Comment prendre des photos nettes ? Fini les photos floues !

par Nadia et Benoit

Pour votre dernier voyage, votre dernier repas entre amis ou les exploits du petit dernier, ça ne va pas ! Vous en avez assez de ces images ratées ! Comment éviter des photos floues ? Photographier ne s’arrête pas à appuyer sur un déclencheur et même avec les meilleurs appareils, on peut régulièrement être déçus du résultat. Alors, comment faire des photos nettes ? Ici, nous allons vous donner des conseils simples pour que vos sujets soient nets ! Pourquoi cela arrive ? Prise en main, vitesse, ouverture, autofocus… Ces termes un peu barbares n’auront presque plus de secrets pour vous ! Dans cet article, je vais vous parler de netteté et plus précisément, je vais vous donner mes conseils pour éviter d’avoir des photos floues. L’argument facile c’est d’incriminer ce pauvre autofocus. Sauf que dans bien des cas, la mise au point automatique n’y est pour rien. Voici donc mes conseils pour réussir des photos nettes !

  1. Flou de tremblement
  2. Flou de mouvement
  3. Flou de focus
  4. Flou d’ouverture
  5. Conseils & astuces
  6. BONUS : Matériel pour des photos nettes

Pour prendre des photos nettes : attention au flou de tremblement !

Le premier type de flou, c’est ce que j’appelle le flou de tremblement. Quand on prend des photos, notre corps bouge c’est à dire que tout au long de la prise de photos, vous aurez un mouvement naturel de balancier de votre corps qui peut entraîner des photos floues.

Le flou de tremblement ou de bougé c’est celui qui ait provoqué par les mouvements du photographe. Pour éviter les flous de tremblements, le premier conseil, c’est de bien tenir votre appareil photo. Alors dit comme ça ça peut paraître bête. Pourtant quand je me promène, je vois très régulièrement des mauvaises postures. Plus exactement je vois souvent, l’appareil photo tenu avec les bras tendus ce qui est très mauvais pour le flou de tremblement. 

comment bien tenir son appareil photo
Si vous tenez votre appareil photo d’une seule main, vous avez de grands risques d’avoir des photos floues !

Comment prendre en main l’appareil photo pour faire des photos nettes ?

Pourquoi ? Parce que quand on a les bras tendus, on a du mal à rester statique et donc vous allez décupler le mouvement naturel de votre corps ce qui va augmenter le risque de flou de tremblement quand vous prenez vos photos.

Voilà comment il faut prendre votre appareil photo en main. La première chose c’est que vos bras doivent être pliés et près du corps pour assurer une posture contrôlée. Ensuite votre main gauche va venir soutenir l’objectif, en dessous. Et de cette manière, vous serez compact et aurez une bien meilleure prise en main. C’est la posture idéale pour éviter le flou de tremblement quand vous photographiez à l’écran comme au viseur. Si vous photographiez à l’écran et que vous avez un écran inclinable, idéalement inclinez le vers vous, légèrement vers le haut, pour avoir une meilleure visibilité.

comment éviter les tremblements pour photographier
Voici comment tenir son appareil photo !

J’en profite pour vous partager une petite astuce au passage. Quand je déclenche, j’effectue avant un appui mi-course pour vérifier mes collimateurs. Et ensuite, je déclenche tranquillement, mon doigt reste à peine posé au-dessus du déclencheur, le temps de la prise de photos. Parce que lorsque l’on enlève son doigt du déclencheur, on fait un mouvement et si on le fait trop brusquement et bien on n’aide pas l’appareil photo.

comment bien tenir son appareil photo
Toujours soutenir l’objectif avec sa main gauche est le meilleur moyen d’éviter les photos floues.

Alors bien sûr aujourd’hui on est nombreux à posséder des boîtiers stabilisés qui limitent les conséquences des mouvements naturels du corps du photographe. Mais ce n’est pas une raison pour mal tenir son boîtier. De même, la stabilisation ne fait pas de miracle donc on ne marche pas en prenant des photos parce que là vous avez de grands risques d’avoir des photos floues.  

Attention aux vitesses trop lentes

Vous allez me dire mais moi je fais déjà attention à être stable et à bien prendre en main mon appareil et je n’en doute pas. C’est alors qu’un autre élément important du flou de tremblement entre en ligne de compte.

