S 24-70 mm f2.8 n’ont la stabilisation optique. Ainsi, on ne perd rien à choisir le 28-70 mm f2.8 plutôt que l’une ou l’autre de ces deux optiques.

Bref, côté construction, c’est du solide ! Si ce n’est pas l’objectif le plus clinquant en terme de style, j’apprécie son ergonomie efficace et agréable à prendre en main. En randonnée, comme au quotidien, ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary est vite devenue l’optique constamment fixée sur mon Lumix S5.

Sigma 28-70 mm f2.8 tropicalisation

Quelle compatibilité entre le Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary et les Lumix S ?

Niveau compatibilité, justement, ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary peut être fixé sur les appareils photo hybrides Sony plein format en E-Mount, ainsi que les Lumix S, Sigma fp et Leica SL, en L-Mount. Dans les deux cas, il n’y a pas besoin de bague d’adaptation. De plus, l’autofocus fonctionne, y compris l’autofocus continu.

Me concernant, je l’ai fixé autant sur mon Lumix S5 que mon Lumix S1. Vu son gabarit réduit, ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary va vraiment très bien avec le Panasonic S5 ! Avec les deux, j’ai eu l’impression de revenir à l’époque où nous voyagions avec un Lumix G9 + Lumix 12-35 mm f2.8 alors que notre fils était encore bébé. J’ai retrouvé, à cette occasion, la nostalgie de mes premières photos de famille en voyage. De quoi faire remonter plein de chouettes souvenirs. Sauf que cette fois-ci, je photographiais en plein format et non en micro 4/3.

photo ski avec zoom standard L-Mount

Une mise au point automatique efficace

Au delà de mes doux souvenirs, la compatibilité entre Lumix et Sigma est donc parfaite ! L’ergonomie entre boitier et optique est très agréable. Et surtout, l’autofocus fonctionne parfaitement quand on fixe cet objectif Sigma. D’ailleurs, je ne peux que le confirmer puisqu’il m’a servi autant en voyage qu’au quotidien à photographier notre fils qui n’est pas le modèle le plus docile ! Pourtant, même à f2.8, je n’ai eu aucune difficulté à le photographier quand il était en train de peindre. De même au ski, j’ai eu l’occasion de le prendre en photo à sa remise de médailles et même s’il ne tenait pas en place, je n’ai que des photos nettes ! Cela aurait été dommage de rater les clichés de ce grand moment. J’ai même une photo de lui qui saute à ski !

Sigma 28-70 mm f2.8 autofocus
37 mm – f2.8 – 1/4000 – ISO 100 (Merci Fabien et Jérémy de l’ESF)

Pour les portraits de Benoît, comme de moi, aucun problème non plus en terme d’autofocus. J’ai aussi réussi à photographier des mésanges alors qu’elles sont un sujet très difficile à capter ! J’ai photographié des chiens de traîneaux en pleine course, vous verrez un peu plus bas ! Bref, en terme de mise au point automatique, je n’ai aucun reproche à faire à cet objectif et c’est tant mieux.

photo de mésange en plein vol
70 mm – f2.8 – 1/1250 – ISO 1600

Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary : il peut tout faire avec une superbe qualité

Si vous lisez souvent les articles de ce blog, vous savez que la mise au point automatique est loin d’être ma priorité lorsque j’achète du matériel photo. Le plus important pour moi, c’est la qualité d’image ! Les photos qui comptent le plus pour moi, ce sont mes photos de famille. Et pour celles-ci, je veux ce qu’il y a de mieux ! Or, la première fois au ski, cela n’arrive qu’une fois et ce sont ces moments en famille, ces émotions que je voulais garder pour toujours avec des photos d’une grande qualité. Et justement, j’ai, comme souvent, fait confiance à Sigma pour immortaliser mes souvenirs de famille.

Sigma 28-70. mm f2.8 DG DN avis bokeh
64 mm – f11 – 1/160 – ISO 100 (Sitôt reçue, sitôt photographiée, cette médaille ourson !)

Une qualité d’image digne des optiques les plus haut de gamme

J’avais donc de fortes attentes en terme de qualité sur ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary. Et sans suspens, j’ai eu raison de faire confiance car la qualité optique est largement au rendez-vous. Chez Sigma, habituellement, je préfère les objectifs de la gamme Art, comme mon Sigma 85 mm f1.4 DG DN Art ou mon Sigma 14-24 mm f2.8 DG DN Art. La gamme Art est le très haut de gamme de chez Sigma. À côté, il existe des optiques de la gamme Contemporary, une gamme qui allie compacité et qualité. J’attendais donc d’essayer cet objectif Contemporary pour me faire une idée précise de sa qualité optique.

