Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art : exceptionnelle focale fixe grand angle

par Nadia et Benoit

Voilà un très bel objectif qui vient tout juste de sortir ! Le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art n’est pas une optique comme les autres. N’imaginez pas que c’est un grand angle ordinaire ! C’est avant tout une focale fixe avec une très grande ouverture de f1.4. Idéale pour la basse lumière ou encore le bokeh, il est également parfait pour l’astrophotographie. Et, ce Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art, je l’ai testé dans les Alpes, pour un retour d’expérience sur le terrain. Ainsi, je l’ai utilisé en photo de paysage, de portrait, à toute heure de la journée et évidemment en photo de nuit. De quoi vous présenter un avis complet et détaillé sur cette focale fixe compatible en L-Mount (Sigma fp, Leica SL et Lumix S) et en E-Mount (Sony).

Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art

Prise en main du Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art

Dès lors qu’on sort de sa boite le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art, on sait tout de suite qu’on a une optique haut de gamme en main. C’est un très beau caillou. Moi qui aime les optiques autant pour leur style que pour leur utilité, je n’ai pas boudé mon plaisir d’avoir un si bel objet. J’aime sa ligne qui donne beaucoup d’esthétisme à cette optique.

Une focale plus légère que la version DG HSM

Au delà de son look, c’est surtout un objectif avec une excellente qualité de construction. Niveau ergonomie, ce grand angle pèse 520 grammes. Ce n’est pas l’optique la plus légère. Il faut dire qu’il ne s’adresse pas à celles et ceux qui recherchent de la compacité. Le seul critère ici, c’est la qualité. Ainsi, il mesure 9,55 cm de long. Là encore, pour la discrétion on repassera. On est loin des 365 grammes du Sigma 24 mm f2 DG DN Contemporary. On notera, tout de même, que ce nouveau 24 mm f1.4 est plus léger que son ancienne version DG HSM. En effet, le modèle DG HSM pèse 665 grammmes.

Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art ergonomie

Pour ma part, le poids n’est absolument pas un critère pour ma pratique photo. Seule la qualité m’importe ! Et ce, quand bien même, j’ai une pratique photo très active ! Chez moi, photographier rime avec marcher, marcher et marcher encore. Idéalement, en montagne, avec du dénivelé forcément ainsi qu’un sac à dos bien rempli, entre matériel photo et affaires de notre fils. En dépit de ces conditions de prises de vue, je n’ai jamais été gênée par le poids du Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art. Alors même que mon sac contenait aussi le Sigma 20 mm f1.4 DG DN Art et que je portais le Lumix GH6. Et je ne me suis jamais sentie fatiguée à l’idée de l’emmener en randonnée.

Une formule optique pour une qualité optimale

Niveau formule optique, le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art est composé de 17 éléments répartis en 14 groupes avec 2 lentilles à faibles dispersions, 1 lentille spéciale faible dispersion et 4 lentilles asphériques. Son diaphragme est composé de 11 lamelles. Ceci étant dit, c’est surtout un objectif avec une excellente qualité d’image, j’en parlerai plus bas.

prise en main Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art

Avec ses bagues et ses boutons, on a les conditions optimales pour des prises de vues confortable. Sur le terrain, c’est loin d’être anecdotique. Ainsi, on trouve, tout d’abord, une bague d’ouverture qui permet de choisir directement l’ouverture sur l’objectif. Personnellement, je préfère effectuer ce réglage directement sur mon boitier. Mais de nombreux photographes ou vidéastes aiment avoir ce réglage sur l’optique. Cette bague tourne parfaitement et est bien crantée.

Bague d’ouverture et bague de mise au point manuelle

Ce que j’apprécie sur le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art, c’est qu’il possède un bouton pour verrouiller cette bague d’ouverture. Cela permet de l’empêcher de tourner. Or, mon sac photo est souvent chargé et mes boitiers sont serrés dedans. Il m’est déjà arrivé qu’une bague d’ouverture tourne et que je débute une séance photo avec les mauvais réglages. Là, aucun risque, il suffit de verrouiller la bague d’ouverture.