La vitesse d’obturation que vous utilisez a un impact sur le flou de tremblement. Plus précisément plus la vitesse est lente plus vous risquez d’avoir un flou de tremblement, si vous photographiez à main levée. Pour le coup, même avec une bonne posture vous n’y pouvez rien on bouge c’est comme ça. On est incapable de rester parfaitement statique et quand on effectue une pose longue, on va effectuer autant de mouvements que le temps de la pause, nos mouvements vont  être comme démultipliés et donc on aura une photo floue à cause de ça .

éviter les photos floues en basse lumière
Le trépied est souvent un indispensable pour des clichés en faible luminosité quand le sujet est immobile !

C’est pourquoi quand on effectue une pose longue, on met son appareil photo sur trépied. Pourquoi ? Parce que le trépied lui ne bouge pas et donc on va éviter les flous de tremblement en pose longue, de cette façon. D’ailleurs, en pose longue on va jusqu’à se mettre sur retardateur. En effet, le simple fait d’appuyer sur le déclencheur entraîne du mouvement et donc le risque d’avoir des photos floues. 

La stabilisation : un excellent outil contre les flous de tremblement

Alors vous allez me dire, c’est quoi une vitesse lente ? À vrai dire tout dépend de l’appareil photo que vous possédez. En effet, la stabilisation capteur permet d’utiliser des vitesses plus lentes à main levée. Cela dépend aussi du niveau de focale de votre objectif.  Néanmoins, en dessous de 1/60 il faut être prudent. Ensuite, c’est à vous de tester les limites de votre matériel.

C’est l’occasion de vous relater une petite anecdote. Il m’est déjà arrivé de photographier en hiver sur un balcon avec  du vent. Le simple fait qu’il y ait du vent, faisait bouger très légèrement le trépied. De ce fait, j’ai eu des photos floues. De même, j’ai eu l’occasion de photographier la lune depuis notre balcon. Ce soir là, je n’avais pas pris garde à mon chat qui dormait contre un des pieds du  trépied. De la même manière, j’ai eu des photos floues dues au tremblement.  

comment faire des photos nettes de nuit
Avec une vitesse de prise de vue de 1/8, c’est grâce à une excellente stabilisation capteur + optique que nous n’avons pas eu besoin de trépied.

Il faut dire que dans ces deux cas, je photographiais avec des téléobjectifs, c’est à dire des zooms puissants. Or la puissance du zoom (ou plutôt le niveau de focale) a aussi un impact sur le flou de tremblement. En effet, plus on zoome avec une longue focale, plus les mouvements de balanciers naturels du corps vont être démultipliés. Ainsi quand vous photographiez avec un téléobjectif, il faut être absolument prudent sur sa posture. Avec un téléobjectif, je fais très attention à ce que ma main gauche vienne vraiment en soutien, en termes de prise en main. Également, je bloque ma respiration pour essayer d’être la plus stable possible, tout au long de la prise de photo.

Télé-objectif et photos nettes : une règle à connaître

En termes de photo avec un téléobjectif, il y a une règle classique. Normalement la vitesse d’obturation que vous utilisez ne doit pas être inférieure au niveau de focale de votre objectif. Par exemple, si vous photographiez à 400 millimètres, vous ne devez pas utiliser une vitesse d’obturation inférieure à 1/400. Mais attention, ça c’est la théorie ! Il faut savoir que la stabilisation optique comme la stabilisation capteur viennent atténuer cette règle. Personnellement, comme j’ai du matériel photo avec double stabilisation optique + capteur, je ne respecte pas cette règle systématiquement.  

réussir photos nettes animaux
Cette photo a été prise avec l’équivalent d’un zoom x33. Pour être net sans trépied : double stabilisation capteur + optique et un Benoît très stable sur ses jambes !

Comme en pose longue, si on a besoin de photographier avec un téléobjectif avec des vitesses plus lentes ou pour être certains d’avoir des photos nettes, la meilleure solution, c’est le trépied.  Pour photographier la lune, je vais préférer être sur trépied quand j’utilise un télé-objectif au delà de 300 mm (équivalent plein format). C’est d’autant plus vrai quand j’ai un téléobjectif lourd.

faire des photos nettes en basse luminosité
Là encore, c’est grâce à une bonne stabilisation que nous avons pu faire cette photo avec une vitesse d’1/4.