Sigma 28-70 mm et photo de paysage
28 mm – f9 – 1/1000 – ISO 100

Une superbe netteté

Et de ce point de vue, je n’ai pas été déçue ! Comme je pouvais m’y attendre avec Sigma, j’ai des photos d’une grande netteté ! Ça devient presque lassant de le dire à chaque fois mais je ne vais pas m’en plaindre ! J’ai exactement le niveau de détail que j’attends d’une optique de qualité. Je dois dire que je trouve les photos incroyables et, j’en suis comblée. Les clichés obtenus sont très détaillés et même en zoomant, on garde une bonne qualité d’image.

Sigma 28 70 mm f2.8 test terrain en montagne
44 mm – f7.1 – 1/1000 – ISO 100

Mon sujet est à chaque fois bien défini et je dois dire que grâce à cette belle netteté, c’est un bonheur aussi de photographier les détails. Voilà une optique qui mériterait amplement d’être dans la gamme Art, sans aucun doute ! Moi qui craignait d’avoir une qualité d’image en deçà, je suis rassurée. Au quotidien, comme en voyage, c’est une optique qui permet de prendre de superbes images ! Et on aurait tort de s’en priver quand on sait tout ce qu’on peut photographier avec ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary.

chiens de traineaux
70 mm – f2.8 – 1/8000 – ISO 100
portrait chien avec Sigma 28-70 mm f2.8
70 mm – f2.8 – 1/4000 – ISO 50

Des photos détaillées

Cette superbe qualité d’image, on la retrouve à tous les niveaux d’ouverture. Ainsi, quelque soit la manière dont on photographie une scène on obtiendra de belles images. Toujours sur la partie qualité optique, je n’ai pas constaté d’aberration chromatique ! Par contre, il y a un peu de vignettage. Néanmoins, cela se corrige sans difficulté en post-traitement.

Vu la qualité des photos, on a vite envie d’emmener partout cet objectif ! Pour sa légèreté et sa compacité bien sûr mais aussi car on peut tout photographier avec ou presque ! La liste des usages est longue : paysage, portrait, mariage, reportage, photo culinaire, vous allez voir que je ne l’ai exploité qu’en partie tant il est capable de beaucoup… ! Je me suis même amusée à photographier les oiseaux, malgré son zoom un peu court.

autofocus oiseau Sigma 28-70 mm f2.8
70 mm – f2.8 – 1/1000 – ISO 1600

Un zoom standard avec une plage focale polyvalente

Au delà de ses qualités optiques qui sont évidemment un point très important, c’est aussi un objectif polyvalent en terme d’usage. Et cela, c’est grâce à sa plage de zoom qui va de 28 mm à 70 mm. Cette plage de zoom permet de couvrir la majorité des pratiques photos et vidéo. Comme je le disais en introduction, on peut tout faire avec, ou presque. À 28 mm, on va, ainsi, pouvoir cadrer en plan large. Au contraire, à 70 mm, on pourra effectuer un cadrage en plan plus serré. C’est tout l’avantage d’un zoom, c’est de faciliter le cadrage et la composition. C’est d’autant plus vrai quand on ne peut pas se déplacer facilement ou lorsqu’on ne connaît pas bien son environnement, comme en voyage.

photo de paysage à 28 mm
28 mm
photo de paysage à 35 mm
35 mm
photo de paysage à 50 mm
50 mm
photo de paysage à 70 mm
70 mm

Idéal pour cadrer facilement

Or, en voyage, nous découvrons des destinations pour la première fois dans la majorité des cas et ces destinations, nous n’irons sûrement qu’une seule fois dans notre vie ! Il n’est donc pas question d’avoir des regrets en photo ! C’est pourquoi dans bien des cas, nous préférons les zooms, et particulièrement, les zooms standard comme ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary.

D’ailleurs, ce n’est pas le zoom le plus polyvalent. Il existe, notamment, des 24-105 mm f4 plus polyvalent…mais aussi plus lourd, plus cher et avec une plus petite ouverture. Or, pour la photo de portrait, il vaut mieux un zoom à f2.8.

photo de portrait à 28 mm
28 mm
photo de portrait à 35 mm
35 mm
photo de portrait à 50 mm
50 mm
photo de portrait à 70 mm
70 mm

Une ouverture constante de f2.8 parfaite pour le flou d’arrière plan et la basse lumière

