Comment faire des photos nettes ? Fini les photos floues !

par Nadia et Benoit

Pour votre dernier voyage, votre dernier repas entre amis ou les exploits du petit dernier, ça ne va pas ! Vous en avez assez de ces images ratées ! Comment éviter des photos floues ? Photographier ne s’arrête pas à appuyer sur un déclencheur et même avec les meilleurs appareils, on peut régulièrement être déçus du résultat. Alors, comment faire des photos nettes ? Ici, nous allons vous donner des conseils simples pour que vos sujets soient nets ! Pourquoi cela arrive ? Prise en main, vitesse, ouverture, autofocus… Ces termes un peu barbares n’auront presque plus de secrets pour vous !

Sommaire :

Conseils généraux pour éviter les photos floues

Avant d’entrer dans le vif du sujet et notamment celui des réglages, commençons par quelques conseils. Ils sont très simples, plein de bon sens et pourtant, on a tous tendance à oublier les bases quand on est pris dans le moment où l’on photographie.

Nettoyez l’objectif avant de partir et attention aux doigts

Cela paraît tout bête mais nettoyer l’objectif de son appareil régulièrement, c’est primordial. C’est d’ailleurs aussi vrai sur les téléphones, d’autant qu’ils nous suivent partout dans notre vie quotidienne.

Alors, nous nettoyons régulièrement nos objectifs avec un chiffon à lunettes. Cela permet de retirer les poussières et surtout les traces de doigts. En parlant de doigt, faites également attention à ne pas le mettre devant quand vous prenez une photo. C’est souvent le cas sur les smartphones et les compacts. L’épaisseur de l’appareil étant fine dans ces deux cas, il n’est pas rare de mettre le doigt devant et patatra ça donne une photo floue !

Pour éviter ce genre de désagrément, il y a une technique imparable pour ne pas revenir avec des images décevantes car floues.

faire des photos nettes
La mer et la montagne sont autant de terrains à risque pour les objectifs de nos appareils ! Aussi, on a toujours un chiffon pour les nettoyer.

Vérifier toujours si vos photos sont nettes après avoir déclenché

Le meilleur moyen de revenir d’un voyage ou d’une soirée, avec des photos nettes, c’est de vérifier après chaque prise de vue que votre cliché est net. Ca paraît un peu fastidieux et il faut trouver le juste milieu entre vérification des photos que l’on prend et plaisir du moment. Mais vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas du tout vérifier vos clichés.

Ainsi, pensez bien à vérifier vos photos très régulièrement. Entre l’impression que l’on a au moment de déclencher et ce que va donner la photo réellement, il y a souvent une grande différence. Si je suis en visite, par exemple, je vérifie toujours pendant celle-ci que j’ai bien des images nettes. Et pour être sûrs de faire des photos nettes, il est important de zoomer sur l’image dans votre écran ou viseur. Parfois, on a la sensation qu’une image est bonne. Et puis, ensuite, sur un écran plus grand on se rend compte que non. On ne peut pas se contenter d’une sensation. Pour être au maximum sûrs que l’image est nette, il est donc plus opportun de zoomer dans l’image après avoir photographié.

comment éviter les photos floues
Je vérifie toujours régulièrement mes photos, en zoomant à l’écran comme au viseur. Et ce, surtout en voyage, lors des tests pour le blog ou lors des évènements familiaux.

Ne vous précipitez pas

Globalement, la photographie réclame beaucoup de patience. Avant de déclencher, il y a souvent de nombreux réglages à penser (ouverture, vitesse, ISO), tout en vérifiant la mise au point, le tout avec un cadrage pertinent. Bref, la photo mobilise beaucoup le cerveau.

Mais le corps aussi ! Il faut s’assurer d’avoir une posture stable, d’être bien sur ses appuis pour avoir une bonne stabilité du corps. Par ailleurs, il n’est pas question de se précipiter dès qu’on a appuyé sur le déclencheur. Attendez bien la fin de la prise de la photo avant de bouger. A défaut, vous aurez de grande chance que celle-ci soit floue. Et pour ma part, afin d’avoir une meilleure stabilité, je bouge à peine le doigt du déclencheur pendant la prise de la photo.

bien tenir son appareil photo
Ici, Benoît se cale pour avoir une meilleure stabilité vu le zoom puissant qu’il utilise.

D’ailleurs, la stabilité et les tremblements naturels du corps, c’est un des éléments qui empêche de faire des photos nettes. Et c’est ce qu’on va voir dans un prochain paragraphe.