Par ailleurs, cette bague d’ouverture est donc très bien crantée et elle émet un léger clic dès lors qu’on change l’ouverture. Les photographes apprécieront, moins les vidéastes ! Heureusement, on peut désactiver le « clic ». Ainsi, il n’y aura aucun son lorsque l’on tourne la bague. C’est à ces détails qu’on reconnaît un objectif de haute qualité.

Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art prise en main

La seconde bague présente est celle de la mise au point manuelle. Cette bague de mise au point manuelle est parfaitement fluide. Je l’ai beaucoup manipulé durant ma séance d’astrophotographie : je l’ai trouvé parfaite. Et, il y a un nouveau bouton sur cette focale fixe qui concerne justement la bague de mise au point manuelle. Il s’agit du MFL LOCK. Ce bouton permet de verrouiller la bague de mise au point. Dans ce cas là, même si elle continue de tourner, la zone de mise au point ne sera pas modifiée. Quand on photographie en pleine nuit, sans aucune lumière, ce bouton de verrouillage est un vrai plus pour éviter de modifier un réglage par mégarde.

Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art avis

De nombreux boutons pertinents

On trouve aussi un bouton raccourci : AFL qui permet d’ajouter un réglage en raccourci directement sur l’objectif. Si vous manquez de raccourcis sur votre boitier, voilà un bouton qui sera le bienvenu. Enfin, dernier bouton, il y a un commutateur AF/MF. Ce bouton permet d’alterner entre mise au point manuelle et mise au point automatique.

Vous aurez ainsi compris que c’est ici un véritable objectif haut de gamme. Aussi, il est fourni avec un pare-soleil en forme de pétale. Il est vendu avec une housse de protection rembourrée. Quand je transporte mon matériel photo, d’autant que je voyage en train ou en car, c’est toujours rassurant d’avoir une telle housse.

test focale fixe Sigma L-Mount

La taille de filtre du Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art est de φ72 mm. Comme sa lentille n’est pas bombée, on peut lui fixer un filtre à l’avant, tel un filtre protecteur ou un filtre ND. Par ailleurs, on peut aussi lui fixer un filtre à l’arrière, ce qui vous permettra d’adapter de tels filtres si vous en possédez.

Pour terminer sur la partie construction, ce Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art est résistant à la poussière et à l’humidité. J’ai, d’ailleurs, mis mon matériel à rude épreuve cet été. En effet, avec la sécheresse, de nombreux chemins de randonnées étaient très poussiéreux. J’ai eu des couches de poussière sur mes appareils photo. Alors, même si je suis précautionneuse, j’étais bien contente d’avoir du matériel photo résistant. Aussi, je peux dire qu’en terme de qualité de construction, cette focale fixe répond parfaitement à mes exigences.

cours photo Lumix GH

Vous êtes complètement perdus avec le manuel utilisateur de votre Lumix ? Vous débutez en photo ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil ainsi que les réglages photo !

Quels sont les appareils photo compatibles avec le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art ?

En terme de compatibilité, cet objectif peut se fixer sur un hybride plein format en L-Mount sur les Sigma fp, Leica SL et les Lumix S. En E-Mount, il est compatible avec les hybrides plein format Sony. Aussi, il est autant compatible avec un Sigma fp L, qu’un Lumix S5 ou encore un Sony a7C ou un Sony a7 IV. Dans tous les cas, vous n’aurez pas besoin de bague d’adaptation et l’autofocus continu fonctionne parfaitement.

Pour ma part, je l’ai fixé avec mon Lumix S5 et la prise en main a été parfaite. Les deux forment un ensemble équilibré et la poignée du Lumix S apporte beaucoup de confort dans la prise de vue.

Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art et Lumix S5

Voilà une optique bien pensée avec une excellente qualité de construction et qui semble solide. C’est avec une totale confiance que j’ai photographié avec sur tous les terrains. Ainsi, je ne me suis jamais sentie limitée par le matériel, bien au contraire. Mais au delà de la construction, le plus important, c’est le résultat sur le terrain ! Qu’en est-il en terme de qualité d’image ? Quelle pratique photo avec un Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art ?

Pratiques photos et qualité d’image du Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art

Le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art est un grand angle. C’est le genre d’optique qu’on fixe quand on veut des prises de vue en plan large. Sur le papier, voici une optique idéale pour la photo de paysage. Pour autant, son véritable atout, c’est sa grande ouverture de f1.4 qui en fait un excellent objectif pour la basse lumière. Ainsi, cet été, j’ai fini par réaliser mon rêve : photographier la voie lactée ! Par ailleurs, une telle ouverture est idéale pour le flou d’arrière plan. C’est pourquoi, je me suis aussi amusée à pratiquer le portrait en grand angle ! Avec sa superbe qualité d’image, il n’y a aucune limite à votre créativité !

Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art L-Mount avis
f7.1 – 1/400 – ISO 100

Une qualité d’image digne de la gamme Art

Le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art fait partie de ces optiques possédant une qualité d’image exceptionnelle. Il n’appartient pas à la gamme Art pour rien. Dans toutes mes prises de vue, j’ai obtenu des images parfaitement nettes et détaillées. Cet objectif a du piqué et les photographes les plus exigeants apprécieront largement ses qualités optiques. Sur mes photos de paysages, je peux zoomer sur la roche et voir parfaitement le détail de chaque éléments de la montagne.

photo de fleur à l'heure dorée
f16 – 1/60 – ISO 400

Après plusieurs semaines à photographier avec, je ne lui ai trouvé aucun défaut optique. Je n’ai pas eu à déplorer de flare, ni de distorsion. Et surtout, à tous les niveaux d’ouverture, à f1.4 en passant à f16, on a une parfaite qualité d’image. C’est net à tous les niveaux. Je dois dire aussi que je n’ai pas constaté de vignettage, ni d’aberration chromatique. Bref, c’est du très très beau en terme de qualité d’image. Et ça, forcément, j’adore !

qualité image Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art
f1.4 – 1/8000 – ISO 100

Une grande qualité d’image à tous niveaux d’ouverture

Moi qui part en vacances en famille, j’ai non seulement ramener de très belles photos de montagne mais aussi, et surtout, de très belles photos de famille. Ma famille est mon bien le plus précieux. Ce sont mes souvenirs les plus importants alors j’ai toujours beaucoup d’émotions à immortaliser ses instants éphémères avec de très beaux objectifs. C’est d’ailleurs pour cette raison que je fais confiance à Sigma pour mes photos de famille depuis plusieurs années, maintenant.

portrait grand angle L-mount
f1.4 – 1/2000 – ISO 100

Une focale fixe pertinente en photo de paysage

Avec son champ de vison large, je l’ai choisi, en premier lieu, pour photographier les magnifiques paysages alpins. La montagne est mon terrain de jeu favori. Comme je m’y rends souvent, j’aime partir avec une focale fixe autour du cou et me concentrer sur le cadrage. Pour montrer l’immensité d’un massif, la grandeur d’un lac, un grand angle me suffit amplement. Aussi, dans les Alpes, je l’ai autant sorti pour photographier une magnifique vue à l’heure dorée que pour photographier les reflets d’une montagne dans un lac.

photographie reflets lac de montagne
f7.1 – 1/160 – ISO 100

Oui mais vous allez me dire que n’importe quel objectif avec un niveau de focale de 24 mm permet de telles prises de vue. Et vous avez raison ! Certainement, avec une moins bonne qualité optique, mais une photo de paysage reste une photo de paysage. Alors pourquoi le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art ? Qu’est-ce qui le différencie des autres objectifs ?