Le flou de tremblement c’est donc celui qui est dû au mouvement naturel du photographe qui est impacté par la vitesse d’obturation ainsi que la longueur focale que vous utilisez.  Mais bien sûr cela correspond à une seule typologie de flou possible, et il y en a bien d’autres.

cours photo Lumix GX

Vous êtes complètement perdus avec le manuel utilisateur de votre Lumix ? Vous débutez en photo ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil ainsi que les réglages photo !

Réussir des photos nettes en maîtrisant le flou de mouvement

Deuxième type de flou, c’est celui que j’appelle flou de mouvement. Dans ce cas, le photographe tient bien son appareil photo, ce n’est pas son mouvement à lui qui est remis en cause. Là, c’est le mouvement du sujet qui est mal figé par le photographe.  Le flou de mouvement intervient quand on a un sujet en mouvement et pour lequel on va mal effectuer ses réglages. La sanction est immédiate : notre sujet sera flou.

Animaux, sport, enfant…ils sont toujours en mouvement !

Typiquement, c’est le cas quand on photographie ses enfants. Par exemple, ils sont en train de courir vers vous, et sur la photo leur mouvement n’est pas figé. Dans ce cas-là, c’est que vous n’avez pas utilisé la bonne vitesse d’obturation. En effet, si on utilise une vitesse d’obturation trop lente, le mouvement du sujet ne sera pas correctement capturé par votre appareil et donc votre sujet sera flou.

éviter des images floues pour les photos de sport
Pour que ce cycliste soit bien net, j’ai utilisé une vitesse d’obturation très rapide. Vu la belle lumière du jour, ce fut sans difficulté !

Pour photographier un mouvement correctement, il faut une vitesse d’obturation suffisamment rapide, sinon votre photo sera floue. Cette vitesse d’obturation, elle va dépendre de la vitesse de votre sujet ainsi que de la luminosité de votre scène. Le type de mouvement de votre sujet entre aussi en ligne de compte. Néanmoins, pour vous donner un ordre d’idée, si vous photographiez un enfant avec une vitesse d’obturation inférieure à 1/100, c’est déjà trop lent. Mais encore une fois, ça dépend de la vitesse du mouvement du sujet, de la luminosité et aussi de votre appareil photo et même de votre objectif. 

Le mode automatique n’empêche pas le flou de mouvement

Souvent, vous rencontrez toujours cette même difficulté lorsque j’échange avec vous. Vous me dites « Nadia, je ne comprends pas, je suis en mode automatique donc c’est à l’appareil photo d’effectuer les bons réglages pour que je puisse avoir des photos réussies. Je suis en soirée avec mes amis, en famille et je photographie tout ce petit monde et là patatras ! Pourquoi donc est-ce que j’ai des photos floues cet appareil photo est vraiment nul il ne fait pas le boulot ».

Je comprends votre mécontentement mais l’appareil photo, il fait ce qu’on lui demande. Son seul impératif : c’est de bien exposer votre photo, en fonction des conditions de lumières. Or vitesse d’obturation rapide et basse lumière ne font pas bon ménage. On rencontre exactement la même difficulté pour la photo de sport en intérieur.

faire des photos nettes des enfants
Pour réussir mes clichés de ces deux là, j’ai choisi avec attention la zone de mise au point !

La faible luminosité, un vrai défi pour faire des photos nettes

Le soir, justement, on manque en général de lumière. Et dans ce cas là, vous avez une vitesse d’obturation trop lente. La seule solution c’est soit de jouer sur les ISO, soit sur l’ouverture ! Mais il y a de grandes chances que votre appareil photo le fasse déjà. Et dans ce cas là, c’est que vous avez atteint les limites soit de l’objectif, auquel cas il faut acheter un objectif avec une plus grande ouverture, je vous donne des références dans la partie bonus, soit il vous faut un boitier plus performant en terme de montée en ISO. 

Lorsque j’étais sur des Lumix micro 4/3, comme le Lumix GX9, j’ai d’abord acheté des objectifs avec une plus grande ouverture. Ça m’a permis de photographier dans de meilleures conditions. Ensuite, même avec ces objectifs avec une plus grande ouverture, j’ai continuée à être limité pour la prise de photos de sujets en mouvement en basse lumière, c’est là où je suis passé au Lumix S5, un appareil photo qui a une meilleure montée en ISO. Depuis la basse lumière n’est plus du tout un problème pour moi. 

faire des photos animaux nettes en basse lumière
Ici, le soir, pour avoir cette photo de mon chat prêt à bondir, je me suis mise à 1/200 en vitesse de prise de vue.