Avant d’entrer dans le vif du sujet des réglages

Même si nous essayons de rendre ce tutoriel le plus limpide et le moins technique possible, nous allons être obligé de parler réglages et d’être un peu technique. Mais promis, on sera le plus clair possible.

Il y a trois grands fondamentaux que l’on va aborder dans cet article : la Vitesse, l’Ouverture et les ISO. Ce sont trois réglages dont il faut au moins savoir où les visualiser sur l’écran de votre appareil photo.

débuter avec un Lumix G9 tutoriel

Vous êtes complètement perdu avec le manuel utilisateur ? Vous débutez en photo avec ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil et les réglages photo !

Eviter le flou de tremblement pour faire des photos nettes

Passons les conseils généraux et assez basiques : comment faire des photos nettes concrètement ? A vrai dire, il y a plusieurs raisons qui peuvent amener à une photo floue. La première, c’est celle que j’appelle flou de tremblement.

Le flou de tremblement, il résulte d’un mouvement, naturel, du corps au moment du déclenchement. Et ce mouvement fait bouger l’appareil photo qui saccade au moment de la prise de vue et donc donne une photo floue.

comment bien tenir son appareil photo
Si vous tenez votre appareil photo d’une seule main, vous avez de grands risques d’avoir des photos floues !

Comment prendre en main l’appareil photo pour faire des photos nettes ?

Pour éviter le flou de tremblement, il est primordial d’avoir une bonne prise en main de votre appareil photo. D’ailleurs, en écrivant cet article, je ne peux m’empêcher de penser à nos proches qui ont tendance à tenir l’appareil éloigné de leur corps à regarder l’écran de loin. Là, c’est la photo floue quasi assurée, surtout avec un gros zoom.

comment éviter les tremblements pour photographier
Voici comment tenir son appareil photo !

Pour bien prendre en main son appareil, voilà comment s’y prendre. L’appareil photo doit être prêt de votre corps. Les bras pliés et certainement pas tendus. Votre main droite doit tenir le corps de l’appareil avec le plus de fermeté possible. Dans ce genre de cas, une poignée avancée est un bon allié. Quant à la main gauche, elle est à cheval entre le boitier et sous l’objectif, surtout si c’est un gros zoom. Là, votre stature est déjà bien plus stable. D’ailleurs, l’ensemble de votre corps doit être stable et pour se faire vos jambes sont de bons appuis. Qui a dit que la photo n’était pas physique ?

D’un appareil à l’autre, la prise en main n’est pas du tout la même. Un compact a, en général, une faible prise en main. Petit, pas de poignée avancée, et en plus ils ont une stabilisation moins bonne (on va y revenir). A l’inverse, un hybride et surtout un reflex dont on reproche souvent le poids, est un boitier robuste qui aura une très bonne prise en main. Sur ce point, l’idéal, c’est d’avoir une poignée avancée sur laquelle on va pouvoir poser la main.

comment bien tenir son appareil photo
Toujours soutenir l’objectif avec sa main gauche est le meilleur moyen d’éviter les photos floues.

Attention aux vitesses trop lentes

Vous allez me dire : « Mais moi, je fais déjà attention à être stable et à bien prendre en main mon appareil » ! Et je n’en doute pas ! C’est alors un autre élément important du flou de tremblement qui entre en ligne de compte.

Vous aurez beau faire tous les efforts pour être stable et avoir une bonne prise en main, si votre réglage vitesse est trop lent, vous aurez un flou de tremblement et donc vous n’arriverez pas à faire une photo nette. Une vitesse trop lente, c’est quoi ? Tout dépend de votre appareil et s’il est doté d’une stabilisation ou non et de la qualité de celle-ci (lire plus bas). Mais globalement, en dessous de 1/60 vous avez plus de risques d’avoir un flou de tremblement. En général, votre appareil clignote pour vous dire que le réglage risque d’engendrer une photo floue. Dans ce cas, il faut soit augmenter le réglage vitesse ou sinon prendre un petit trépied !

éviter les photos floues en basse lumière
Le trépied est souvent un indispensable pour des clichés en faible luminosité quand le sujet est immobile !

Attention, la vitesse trop lente, cela dépend vraiment de votre appareil. Et c’est ce qui nous amène à faire une aparté sur la stabilisation.

La stabilisation : un excellent outil contre les flous de tremblement

La stabilisation c’est quoi ? Il existe, grosso modo, trois types de stabilisations qui ont, notamment, pour fonction de venir compenser les mouvements naturels du corps. Parce que vous ne le savez peut-être pas mais quand nous appuyons sur le déclencheur, nous ne restons pas statique. Notre corps oscille et cette oscillation a des conséquences sur la netteté de la photo, particulièrement quand la vitesse de prise de vue est trop lente.