Une grande ouverture pour la basse lumière

Au delà de son champ de vision et de ses atouts optiques, la vrai particularité du Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art, c’est son ouverture ! Il ouvre à f1.4 et une telle ouverture est utile pour les prises de vue en basse lumière et ainsi éviter de monter les ISO. C’est pourquoi c’est le genre de focale fixe pour laquelle on va opter quand on photographie un paysage de nuit, par exemple.

photo de paysage au Sigma 24 mm f1.4
f7.1 – 1/160 – ISO 100

Et justement, les nuits en montagne ressemblent à nulle autre. Quand la montagne revêt son manteau nocturne, le plus beau des rendez-vous vous attend. Et il vaut mieux avoir un objectif de la trempe du Sigma 24 mm f1.4 avec vous ! Ce rendez-vous, cela fait un an que je rêve de le vivre et de le photographier. Voilà un an que je me passionne pour la photographie d’étoiles et plus particulièrement de la voie lactée.

Cependant, quand on vit dans une grande ville, qu’on n’a pas de voiture et qu’on n’a pas tout le temps libre que l’on aimerait, photographier les étoiles est un évènement très rare. Et quand en plus, cette passion inclut un petit garçon à qui on rêve de montrer les étoiles, tout cela devient compliqué. Mais moi, je suis du genre têtue. Alors, plusieurs fois, depuis un an, j’ai entraîné ma petite famille dans des vacances en montagne ! Chaque fois, j’avais pensé avoir tout préparé pour échapper à la pollution lumineuse et vivre ce moment incroyable tous les trois.

coucher de soleil au Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art
f11 – 1/125 – ISO 100

Un des meilleurs objectifs pour l’astrophotographie

Sauf qu’à chaque fois, nous avons joué de mal chance : météo couverte, enfant fatigué, froid, etc, jusqu’à présent, je n’avais jamais vu la voie lactée et mes photos d’étoiles me semblaient ridicules.

Mais en photo, il ne faut jamais s’avouer vaincu et ce n’est pas parce que vous n’y arrivez pas aujourd’hui que vous n’y arriverez pas demain ! La photographie est une affaire de patience et de travail. Cet été, j’étais donc décidée : j’allais réussir. Et même si on a eu des bâtons dans les roues dont je vous passe les détails, j’avais bien l’intention de me surpasser. Quand on a un objectif taillé pour l’astrophotographie, on est forcément motivé ! Il faut dire que le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art gère parfaitement la coma sagittal et permet de photographier les étoiles comme des points précis.

cours photo Lumix S

Vous êtes complètement perdu avec le manuel utilisateur de votre Lumix ? Vous débutez en photo avec ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil et les réglages photo !

Photographier la voie lactée

Alors, un soir, on s’est lancé ! On a, enfin, réussi à faire veiller tard notre fils. Respectant à la lettre mes repérages, nous sommes partis tous les trois, avec chacun sa frontale, pour une petite randonnée jusqu’à un plateau où enfin j’espérais photographier la voie lactée. Emmitouflés dans nos vêtements chaud, prêts à l’imprévu, nous avions du mal à imaginer les températures caniculaires du reste de la France.

Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art et astrophotographie
f1.4 – 5 secondes – ISO 3200

L’attente fut longue, surtout avec un jeune enfant aussi patient soit-il. On a changé plusieurs fois de lieu de cadrage, on a douté. Pourtant, au fond de nous, on savait que ça allait arriver, qu’elle était là ! Et petit à petit, au milieu des millions d’étoiles qui nous éclairaient, elle arriva ! La voie lactée ! Incroyable ! Un moment que je vous souhaite de vivre tant c’est une émotion forte de la voir face à vous.

Le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art fixé sur mon Lumix S5, le tout sur trépied, j’étais prête ! Mes réglages en tête, j’ai photographié la voie lactée qui m’a fait la gentillesse d’être parfaitement placée entre les montagnes. Un rêve devenu réalité !