Flou de mouvement et montée en ISO

Alors, vous n’êtes pas obligé de changer d’appareil photo. Je dis toujours que vous pouvez aussi rajouter un éclairage d’appoint via un luminaire supplémentaire dans votre pièce. C’est plus économique mais ça ne résout pas toujours tous les problèmes. Évidemment, le flou de mouvement c’est un problème que l’on rencontre quand on a un sujet qui se déplace et donc pour bien figer le mouvement du sujet, vous l’aurez compris, il faut utiliser la bonne vitesse d’obturation.

Pour les paysages on n’a évidemment pas ce genre de problème car on n’a jamais vu en paysage partir en courant. Ça n’empêche pas d’avoir des risques de flous de photos y compris sur du paysage mais c’est un autre type de flou.

cours photo Lumix GH

Vous êtes complètement perdus avec le manuel utilisateur de votre Lumix ? Vous débutez en photo ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil ainsi que les réglages photo !

Photos floues : attention au flou de focus

Troisième type de flou, c’est le flou de focus. On peut aussi l’appeler flou de mise au point. Et attention, je ne dis pas mise au point automatique parce qu’il y a eux types de mises au point. La mise au point qui est définie automatiquement par l’appareil photo donc en fonction de calcul algorithmique. C’est la mise au point automatique ou autofocus. Mais on a aussi la mise au point manuelle, c’est à dire la mise au point définie par le photographe à l’aide de la bague de mise au point manuelle de l’objectif. Et là aussi on peut tout à fait se tromper en évaluant mal la distance à laquelle se trouve le sujet. Dans les deux cas, c’est vous le photographe qui n’avait pas bien effectué la mise au point.

réussir des photos de paysages nettes
Avec un paysage, on est tranquille, ça ne bouge pas…

Quel réglage d’autofocus choisir pour faire des photos nettes ?

La mise au point cela correspond au point de netteté de votre photo. Prenons un exemple : en photo de portrait, la mise au point sera faite sur l’œil ou éventuellement sur le visage du sujet parce qu’on veut évidemment que ce soit le visage de notre sujet qui soit net. Le rôle du photographe est de s’assurer que la mise au point est correctement effectuée, c’est à dire que le point de netteté défini par l’appareil photo est le bon. Si l’appareil photo définit la zone de netteté derrière votre sujet, alors la zone derrière votre sujet va être nette et votre sujet lui sera flou. C’est cela, le flou de focus. 

Alors aujourd’hui, la plupart des appareils photos sont extrêmement performants en termes de mise au point automatique, même les Lumix. On a donc de moins en moins de photos floues dues au flou de focus. D’ailleurs, on accepte de moins en moins les photos floues à cause de cela aussi. 

éviter les photos de famille flous
La mise au point, c’est l’élément que je contrôle le plus ! Ici, je me suis assurée que mon fils au loin soit l’élément net de mon image !

Contrôlez la mise au point pour éviter les photos floues

Néanmoins les appareils photo ne sont pas magiques ce n’est qu’un outil. Aussi, il peut tout à fait arriver qu’on n’obtienne pas le résultat voulu. Et, encore une fois, la faute n’est pas à remettre sur l’appareil photo parce que l’appareil photo est une machine. Il est là pour vous aider dans la prise de photos, c’est lui qui va capter l’image pour vous. Il vous permet aussi de réussir vos prises de vues grâce a ses fonctionnalités. Pour autant, n’importe quel autofocus performant ne vous dispense pas de vérifier les collimateurs. Ainsi, vous devez vous assurer que l’appareil photo effectue le bon choix de point de netteté. 

Photos de portrait, de paysages, d’oiseaux…attention aux collimateurs

Quand je prends des photos, j’effectue toujours un appui mi course sur mon déclencheur et je vérifie toujours où sont positionnés les collimateurs. Ainsi, je m’assure que la mise au point est la bonne. Si les collimateurs ne sont pas au bon endroit, je ne déclenche pas parce que ça ne sert absolument à rien de déclencher puisque mon sujet sera flou. Dans ce cas-là, si les collimateurs ne sont pas au bien placés, je les déplace et je me creuse la tête pour rectifier.