Il faut savoir qu’il y a donc trois types de stabilisation. La stabilisation numérique, pour faire simple, c’est le logiciel de l’appareil qui va compenser le flou de tremblement. Ce n’est pas très efficace. Celle dite optique, c’est dans l’objectif que le flou de tremblement est compensé. C’est mieux. La stabilisation capteur est une stabilisation mécanique directement sur le capteur de l’appareil. Idéalement, elle est dite 5 axes, le must actuellement. Chaque modèle a, par ailleurs, un niveau différent de stabilisation 5 axes. Enfin, pour être complet il est parfois possible de cumuler la stabilisation 5 axes et optique, c’est l’idéal ! Si vous recherchez un modèle d’appareil photo plus performant sur ce point, le mieux est de jeter un oeil à nos guides d’achats très complets.

comment faire des photos nettes de nuit
Avec une vitesse de prise de vue de 1/8, c’est grâce à une excellente stabilisation capteur + optique que nous n’avons pas eu besoin de trépied.

La stabilisation capteur pour éviter les photos floues en basse lumière

Mais alors concrètement, quelle relation entre le flou de tremblement, la vitesse et la stabilisation ?

L’avantage d’une stabilisation capteur, c’est qu’elle va permettre de photographier à des vitesses plus lentes que 1/60 seconde sans flou de tremblement. Plus la stabilisation 5 axes est performante, plus vous pouvez vous affranchir du risque de flou de tremblement. Et très souvent, c’est une vraie aide quand on fait des photos en faible luminosité. D’ailleurs, c’est souvent que les lecteurs ont des photos floues dans ce contexte. Vous savez maintenant que c’est à cause du flou de tremblement combiné à une vitesse trop lente.

Pour exemple, sur nos hybrides, nous pouvons photographier avec un temps de pose jusqu’à 2 seconde(s) sans flou de tremblement. Pour des photos de paysage de nuit, on adore ! Mais très peu d’appareils le permettent sans ajouter un trépied.

faire des photos nettes en basse luminosité
Là encore, c’est grâce à une bonne stabilisation que nous avons pu faire cette photo avec une vitesse d’1/4.

La stabilisation, un indispensable pour les gros zooms

Si vous êtes amateurs de photo animalière, de sport ou simplement de zoomer sur des détails alors la stabilisation est là encore primordiale.

Quand on zoome, les mouvements du corps sont décuplés, on a donc plus de risque de flou de tremblement. N’avez vous jamais eu du mal à être stable quand le zoom de votre appareil était complètement déployé ? C’est d’autant plus vrai sur les compacts où la prise en main est difficile. De même les bridges ont des zooms très puissants parfois dur à stabiliser. Pour vous y aider, la stabilisation 5 axes, est indispensable ! A défaut, il faudra investir dans un petit trépied pour gagner en stabilité.

Être stable, bien prendre en main son appareil, c’est donc primordial pour faire des photos nettes. L’idéal, surtout pour les zooms puissants et les photos en basse lumière, c’est d’avoir un appareil photo avec une stabilisation 5 axes. Mais malheureusement, le flou de tremblement n’est pas la seule cause qui donne des photos floues.

réussir photos nettes animaux
Cette photo a été prise avec l’équivalent d’un zoom x33. Pour être net sans trépied : double stabilisation capteur + optique et un Benoît très stable sur ses jambes !

Eviter le flou de mouvement pour un sujet net

Votre problème, ce n’est pas de mal tenir l’appareil, de photographier dans des vitesses trop lentes en basse lumière ou encore d’avoir un zoom sans stabilisation efficace. Vous, votre souci c’est que la photo semble pouvoir être nette mais le sujet ne l’est pas. Plus concrètement, les lignes de votre sujet bavent, au lieu d’être figées.

Animaux, sport, enfant…ils sont toujours en mouvement !

C’est ce que j’appelle le flou de mouvement. Concrètement, votre sujet flou, ce peut être un enfant, un animal ou même votre beau-père. On sent en regardant la photo que le mouvement de votre sujet n’a pas été figé. Dans ce cas là, c’est encore un problème de réglage de la vitesse. En effet, pour photographier mon fils, je suis entre 1/250 (à la maison en journée) et 1/2000 (au parc, en journée, quand il fait du sport). Si vous avez un sujet rapide avec une vitesse de prise de vue lente, votre sujet sera flou. Il faut donc photographier avec une vitesse suffisamment rapide.