Grande ouverture, flou d’arrière plan et photo de portrait

Une si grande ouverture de f1.4 est aussi très utile pour le flou d’arrière plan. Et ça tombe bien, je suis une accro au bokeh. J’adore photographier à très grande ouverture mes photos de portrait. Pour cette pratique, habituellement, je préfère un 50 mm ou un 85 mm. Mais j’avais envie de m’essayer au portrait avec un grand angle.

Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art qualité image
f1.4 – 1/640 – ISO 100

L’occasion était donc toute trouvée avec le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art. Grâce à ses superbes qualités optiques, même à très grande ouverture, j’ai de nombreuses jolies photos de notre fils jouant dans un cours d’eau. Un classique en montagne ! Benoît aussi a mis les pieds dans l’eau et j’ai de superbes photos de père et fils en vacances. Ces doux moments qui arrivent que quelques fois par an sont trop importants pour ne pas être photographié avec le meilleur matériel photo possible. À charge pour moi, de sublimer les capacités du matériel.

photo de portrait au Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art
f1.4 – 1/2000 – ISO 100 – photo prise toute seule

Toujours sur le portrait, je me suis aussi photographiée toute seule alors que je randonnais en solitaire. Je dois dire que j’adore la silhouette que j’ai avec. J’ai pris goût à la photo de portrait au grand angle. Bien sûr, cela demande un peu de pratique mais en terme de créativité, il y a de quoi s’amuser. Et surtout, ce que j’apprécie dans mes photos c’est ce joli flou d’arrière plan ! Par ailleurs, c’est toujours parfaitement net et détaillé ce qui fait d’autant plus ressortir le sujet.

Sigma 24 mm f1.4 DG DN bokeh
f1.4 – 1/1250 – ISO 100 – photo prise toute seule

Distance minimale de mise au point rapprochée

Aussi, j’ai aimé son bokeh pour le portrait mais également pour les photos de fleurs. En randonnée, les jolies fleurs ne manquent pas ! Et avec sa distance minimale de mise au point de 25 cm, on peut facilement s’approcher de son sujet. C’est pourquoi à l’heure dorée, je me suis énormément amusée à photographier la flore des Alpes.

Sigma 24 mm f1.4 distance minimale de mise au point
f1.4 – 1/3200 – ISO 100

Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art et vidéo

Si vous êtes plutôt vidéo que photo, cette focale fixe grand angle a de quoi vous plaire ! Tout d’abord, ses qualités de constructions plairont autant aux vidéastes qu’aux photographes. D’ailleurs, avec sa lentille à l’avant qui n’est pas bombée, on peut lui fixer des filtres ND facilement. Justement, quand Benoît m’a filmé à l’heure dorée, nous avions fixé un filtre carré ND64. Ainsi, on peut s’adapter à toutes les conditions de luminosité et profiter de la grande ouverture de cet objectif en fixant un filtre à l’avant de la lentille.

En terme de pratique, c’est une optique idéale pour filmer des paysages, y compris en basse lumière ou pour toute scène en plan large. À vrai dire, exactement comme en photographie, il couvre le même type de pratique en vidéo.

Je dois préciser que cet objectif n’est pas stabilisé, ce qui est tout à fait habituel pour un grand angle. Ainsi, vous ne rognez sur rien en choisissant le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art plutôt qu’un autre.

grand angle et gros plan fleur
f1.4 – 1/5000 – ISO 100

Disponibilité et prix du Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art

Et le prix dans tout ça ? Côté tarif, le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art coûte 899€. Dans un contexte de hausse de prix, il est à peine plus cher que l’ancienne version reflex en DG HSM. En comparaison, c’est aussi un excellent rapport qualité/prix. En effet, chez Sony, on trouve un FE 24 mm f1.4 qui coûte 1499€ ! Ça fait une sacré différence de prix. En L-Mount, chez Lumix, il existe un S 24 mm f1.8 qui coûte 899€ mais qui a une plus petite ouverture. Côté disponibilité, il sera livré à partir de fin août. En L-Mount, vous pouvez d’ores et déjà le pré-commander sur Fnac.com et sur Digit-Photo. De même, en E-Mount, vous pouvez le pré-commander sur Fnac.com et sur Digit-Photo.