Vous êtes le photographe, vous devez vous assurer que vous avez effectuer les bons réglages pour votre prise de photo. Et les réglages d’autofocus autant que le positionnement des collimateurs en font partie.  

réussir des photos d'oiseaux en vol nettes
Pas facile de photographier un oiseau en vol…

Attention à la distance minimale de mise au point

Sur la partie flou de focus, je me dois de faire une aparté. Tous les objectifs ne se valent pas sur la capacité de mise point. En effet, chaque objectif à une distance minimale de mise au point qui lui est propre. La distance minimale de mise au point cela signifie qu’en dessous d’une certaine distance, l’appareil photo ne pourra pas effectuer la mise au point parce que l’objectif n’est pas prévu pour le faire.

Prenons un exemple. Je possède un objectif 85 millimètres qui dispose d’une distance minimale de mise au point de 85 cm. Si je tiens mon appareil photo à moins de 85 cm de mon sujet et bien je ne pourrais pas faire le point sur mon sujet et donc celui-ci sera tout le temps flou. Quand vous choisissez un objectif, cette distance minimale de mise au point est un critère à regarder. 

flou et distance de mise au point
Réaliser cette scène anodine fut compliquée tant je n’avais pas d’objectif avec une petite distance de mise au point rapprochée !

D’ailleurs, certains d’entre vous ont des téléobjectifs et veulent faire de la photo en gros plan de sujets proches. Sauf qu’un téléobjectif n’est pas conçu pour cela. Un téléobjectif a une distance minimale de mise au point relativement éloignée.  Donc si vous pestez parce que vos photos sont floues, ce n’est pas de la faute du télé-objectif, ni du boitier. Cela est uniquement dû à une mauvaise connaissance du matériel photo. Ce qui est tout à fait normal.

Le flou focus, c’est un flou qui revient souvent parce que les appareils photos ne peuvent pas tout faire à notre place. Si vous avez un sujet qui arrive tout à coup dans votre champ de vision, le temps que le calcul soit effectué le sujet est peut-être déjà parti. Conséquence : vous avez raté votre photo parce que l’appareil photo n’a pas pu détecter automatiquement en quelques millièmes de seconde votre sujet. C’est sur les situations difficiles que les boitiers haut de gamme sortent leur épingle du jeux.

Vous devez accepter que la photo est affaire de patience. Une photo se construit, on prend le temps. Souvent, il faut faire preuve d’ingéniosité pour réussir des photos de sujets en mouvement. Je pense notamment aux oiseaux pour lesquels il faut souvent s’en remettre à la patience. Mais vous verrez qu’avec beaucoup de persévérance, on y arrive. Alors plutôt que d’acheter le dernier appareil photo hyper performant : expérimenter les limites de votre appareil photo et essayez de pousser ses capacités pour en tirer le meilleur. 

cours photo Lumix S

Vous êtes complètement perdu avec le manuel utilisateur de votre Lumix ? Vous débutez en photo avec ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil et les réglages photo !

Maîtrisez la netteté et le flou d’ouverture

Dernier type de flou, c’est le flou d’ouverture ! Comme son nom l’indique, c’est un flou qui est dû au réglage d’ouverture que vous avez effectué. On peut aussi l’appeler le flou de netteté.

Dans ce cas-là, le flou de votre photo n’est pas dû à une mauvaise prise en main. Il n’est pas due non plus à un mauvais focus, ni à une mauvaise vitesse d’obturation. Ce flou d’ouverture est provoqué par le choix d’ouverture effectué par vous-même ou par l’appareil photo. En effet l’ouverture a un impact sur la zone de netteté, donc si vous effectuez un mauvais choix d’ouverture, votre zone de netteté sera peut-être minime et donc vous aurez un flou trop important.

ouverture et photos flous
La zone de netteté est minime, il m’a donc fallu faire attention à ce que son oeil soit net.

Typiquement en photo de portrait, on ne va pas utiliser la même ouverture selon qu’on a un ou deux ou même plusieurs sujets notamment en photo de groupe. En effet, plus l’ouverture est grande, plus votre zone de netteté sera petite. Donc, prudence quand on utilise une grande ouverture.