Le niveau de la vitesse dépend bien sûr de la vitesse de votre sujet. Quand mon fils peint tranquillement, je me mets sur 1/200, voire 1/100 (si je suis en faible luminosité). Pour un animal, tel un oiseau en vol, j’augmente ma vitesse à 1/2000.

éviter des images floues pour les photos de sport
Pour que ce cycliste soit bien net, je suis montée à 1/2000 en vitesse. Mais vu la belle lumière du jour, ce fut sans difficulté !

La faible luminosité, un vrai défi pour faire des photos nettes

Tout ça c’est sur le papier et plus particulièrement par beau temps ! En journée, il est facile de monter en vitesse et grâce à la bonne lumière, votre appareil photo va pouvoir gérer tout seul sans votre aide. Normalement, vous n’aurez pas de photos floues pour cause de sujet trop rapide, en journée, surtout ensoleillée. Et si c’est le cas, vous devrez augmenter la vitesse de prise de vue.

La vraie difficulté, c’est en cas de faible lumière. Car si on monte la vitesse, il y a moins de lumière qui entre dans l’appareil, on doit alors monter les ISO et alors on a une image bruitée, c’est à dire dégradée. C’est souvent dans ces configurations que l’on rencontre de grosses difficultés en photo. Ainsi, photographier un repas le soir de Noël, des photos de mariage de nuit ou encore une compétition sportive en intérieur…, c’est un vrai casse tête ! Et votre appareil n’y pourra pas grand chose. C’est même le plus gros des défis pour le matériel photo. Il faudra choisir entre ISO trop élevée ou vitesse trop lente voire investir dans de l’éclairage quand on le peut. Néanmoins, si vous recherchez du matériel qui vous aiderez à photographier avec une bonne vitesse en basse lumière, jetez un oeil au paragraphe sur le matériel !

faire des photos animaux nettes en basse lumière
Ici, le soir, pour avoir cette photo de mon chat prêt à bondir, je me suis mise à 1/200 en vitesse de prise de vue.

La vitesse est donc un élément important pour remédier aux photos floues. Néanmoins, une ouverture mal réglée peut aussi expliquer un cliché raté.

Faites attention au réglage ouverture pour faire des photos nettes

Votre photo est floue mais pas dans son ensemble et votre sujet ou une petite partie seulement est net ! Voilà votre problème expliqué succinctement.

réussir des images de fleurs
Ici, une seule fleur est nette du fait de l’ouverture f1.4

C’est ce que j’appelle le flou de netteté ! Oui votre image est à peu près nette et votre sujet à y regarder de loin semble l’être. Mais en réalité, seule une petite partie est nette et non son ensemble. Ici, il est possible que ce soit l’ouverture (f.) qui ne soit pas bien réglée. En effet, pour faire très simple, l’ouverture va définir la zone de netteté dans votre image. Plus le chiffre est petit (f1.7,f1.4,f1.2), plus la zone de netteté est petite. Au contraire, plus le chiffre est grand (f16, f18, f22), plus la zone de netteté est grande.

Ainsi, avec une ouverture de f1.4, on peut avoir uniquement l’oeil d’un chat qui est net et tout le reste est flou. La solution, alors, si on veut plus de netteté, c’est d’augmenter le chiffre de l’ouverture. Là encore, c’est à condition d’avoir suffisamment de lumière.

ouverture et photos flous
Avec une ouverture de f1.4, la zone de netteté est minime

Comment faire des photos de portraits nettes ?

Ainsi, si pour les portraits d’une seule personne je n’hésite pas à me mettre à f1.8/f1.4/f1.2, quand je fais du portrait avec plusieurs personnes, je passe sur du f2.8/ f4.0 pour plus de sécurité. En effet, si l’enfant est au premier plan et mamie au second plan, en f1.2 ou f1.4 alors il n’y aura qu’un seul des deux sujets de net ! Seul l’enfant sera net, par exemple, et peut être que ce ne sera pas l’effet recherché que d’avoir mamie dans le flou ! Pourtant, c’est tout à fait normal sur ce genre d’ouverture où une partie seulement d’un plan est net.