Retour d’expérience et avis sur le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art

Après plusieurs semaines dans les Alpes avec ce grand angle de chez Sigma, je dois dire que je l’ai adoré ! Digne de la gamme Art, ce qui m’a le plus plu, c’est évidemment son excellente qualité d’image ! Détail, netteté, piqué, bokeh… Tout y est et je n’ai jamais eu à me limiter tant ses qualités optiques sont indéniables. Avec un tel objectif, il ne vous reste plus qu’à bosser pour l’exploiter à son maximum et développer votre créativité.

Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art retour expérience terrain
f7.1 – 1/400 – ISO 100

Je suis fan de sa grande ouverture de f1.4 qui me permet d’obtenir un joli flou d’arrière plan quand je le souhaite. Et si j’ai dû attendre un an avant de voir enfin la voie lactée de mes propres yeux, je ne pouvais pas espérer meilleur objectif pour la photographier. Il me semble parfait en tout point, y compris en terme de prise en main avec une très bonne qualité de construction. C’est le genre d’optique qu’on a envie d’emmener partout pour s’exprimer en image. Je n’ai qu’un seul regret : avoir quitté les montagnes bien trop tôt à mon goût ! J’aurai tellement encore à raconter en image.

photo portrait heure dorée grand angle
f1.4 – 1/5000 – ISO 100

À qui s’adresse le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art ?

Ceci étant dit, cet objectif est-il fait pour vous ?

En premier lieu, je pense que le Sigma 24 mm f1.4 plaira aux photographes de paysages qui aiment photographier en plan large. De même en vidéo. De la même manière, pour les prises de vue par faible luminosité, c’est une optique idéale. Pour l’architecture, on peut tout à fait l’utiliser, néanmoins son champ de vision risque parfois de ne pas être assez large.

Si vous êtes passionnés d’astrophotographie, c’est aussi une focale fixe idéale. Rien que pour ses qualités optiques dans cette pratique, cela vaut le coup de l’avoir dans son sac photo.

photo de la voie lactée au Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art
f1.4 – 6 secondes – ISO 1600

Par ailleurs, je le conseillerais si vous aimez la photo de portrait en plan large. Si vous aimez la photo de portrait lifestyle qui laisse beaucoup de place au contexte, voilà une optique pertinente. Sa grande ouverture permet, en effet, un très joli bokeh.

En conclusion

Voilà encore une très belle optique que nous a sorti Sigma. Le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art est un magnifique objectif grand angle. Moi qui ait un oeil de plus en plus exigeant, j’apprécie d’avoir des photos avec une parfaite netteté et un flou d’arrière plan marqué. Et surtout, j’ai pu explorer mes envies en photos dans un très beau cadre.

Comme souvent avec les optiques de la gamme Art, on ne peut qu’être charmé par la qualité optique autant que de la construction. J’ai eu un duo parfait avec mon Lumix S5 et je serais bien restée en montagne plus longtemps pour m’amuser encore avec ce bel objectif.

Ce que je retiens ? La soirée que nous avons passé tous les trois devant la voie lactée ! Il me reste, aujourd’hui, en plus du souvenir, de magnifiques photos à encadrer.

Les photos de l’objectif ont été prises avec un Lumix GH6.

Ce test a été rédigé suite à un prêt de matériel non rémunéré de la part de Sigma. Cela n’enlève en rien l’objectivité de notre avis. En effet, nous proposons du contenu 100% indépendant, et sans bandeaux publicitaires intrusifs. En contre-partie, cet article contient des liens affiliés. Pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité, vous pouvez cliquer sur les liens Amazon, Fnac.com ou Digit-Photo avant d’acheter. Cela ne vous coûtera pas plus cher mais permettra de nous soutenir dans la rédaction de contenu de qualité sur notre temps libre.

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la conservation et la manipulation de vos données sur ce site.

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En Savoir Plus