Alors attention, je ne dis pas qu’il ne faut jamais utiliser une très grande ouverture parce que je suis moi-même adepte de très grande ouverture. La paresse intellectuelle consisterait à utiliser toujours une ouverture sécurisante pour s’assurer d’avoir des photos nettes, tout le temps. C’est une solution pour éviter le flou d’ouverture. Néanmoins, pour la créativité, on repassera. Pour ma part, je préfère faire confiance à ma capacité d’analyse. C’est pourquoi, je fais toujours un choix équilibré entre la scène face à moi et l’ouverture que je veux choisir à des fins créatives. 

faire de beaux portraits nets
Ici, personne derrière l’appareil, il était sur trépied et déclenché avec retardateur. Alors, j’ai été attentive à mon réglage d’ouverture et à notre positionnement !

Si vous possédez un objectif qui ouvre entre f3.5-5.6, il y a très peu de risques que vous rencontriez des difficultés de flou d’ouverture. En général, on rencontre un flou d’ouverture quand on utilise des ouvertures plus grandes. Cette pratique demande d’être beaucoup plus attentif. 

D’ailleurs, vous devrez faire attention au flou d’ouverture en même temps que vous vous concentrerez sur le flou de focus. C’est pourquoi, avant de prendre des photos à très grande ouverture, je fais très attention à l’endroit où se situe mes collimateurs. Ce n’est pas tout, je fais aussi très attention à la profondeur de champ, c’est à dire à ma zone de netteté. Ainsi, je m’assure que c’est le bon sujet qui est net avec une zone de netteté suffisamment étendue. 

réussir des images de fleurs
Ici, ma zone de netteté est très faible

Petite astuce, quand je suis prise par le temps, que je ne peux pas bien contrôler mes photos après prises de vue, je n’hésite pas à utiliser différents niveaux d’ouverture pour une même photo. Cela vous évitera des déconvenues. 

Maintenant, vous connaissez les quatre grands types de flou et pour vous aider je vais vous donner 2 astuces complémentaires.

cours photo Lumix G

Vous êtes complètement perdu avec le manuel utilisateur de votre Lumix ? Vous débutez en photo avec ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil et les réglages photo !

Conseils généraux pour éviter les photos floues

Avant d’entrer dans le vif du sujet et notamment celui des réglages, commençons par quelques conseils. Ils sont très simples, plein de bon sens et pourtant, on a tous tendance à oublier les bases quand on est pris dans le moment où l’on photographie.

Nettoyez l’objectif avant de partir et attention aux doigts

Cela paraît tout bête mais nettoyer l’objectif de son appareil régulièrement, c’est primordial. C’est d’ailleurs aussi vrai sur les téléphones, d’autant qu’ils nous suivent partout dans notre vie quotidienne.

Alors, nous nettoyons régulièrement nos objectifs avec un chiffon à lunettes. Cela permet de retirer les poussières et surtout les traces de doigts. En parlant de doigt, faites également attention à ne pas le mettre devant quand vous prenez une photo. C’est souvent le cas sur les smartphones et les compacts. L’épaisseur de l’appareil étant fine dans ces deux cas, il n’est pas rare de mettre le doigt devant et patatra ça donne une photo floue !

Pour éviter ce genre de désagrément, il y a une technique imparable pour ne pas revenir avec des images décevantes car floues.

faire des photos nettes
La mer et la montagne sont autant de terrains à risque pour les objectifs de nos appareils ! Aussi, on a toujours un chiffon pour les nettoyer.

Vérifiez toujours si vos photos sont nettes après avoir déclenché

Le meilleur moyen de revenir d’un voyage ou d’une soirée, avec des photos nettes, c’est de vérifier après chaque prise de vue que votre cliché est net. Ca paraît un peu fastidieux et il faut trouver le juste milieu entre vérification des photos que l’on prend et plaisir du moment. Mais vous ne pouvez pas vous permettre de ne pas du tout vérifier vos clichés.

Ainsi, pensez bien à vérifier vos photos très régulièrement. Entre l’impression que l’on a au moment de déclencher et ce que va donner la photo réellement, il y a souvent une grande différence. Si je suis en visite, par exemple, je vérifie toujours pendant celle-ci que j’ai bien des images nettes. Et pour être sûrs de faire des photos nettes, il est important de zoomer sur l’image dans votre écran ou viseur. Parfois, on a la sensation qu’une image est bonne. Et puis, ensuite, sur un écran plus grand on se rend compte que non. On ne peut pas se contenter d’une sensation. Pour être au maximum sûrs que l’image est nette, il est donc plus opportun de zoomer dans l’image après avoir photographié.

comment éviter les photos floues
Je vérifie toujours régulièrement mes photos, en zoomant à l’écran comme au viseur. Et ce, surtout en voyage, lors des tests pour le blog ou lors des évènements familiaux.