Bien sûr cela peut être frustrant de ne pas utiliser les belles ouvertures entre f1.2 et f1.8, particulièrement en basse lumière. Mais il est très difficile de contrôler les mouvements de nos proches et faire des photos nettes est bien souvent la priorité. Je me réserve toujours un petit moment où je fais poser mes sujets en veillant à ce que tout le monde soit au même plan. Cela donne alors de superbes images avec de belles ouvertures. Sinon j’utilise aussi la fonction bracketing d’ouverture, j’en parlerai dans un tuto à l’avenir.

faire de beaux portraits nets
Ici, personne derrière l’appareil, il était sur trépied et déclenché avec retardateur. Alors pour avoir une ouverture f1.4 et nous deux nets, on a fait attention à bien poser tous les 2 au même niveau !

Comment faire des photos de paysages nettes ?

Bien sûr, l’ouverture ne peut pas être séparée de la vitesse mais je suis rarement en mode manuel. Si bien que soit je contrôle l’ouverture (portrait, paysage), soit je contrôle la vitesse (sport, animaux, enfant). Pour photographier un paysage qu’il soit naturel, citadin, ou même une salle à l’intérieur d’un bâtiment, en général, on recherche une zone de netteté étendue. Dans ces cas là, je suis en mode ouverture et j’oscille entre f7.1 et f13 en fonction de la lumière dont je dispose.

réussir des photos de paysages nettes
Cette photo a été prise avec une ouverture de f7.1 lors du coucher du soleil

L’avantage d’un paysage : c’est un sujet statique ! On peut donc facilement prendre un trépied et régler sur une vitesse plus lente pour avoir des photos mieux réussies. D’ailleurs, c’est la meilleure solution pour des paysages de nuit : une pose dite longue, un trépied et vous reviendrez avec de beaux clichés. D’autant qu’avec un paysage, on peut, en général, prendre le temps de faire sa mise au point tranquillement. C’est moins le cas avec un sujet qui bouge. La mise au point, c’est le dernier élément qui peut vous amener à faire des photos floues.

Contrôlez la mise au point pour faire des photos nettes

La stabilité, la vitesse, c’est bon, l’ouverture pas de problème ! Oui mais voilà, vos photos sont quand mêmes floues ! Votre image est parfaitement nette….mais pas au bon endroit !

Voici ce que j’appelle le flou de focus. Vous avez réussi à faire une photo nette…oui oui mais pas au bon endroit. Concrètement, le boitier a fait le point à côté…La branche est parfaitement nette mais l’oiseau ne l’est pas…quelle déception ! Soit, vous êtes en mise au point manuelle, et c’est vous avec la bague de mise au point qui n’avait pas fait le bon réglage. Soit et c’est cet aspect qui va nous intéresser, la mise au point automatique de l’appareil photo a été défaillante.

faire des photos nettes des enfants
Pour réussir mes clichés de ces deux là, j’ai non seulement mis une vitesse de 1/2000 mais surtout, j’ai choisi la zone de mise au point !

Faites attention à l’autofocus pour éviter les photos floues

Je ne vais pas rentrer ici complètement dans le détail des tenants et aboutissants de la mise au point automatique. Cela va endormir tout le monde et ce sujet mérite un article à part entière. D’autant que chaque marque, voire chaque modèle a ses subtilités. Il y a, néanmoins, quelques grandes lignes à aborder.

Déjà, il faut vous assurer que vous êtes en mise au point automatique. Si vous êtes en autofocus, des collimateurs (des carrés) apparaissent quand vous pressez jusqu’à mi-course le déclencheur. Car la mise au point automatique est affaire de finesse. Ne déclenchez jamais sans que les collimateurs aient fait le point. Sur la majorité des boitiers, ils deviennent verts pour signifier que la mise au point est faite. Et pour faire la mise au point, on appuie à moitié sur le déclencheur. Avis aux pressés qui appuient très vite sur la gachette, vous avez de grandes chances d’avoir des photos floues.

éviter les photos de famille flous
La mise au point, c’est l’élément que je contrôle le plus ! Ici, je me suis assurée que mon fils au loin soit l’élément net de mon image !

L’appui à mi-course pour contrôler la mise au point

Pour ma part, je ne déclenche quasiment jamais tant que je n’ai pas la certitude que ma mise au point est la bonne. J’opère donc toujours un déclenchement à mi-course calme et posé avant de prendre une photo. Je vous l’ai dis, la photo est affaire de patience. On ne réussit pas une belle image en déclenchant sans un minimum de préparation préalable. La zone de mise au point, c’est ce que je contrôle le plus. Sur de nombreux appareils récents, on peut vite choisir la zone de mise au point via l’écran tactile et c’est quelque chose que j’aime beaucoup. Autofocus + mise au point via l’écran tactile, cela met toutes les chances de votre côté pour que le boitier fasse le point au bon endroit.