Car tout l’intérêt de ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary, c’est son ouverture. Il a une ouverture constante de f2.8. Comprenez, quelque soit le niveau de zoom que vous utilisez, vous aurez une ouverture de f2.8 si vous le souhaitez. C’est donc idéal pour le flou d’arrière plan ou la basse lumière. Or, habituellement, ce genre de zoom pèsent lourd et coûtent cher, voire très très cher ! Ça change aussi, en terme de rendu, par rapport aux zooms standards ouvrant à f3.5-5.6 qui ne permettront pas un flou d’arrière plan aussi marqué.

paysage basse lumière
70 mm – f2.8 – 1/60 – ISO 2000

Dans ma pratique, pour ces raisons, en voyage, comme au quotidien, je suis toujours obligée de faire un choix. Soit j’emmène mon zoom standard mais je n’aurais pas un flou très marqué. Soit j’emmène une focale fixe pour le flou mais je n’aurais pas la polyvalence. En voyage, je me retrouve à emporter les deux parce que je refuse de faire un compromis ! Forcément, en terme de budget, ça augmente la note et mon sac photo est toujours trop chargé !

Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary avis
50 mm – f2.8 – 1/80 – ISO 100 (à f2.8, l’arrière plan peu esthétique du salon se voit à peine)
zoom standard f2.8 L-Mount

Vous êtes complètement perdu avec le manuel utilisateur du Lumix S ? Vous débutez en photo avec ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil et les réglages photo !

Un objectif aussi pour la photo de portrait

Avec ce Sigma 28-70 mm f2.8 et bien, je n’ai plus ce problème ! Je n’ai emporté que lui pour mon séjour en famille à la montagne ! Et il me sert autant à la photo de paysage qu’à la photo de portrait ! Comme je voyage en famille, je veux aussi ramener de superbes souvenirs de nos vacances ! Et pour cela, il n’est pas question de me contenter d’un zoom standard moyen de gamme. D’autant que j’adore le flou d’arrière plan marqué. Sa grande ouverture de f2.8 m’est donc d’une grande utilité et je dois dire qu’on a un très joli bokeh avec cet objectif. Alors, oui, ce n’est pas un flou aussi marqué que sur une focale fixe qui ouvre à f1.4. Il n’empêche qu’on a un très joli flou d’arrière plan avec ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary, pour des portraits très réussis. 

photo portrait avec Sigma 28-70 mm test
70 mm – f2.8 – 1/1250 – ISO 50

Vous pouvez voir que je me suis autant amusée à photographier des portraits en vacances qu’au quotidien avec de très beaux résultats. La maman photographe est comblée de ces beaux souvenirs.

photo portrait avec Sigma 28-70 mm f2.8 avis
50 mm – f2.8 – 1/1250 – ISO 50

Essayez la photo culinaire grâce à sa distance minimale de mise au point rapprochée

Lorsque je choisis un objectif, je regarde toujours avec attention sa distance minimale de mise au point. Sur chaque objectif, elle diffère ! Ici, elle est de 19 cm à 28 mm et de 38 cm à 70 mm. Comprenez, quand je suis à 28 mm, je vais pouvoir photographier un sujet qui se situe à 19 cm ou plus de l’appareil photo. En dessous, aucune mise au point ne sera possible. Sur cet objectif, la distance minimale de mise au point est très appréciable car assez proche pour photographier un sujet de près !

Sigma 28-70 mm f2.8 distance minimale de mise au point
70 mm – f2.8 – 1/80 – ISO 100

Ainsi, cela m’a permis de photographier des détails comme le pinceau utilisé par mon fils pour peindre. J’en ai aussi profité pour faire un peu de photo culinaire avec ! Grâce à cette distance minimale du sujet, à aucun moment je n’ai été bloqué dans ma prise de photo ! Et surtout, j’ai des images très nettes et détaillées, évidemment !

photo culinaire
70 mm – f2.8 – 1/80 – ISO 100
objectif pour photo culinaire
70 mm – f7.1 – 1/80 – ISO 100

Mon avis sur le Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary

Image d’une très belle qualité, netteté, bokeh, polyvalence d’usage, voilà un objectif de qualité qui a été bien pensé pour répondre à nos exigences de légèreté. Et bien sûr, cet objectif, j’aurai pu le sortir pour photographier un mariage, pour du reportage et bien d’autres pratiques photo et vidéo ! C’est vraiment un objectif à tout faire, hormis du sport ou de l’animalier. En plus, en terme de budget aussi, il a de sacrés atouts !