Ne vous précipitez pas

Globalement, la photographie réclame beaucoup de patience. Avant de déclencher, il y a souvent de nombreux réglages à penser (ouverture, vitesse, ISO), tout en vérifiant la mise au point, le tout avec un cadrage pertinent. Bref, la photo mobilise beaucoup le cerveau.

Mais le corps aussi ! Il faut s’assurer d’avoir une posture stable, d’être bien sur ses appuis pour avoir une bonne stabilité du corps. Par ailleurs, il n’est pas question de se précipiter dès qu’on a appuyé sur le déclencheur. Attendez bien la fin de la prise de la photo avant de bouger. A défaut, vous aurez de grande chance que celle-ci soit floue. Et pour ma part, afin d’avoir une meilleure stabilité, je bouge à peine le doigt du déclencheur pendant la prise de la photo.

bien tenir son appareil photo
Ici, Benoît se cale pour avoir une meilleure stabilité vu le zoom puissant qu’il utilise.

Quel matériel pour éviter les photos floues ?

Vous l’aurez compris, les situations de basse lumière sont les plus complexes. Ainsi, en intérieur ou pour les photos de nuits, vous risquez de mettre à rude épreuve votre matériel.

Un petit trépied : l’indispensable pour les poses longues

Si votre sujet est statique, c’est le cas d’un paysage ou d’une salle, même en cas de faible lumière, un outil va vous aider même en l’absence de stabilisation. Ainsi, un petit trépied, peu encombrant, vous permettra de prendre des photos à des vitesses plus lentes sans risquer des flous de tremblement. Vous allez donc facilement pouvoir compenser l’absence de stabilisation et/ou un objectif peu lumineux.

réussir des photos en basse luminosité
Le petit trépied s’emporte partout et supporte même un hybride plein format !

Cela fonctionne particulièrement quand on photographie un sujet qui ne bouge pas. Pour le sport, les animaux ou simplement la famille, c’est plus compliqué quand on ne peut pas photographier avec une vitesse suffisamment élevée. C’est alors qu’il faut investir dans du matériel plus performant.

Avant de vous lancer tête baissée vers un nouvel achat, testez déjà votre matériel actuel après lecture de ce tutoriel. Suivez bien nos conseils et nos réglages. Et seulement si vous arrivez aux limites de votre matériel alors notre sélection doit pouvoir vous aider !

Sélection d’objectifs lumineux pour éviter les photos floues

Si vous possédez déjà un reflex ou un hybride, le meilleur choix pour réussir des photos nettes en basse lumière de sujet en mouvement sera d’investir dans une optique lumineuse. Ce sera bien moins onéreux que de changer de boitier. Et l’achat d’un objectif lumineux a de grandes chances de résoudre vos difficultés ! Attention, vérifiez bien la compatibilité avec votre appareil, on vous les a classé par type de boitier, taille de capteur et marque. Ici, nous vous proposons un choix d’objectif avec une ouverture intéressante à moindre coût ! La liste n’est évidemment pas exhaustive…

MODÈLECOMPATIBILITÉPRIX
Lumix 25 mm f1.7Lumix G, GX, GH et OlympusAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Fuji XF 35 mm f2Fujifilm X-MountAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Canon RF 50 mm f1.8Canon RFAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Canon EF-M 32 mm f1.4Canon EF-MAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Nikon Z 50 mm f1.8Nikon ZAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO
Sony E 50 mm f1.8Sony APS-CAMAZON / FNAC
Sony FE 50 mm f1.8Sony Plein FormatAMAZON / FNAC / DIGIT-PHOTO

Voilà pour la partie matériel ! Bien sûr l’appareil photo ne fait pas tout et c’est avant tout vos bons réglages qui permettront de réussir à faire des photos nettes. Mais dans certaines situations, ni vous, ni le boitier ne peut être incriminés. Si vos photos sont floues, cela peut signifier que vous avez atteint les limites du matériel ! Et c’est souvent ce qui arrive en basse lumière quand on veut photographier un enfant. Notre sélection d’appareils photos et d’objectifs a donc pour but de vous aider à repousser ces limites !

pourquoi les photos sont floues
A force de patience et de détermination : on y arrive !