Quel réglage d’autofocus choisir pour faire des photos nettes ?

Là encore, chaque appareil est très différent et le mieux est de vous intéresser au manuel utilisateur dans la partie mise au point automatique. Sur des modèles anciens ou entrée de gamme, il n’est pas dit que vous ayez beaucoup de choix.

Pour les portraits, l’idéal est, à minima, d’avoir un autofocus réglé sur la détection de l’humain ou du visage. Parfois, on trouve même une détection de l’oeil et sur certains modèles de l’oeil gauche ou du droit. Pour les animaux, de la même manière, certains appareils photos détectent les animaux et certains vont même jusqu’à détecter l’oeil de l’animal. Et pour photographier des animaux de temps en temps, c’est loin d’être anecdotique. Cela évite, ainsi, une mise au point sur l’oreille plutôt qu’un oeil…! Ou même sur l’arrière-train plutôt que la tête ! Enfin, pour les paysages, en général, je ne touche aucun réglage ou je me mets en mode zone, selon l’appareil photo.

Tout dépend de la performance de l’autofocus de l’appareil

Si votre appareil photo n’est pas très performant en terme de rapidité d’autofocus, alors essayez aussi le mode zone. Attendez que votre sujet soit dans la zone sélectionnée et voyez si votre boitier est plus performant ainsi. D’ailleurs, la performance de l’autofocus c’est un peu le nerf de la guerre du moment entre les appareils photos hybrides. Voici l’aspect technique qui est le plus regardé actuellement. Car une mise au point automatique rapide et efficace, c’est un point important pour faire des photos nettes. Et ce n’est pas que pour les pros. Avoir des photos floues de ses enfants, ça ne plaît à personne.

réussir des photos d'oiseaux en vol nettes
Ici, j’ai mis l’autofocus zone + détection animal et une vitesse de 1/1000

Attention à la distance de mise au point

Il y a un point peu connu qui peut également jouer en défaveur d’un autofocus pourtant performant : la distance de mise au point.

Chaque objectif a une distance de mise au point minimale. Ainsi, à la maison, nous avons un objectif avec une distance de mise au point de 85 cm. Concrètement, si je me tiens à moins de 85 cm de mon sujet, je ne pourrai pas faire le point…je ne pourrai donc pas prendre de photos nettes. D’autres ont une distance de mise au point de 30 cm, 20 cm ou encore 112 cm ! C’est un élément essentiel qui est à prendre en compte quand on choisit un objectif. Et à défaut, voici également un point qui peut amener à rater des photos ou ne pas réussir à en faire. Regardez donc sur l’objectif de votre appareil ce qu’il en est !

flou et distance de mise au point
Réaliser cette scène anodine fut compliquée tant je n’avais pas d’objectif avec une petite distance de mise au point rapprochée !

Voici pour cette longue revue de toutes les causes qui peuvent entraîner des photos floues et comment y remédier ! On l’a vu les situations de photos en faible luminosité (intérieur, nuit) sont une cause récurrente de photos floues avec des vitesses trop lentes pour compenser les tremblements du photographe. Ou encore trop lente en rapport à la vitesse de mouvement du sujet. Peut-être pensez vous que votre matériel est aujourd’hui incapable de répondre à votre envie de faire des photos nettes ou encore voulez vous le compléter ? Voici donc un court paragraphe matériel !

Quel matériel pour éviter les photos floues ?

Vous l’aurez compris, les situations de basse lumière sont les plus complexes. Ainsi, en intérieur ou pour les photos de nuits, vous risquez de mettre à rude épreuve votre matériel.

Un petit trépied : l’indispensable pour les poses longues

Si votre sujet est statique, c’est le cas d’un paysage ou d’une salle, même en cas de faible lumière, un outil va vous aider même en l’absence de stabilisation. Ainsi, un petit trépied, peu encombrant, vous permettra de prendre des photos à des vitesses plus lentes sans risquer des flous de tremblement. Vous allez donc facilement pouvoir compenser l’absence de stabilisation et/ou un objectif peu lumineux.

réussir des photos en basse luminosité
Le petit trépied s’emporte partout et supporte même un hybride plein format !

Cela fonctionne particulièrement quand on photographie un sujet qui ne bouge pas. Pour le sport, les animaux ou simplement la famille, c’est plus compliqué quand on ne peut pas photographier avec une vitesse suffisamment élevée. C’est alors qu’il faut investir dans du matériel plus performant.