Un des meilleurs rapports qualité/prix du marché

Car le dernier atout de ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary c’est son prix ! Son tarif est de 849€ ! D’ailleurs, vous pouvez le trouver sur Fnac.com ou encore Digit-Photo en L-Mount. En E-Mount, également, vous le trouverez sur Amazon, Fnac.com ou encore Digit-Photo. Quant au Sigma 24-70 mm f2.8 DG DN Art il coûte 1199€ et les équivalents chez Sony, le FE 24-70 mm f2.8 et chez Lumix, le S 24-70 mm f2.8, coûtent, eux, plus de 2000€… Ça fait une sacré différence de prix ! Forcément, c’est un argument qui fait mouche ! D’autant que l’autofocus fonctionne parfaitement, vous l’avez vu ! Voilà pourquoi je pense que cet objectif est un excellent rapport qualité/prix.

photo montagnes enneigées
50 mm – f11 – 1/1250 – ISO 50

À qui s’adresse le Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary ?

Tout d’abord, il s’adresse à vous si vous possédez un hybride Lumix S, Sigma fp ou Leica SL en L-Mount ou un hybride Sony Alpha plein format en E-Mount. Sinon, cet objectif n’est pas pour vous, faute de compatibilité !

Ensuite, il s’adresse à vous si votre pratique photo ou vidéo est multiple ! Dans mon quotidien comme en voyage, j’alterne entre paysages, photos de villes, photos de portrait, photos culinaire, plan large, plan serré, etc. Je suis une touche à tout, en photo ! Or, trouver un seul objectif qui me permet de faire toutes ces pratiques dans de bonnes conditions, c’est difficile. Je me retrouve à posséder un zoom standard et plusieurs focales fixes. Là, cet objectif me permet d’éviter de changer d’optique ! Quand on a qu’un seul boitier ou que l’on veut limiter le poids de son sac photo, c’est un point non négligeable. 

paysage montagne et coucher de soleil
28 mm – f7.1 – 1/60 – ISO 320

L’objectif idéal pour les pratiques photos variées

Si vous aussi vous voulez alternez différents cadrages, que vous voulez une grande ouverture pour le flou d’arrière plan et une belle qualité d’image, voilà un objectif fait pour vous ! 

Et on ne va pas se mentir, c’est aussi une optique intéressante quand on cherche un objectif à moindre coût ! En effet, non seulement son prix est abordable, au regard des autres objectifs équivalents mais en plus, dans bien des cas, vous pourrez vous contenter de cette seule optique. De quoi faire de sacrés économies ! 

Bien sûr, en terme de matériel optique, il n’y a pas de miracle. Si ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary réussit un tel tour de passe passe, c’est parce que son zoom débute à 28 mm et non à 24 mm. Pour de la photo d’architecture, lors d’un voyage citadin, un tel niveau de zoom peut être limitant. Même si à vrai dire, pour l’architecture, il vaut mieux avoir carrément un ultra grand angle. Je pense quand même que cet objectif va plutôt à la photographie de paysage. Pour la ville, comme souvent, il faudra en complément, un ultra grand angle.

photographie de portrait au printemps
70 mm – f2.8 – 1/1250 – ISO 100

En conclusion

Ce Sigma 28-70 mm f2.8 DG DN Contemporary est un produit malin, bien construit, avec une vrai qualité optique pour de superbes images. Son ouverture permet un joli flou d’arrière plan. La quantité de pratiques possibles est aussi très variée : paysage, portrait, photo culinaire, plan large, plan serré, mariage, reportage, photo de rue…le champ des possibles est très large ! Finalement, il n’y a que pour la photo de sport ou animalière qu’il faudrait un objectif supplémentaire.

L’essayer, c’est l’adopter et au vue de tous ses atouts, il s’est vite fait une place dans la famille ! À la moindre sortie au parc, c’est le premier objectif auquel je pense ! Et il a réussi haut la main, le test de partir avec nous, pour photographier nos vacances en famille, y compris les portraits de notre fils pour lesquels je suis exigeante ! Je ne vois pas quoi lui demander de plus !

Et vous ? Que pensez-vous de cette optique ?

Les photos de l’objectif ont été prises avec le Lumix GH6 + Leica 12-60 mm f2.8-4.0

Ce test a été rédigé suite à un prêt de matériel non rémunéré de la part de Sigma. Cela n’enlève en rien l’objectivité de notre avis. En effet, nous proposons du contenu 100% indépendant, et sans bandeaux publicitaires intrusifs. En contre-partie, cet article contient des liens affiliés. Pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité, vous pouvez cliquer sur les liens Amazon, Fnac.com ou Digit-Photo avant d’acheter. Cela ne vous coûtera pas plus cher mais permettra de nous soutenir dans la rédaction de contenu de qualité sur notre temps libre.

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la conservation et la manipulation de vos données sur ce site.

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En Savoir Plus