En conclusion

Pour finir, faire des photos nettes n’est pas toujours une mince affaire ! Et les raisons qui peuvent amener à des images floues sont assez nombreuses. Mauvaise prise en main, vitesse trop lente, zoom trop puissant avec une faible stabilisation, mauvaise utilisation de l’ouverture ou manque de vérification du focus…Photographier mobilise beaucoup de réflexion mais plus on s’y exerce et moins on y fait attention !

Gardez un oeil critique sur vos photos

Je vous conseillerai de toujours regarder vos photos sur ordinateur avec un oeil critique. Pour ma part, j’ai toujours les réglages sous les yeux. A force d’entraînement, je peux déceler assez rapidement les erreurs du boitier ou de moi-même sur les réglages. Ainsi, je connais mieux mes appareils et j’ai appris comment me sortir des situations les plus complexes.

Pour faire simple, en photo, je vérifie toujours deux réglages : la vitesse et l’ouverture. Quant aux ISO, je les limite d’office comme ça, je ne les vérifie pas. Autre point important de vérification : les collimateurs ! Je m’assure toujours qu’ils soient verts à l’endroit que je souhaite au moment de déclencher. Et pour faire des photos nettes, on évite particulièrement les vitesses trop lentes ! Enfin, n’oubliez jamais qu’une optique de qualité apportera une meilleure netteté. On a souvent une image dégradé lorsque le zoom est au max sur des objectifs de moindre qualité…!

Et vous ? Quelles sont vos difficultés ? Vos conseils ?

Nous ne sommes pas rémunérés pour rédiger nos articles. Nous proposons du contenu 100% indépendant, sans partenariat avec les marques et sans bandeaux publicitaires intrusifs. En contre-partie, cet article contient des liens affiliés. Pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité, vous pouvez cliquer sur les liens Amazon, Fnac.com ou Digit-Photo avant d’acheter. Cela ne vous coûtera pas plus cher mais permettra de nous soutenir dans la rédaction de contenu de qualité sur notre temps libre.

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la conservation et la manipulation de vos données sur ce site.

2 commentaires

Thierry Gutierrez 14 novembre 2021 - 20 h 07 min

Bonjour
souhaitant me remettre à la photo, apres plusieurs années (à l’époque argentique avec un Nikon F70 !) je viens d’acheter un Lumix S5 + 24-105mm en me basant notamment sur votre essai du S5.
Je fais bcp de randonnées dans les Pyrénées et je viens d’étrenner mon S5 jeudi dernier par un temps plutôt couvert donc basse lumière. J’ai exploré les différents réglages (modes A principalement bien sur mais aussi P ou IA pour essayer). La plupart des photos sont correctes mais je me pose encore des questions sur l’utilisation optimale des méthodes de mise au point proposées à savoir « Det visage/yeux/humain/animal, Suivi, 225 zones, Vert/Horiz, Carré, Ovale, 1-Zone, 1-zone+, point précis ».
Q1 : Autant il me semble logique de choisir le mode AF-S avec la méthode de mise au point Det. visage/yeux/humain/animal, pour faire des portraits, en revanche pour les paysages, quelle méthode faut-il choisir entre 225 zones, Vert/Horiz, Carré, Ovale, 1-Zone, 1-zone+, point précis ? Et plus largement la question est à quel type de situation sont adaptés ces différents modes ?
Q2 : j’ai bien compris que pour les sujets en mouvement, il faut tout d’abord choisir le mode AF-C mais comment cela s’articule avec la méthode de mise au point dite « suivi » ?
Merci d’avance de votre support.
cordialement
Thierry

Répondre
Nadia et Benoit 15 novembre 2021 - 17 h 34 min

Bonjour Thierry,

Ravie que notre test du Lumix S5 vous ait intéressé. En plus, vous l’avez pris avec une excellente optique comme je le conseille 🙂

Niveau AF, je suis dans 90% des cas en détection humain/animaux et en AF-S. Je passe en AF-C quand l’AF-S n’est pas performant quand je shoote en rafale.

Bonne soirée,

Nadia.

PS : nous sommes un blog 100% indépendant des marques, n’hésitez pas à nous soutenir pour nous aider à continuer à rédiger des articles sur notre temps libre. Vous pouvez nous aider dans notre projet en cliquant sur les liens avant d’acheter, cela ne vous coûtera rien de plus. Par contre, ce simple geste soutiendra la création de notre contenu gratuit et de qualité !

Répondre

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En Savoir Plus