Avant de vous lancer tête baissée vers un nouvel achat, testez déjà votre matériel actuel après lecture de ce tutoriel. Suivez bien nos conseils et nos réglages. Et seulement si vous arrivez aux limites de votre matériel alors notre sélection doit pouvoir vous aider !

Quel matériel pour faire des photos nettes en basse lumière de sujet en mouvement ?

Voilà pourquoi nous sommes passés sur des appareils photos hybrides plein format pourtant considérés, à tort, pour les pros. Car nous voulions faire des photos nettes sans dégradation de la qualité dues aux ISO pour les photos de notre fils. Sans vous dire d’aller jusque là, nous avons sélectionné quelques modèles d’appareils intéressants pour la basse lumière.

Sélection d’appareils photos compacts pour faible luminosité

Vous trouverez ici des appareils photos compacts dont l’objectif à une bonne ouverture, idéale pour la basse lumière. Nous vous avons précisé, par ailleurs, le type de stabilisation. Etant précisé qu’il vaut mieux une stabilisation capteur. Enfin, il faut savoir qu’hormis les deux derniers modèles, ces compacts ont des petits capteurs qui ne sont pas idéals en basse lumière.

Sélection d’appareils photos bridges pour les photos en basse lumière

Ici encore, voici une rapide sélection de modèles que nous conseillons pour des photos nettes de sujet en mouvement en basse lumière. (Même si attention, s’agissant de petits capteurs, ils ne peuvent pas faire de miracles !)

Sélection d’appareils photos hybrides pour les photos en basse lumière

L’avantage de l’hybride : vous pouvez choisir une optique et en changer à tout moment. Aussi, avant de changer de boitier, il est parfois plus opportun d’acheter des optiques de meilleures qualités (lire plus bas). Ici, on a sélectionné des packs d’hybrides intéressant au sens où l’objectif inclus dans le kit a une bonne ouverture. Là encore, nous précisons le mode de stabilisation de l’appareil. L’avantage de l’hybride, c’est la taille du capteur qui est plus grande et donc meilleure en basse lumière. Encore une fois, c’est souvent en faible luminosité avec des sujets en mouvement qu’il est difficile de faire des photos nettes.

Jetez un oeil à notre sélection si vous voulez vous lancer dans l’achat d’un hybride. Si vous possédez déjà un hybride ou un reflex, lisez plus bas notre sélection d’optiques lumineuses.

Nous concernant, c’est vers un Lumix S5 et un Lumix S1 que nous nous sommes tournées.

Sélection d’objectifs « lumineux » pour hybrides ou reflex

Si vous possédez déjà un reflex ou un hybride, le meilleur choix pour réussir des photos nettes en basse lumière de sujet en mouvement sera d’investir dans une optique lumineuse. Ce sera bien moins onéreux que de changer de boitier. Et l’achat d’un objectif lumineux a de grandes chances de résoudre vos difficultés ! Attention, vérifiez bien la compatibilité avec votre appareil, on vous les a classé par type de boitier, taille de capteur et marque.

Ici, nous vous proposons un choix d’objectif avec une ouverture intéressante à moindre coût ! La liste n’est évidemment pas exhaustive…

Tableau de focales fixes lumineuses et peu chères
OBJECTIFCOMPATIBILITÉPRIX
LUMIX 25 MM F1.7Panasonic & Olympus (Hybride Micro 4/3)VOIR
OLYMPUS 25 MM F1.8Panasonic & Olympus (Hybride Micro 4/3)VOIR
FUJI XC 35 MM F2FUJIFILM (Hybride APS-C)VOIR
SONY E 35 MM F1.8SONY (Hybride APS-C)VOIR
CANON EF-M 32 MM f1.4CANON (Hybride APS-C)VOIR
NIKON DX 35 MM F1.8 GNIKON (Reflex APS-C)VOIR
NIKON FX 50 MM F1.8 GNIKON (Reflex Plein Format)VOIR
CANON EF 35 MM F2CANON (Reflex APS-C)VOIR
CANON EF 50 MM F1.8CANON (Reflex Plein Format)VOIR
SIGMA 65 MM F2LUMIX, SIGMA (Hybride Plein FormatVOIR
CANON RF 50 MM F1.8CANON (Hybride Plein Format)VOIR
NIKON Z 35 MM F1.8NIKON (Hybride APS-C)VOIR
NIKON Z 50 MM F1.8NIKON (Hybride Plein Format)VOIR
SONY FE 50 MM F1.8SONY (Hybride Plein Format)VOIR

Voilà pour la partie matériel ! Bien sûr l’appareil photo ne fait pas tout et c’est avant tout vos bons réglages qui permettront de réussir à faire des photos nettes. Mais dans certaines situations, ni vous, ni le boitier ne peut être incriminés. Si vos photos sont floues, cela peut signifier que vous avez atteint les limites du matériel ! Et c’est souvent ce qui arrive en basse lumière quand on veut photographier un enfant. Notre sélection d’appareils photos et d’objectifs a donc pour but de vous aider à repousser ces limites !

pourquoi les photos sont floues
A force de patience et de détermination : on y arrive !

En conclusion

Pour finir, faire des photos nettes n’est pas toujours une mince affaire ! Et les raisons qui peuvent amener à des images floues sont assez nombreuses. Mauvaise prise en main, vitesse trop lente, zoom trop puissant avec une faible stabilisation, mauvaise utilisation de l’ouverture ou manque de vérification du focus…Photographier mobilise beaucoup de réflexion mais plus on s’y exerce et moins on y fait attention !

Gardez un oeil critique sur vos photos

Je vous conseillerai de toujours regarder vos photos sur ordinateur avec un oeil critique. Pour ma part, j’ai toujours les réglages sous les yeux. A force d’entraînement, je peux déceler assez rapidement les erreurs du boitier ou de moi-même sur les réglages. Ainsi, je connais mieux mes appareils et j’ai appris comment me sortir des situations les plus complexes.

Pour faire simple, en photo, je vérifie toujours deux réglages : la vitesse et l’ouverture. Quant aux ISO, je les limite d’office comme ça, je ne les vérifie pas. Autre point important de vérification : les collimateurs ! Je m’assure toujours qu’ils soient verts à l’endroit que je souhaite au moment de déclencher. Et pour faire des photos nettes, on évite particulièrement les vitesses trop lentes ! Enfin, n’oubliez jamais qu’une optique de qualité apportera une meilleure netteté. On a souvent une image dégradé lorsque le zoom est au max sur des objectifs de moindre qualité…!

Et vous ? Quelles sont vos difficultés ? Vos conseils ?

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la conservation et la manipulation de vos données sur ce site.

2 commentaires

Thierry Gutierrez 14 novembre 2021 - 20 h 07 min

Bonjour
souhaitant me remettre à la photo, apres plusieurs années (à l’époque argentique avec un Nikon F70 !) je viens d’acheter un Lumix S5 + 24-105mm en me basant notamment sur votre essai du S5.
Je fais bcp de randonnées dans les Pyrénées et je viens d’étrenner mon S5 jeudi dernier par un temps plutôt couvert donc basse lumière. J’ai exploré les différents réglages (modes A principalement bien sur mais aussi P ou IA pour essayer). La plupart des photos sont correctes mais je me pose encore des questions sur l’utilisation optimale des méthodes de mise au point proposées à savoir « Det visage/yeux/humain/animal, Suivi, 225 zones, Vert/Horiz, Carré, Ovale, 1-Zone, 1-zone+, point précis ».
Q1 : Autant il me semble logique de choisir le mode AF-S avec la méthode de mise au point Det. visage/yeux/humain/animal, pour faire des portraits, en revanche pour les paysages, quelle méthode faut-il choisir entre 225 zones, Vert/Horiz, Carré, Ovale, 1-Zone, 1-zone+, point précis ? Et plus largement la question est à quel type de situation sont adaptés ces différents modes ?
Q2 : j’ai bien compris que pour les sujets en mouvement, il faut tout d’abord choisir le mode AF-C mais comment cela s’articule avec la méthode de mise au point dite « suivi » ?
Merci d’avance de votre support.
cordialement
Thierry

Répondre
Nadia et Benoit 15 novembre 2021 - 17 h 34 min

Bonjour Thierry,

Ravie que notre test du Lumix S5 vous ait intéressé. En plus, vous l’avez pris avec une excellente optique comme je le conseille 🙂

Niveau AF, je suis dans 90% des cas en détection humain/animaux et en AF-S. Je passe en AF-C quand l’AF-S n’est pas performant quand je shoote en rafale.

Bonne soirée,

Nadia.

PS : nous sommes un blog 100% indépendant des marques, n’hésitez pas à nous soutenir pour nous aider à continuer à rédiger des articles sur notre temps libre. Vous pouvez nous aider dans notre projet en cliquant sur les liens avant d’acheter, cela ne vous coûtera rien de plus. Par contre, ce simple geste soutiendra la création de notre contenu gratuit et de qualité !

Répondre

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En Savoir Plus