Panasonic Leica 9 mm f1.7 : test terrain dans les Alpes

par Nadia et Benoit

En montagne, il y a un type d’objectif que j’aime avoir dans mon sac photo : l’ultra grand angle ! Si j’ai mis du temps à être à l’aise avec ce genre de focale, maintenant, je ne les quitte plus. Et cela tombe bien car cette année, Lumix a lancé un Panasonic Leica 9 mm f1.7 qui va ravir les détenteurs de Lumix micro 4/3 et Olympus. Son premier atout : son excellent rapport qualité/prix pour ce type d’optique. Ultra grand angle, il permet de gagner en recul autant en photo de paysage que d’architecture. De plus, avec sa grande ouverture, il est idéal en basse lumière ! Et comme je suis du genre têtue, j’ai profité de mon séjour dans les Alpes pour le tester également en astrophotographie. Je vous relate donc ici mon retour d’expérience en photo comme en vidéo ainsi que mon avis au cours d’un test terrain !

Panasonic Leica 9 mm f1.7

Panasonic Leica 9 mm f1.7 : un ultra grand angle léger

Le premier atout du nouveau Leica 9 mm f1.7, c’est son gabarit ! En effet, il n’y a pas une semaine sans qu’on me parle de poids du matériel photo. Les anciens détenteurs de reflex adorent l’hybride, justement pour sa légèreté. Quelques mois après la sortie du costaud Lumix GH6, Panasonic revient donc à la philosophie de l’hybride avec cette nouvelle focale fixe.

Idéal pour la ville comme la montagne

Ainsi, il est ultra léger et pèse seulement 130 grammes ! Moi qui randonnais avec le Sigma 20 mm f1.4 DG DN Art et le Sigma 24 mm f1.4 DG DN Art qui pèsent chacun entre 500 et 600 grammes, la différence de poids était flagrante. D’ailleurs, vous verrez que j’adore le fixer au Lumix GX9 pour mes photos dans Lyon. C’est typiquement le genre de gabarit qui plaira à ceux qui veulent un sac léger tout comme ceux qui veulent se montrer discret.

Leica 9 mm f1.7 test terrain

Il passe inaperçu

En effet, en plus de son poids, il est très peu encombrant car il mesure 5,2 cm de long. De ce fait, il s’adaptera parfaitement à la gamme des Lumix GX ! Je pense aux détenteurs de Lumix GX880 ou même du Lumix G100 qui auront ainsi un duo très léger. Pour ma part, je l’ai aussi fixé sur le Lumix GH6 pour filmer en randonnées. Pour la compacité, on repassera. Mais cela me permet de vous confirmer qu’il s’adapte aussi bien aux boitiers légers comme aux plus lourds.

Niveau qualité de construction, c’est une optique qui est qualitative. En tout cas, je ne l’ai pas ménagé en randonnées et elle se porte bien. Quant aux bagues et boutons, c’est du très simple avec seulement une bague de mise au point manuelle. Cette bague tourne parfaitement et je n’ai eu aucune difficultés à l’utiliser en séance d’astrophoto.

Leica 9 mm f1.7 qualité de construction

Une construction très simple

Pour le reste, il n’y a aucune bague, pas de bague d’ouverture par exemple. Pour ma part, cela me convient parfaitement car je préfère régler l’ouverture sur mon boîtier. Il n’y a pas non plus de bague de zoom car c’est une focale fixe. Enfin, le Leica 9 mm f1.7 n’a aucun bouton. Alors, les amateurs de belles optiques estampillée Leica seront sûrement un peu déçus. Néanmoins, je préfère une optique moins clinquante et en contre-partie, moins cher. Parce que pour un ultra grand angle, je vais le dire souvent, son prix est abordable.

Point très important et là dessus, je suis contente que Panasonic n’ait pas fait primer les soucis d’économies, cet objectif est résistant à la poussière et à l’humidité. En montagne, entre les orages et la poussière, c’est mieux ! D’ailleurs, même si nous avons pris énormément la poussière, je n’ai aucune saleté ni côté objectif, ni côté boîtier.

Leica 9 mm f1.7 et bague mise au point

Pas de stabilisation optique, c’est classique

Toujours sur la construction, sa lentille n’est pas bombée, ainsi, on peut fixer des filtres à l’avant. J’ai donc pu adapter mon système de porte-filtre carré. Si vous optez pour des filtres circulaires, notamment un filtre de protection, sa taille de filtre est de φ55 mm. Par ailleurs, il est fourni avec un pare-soleil en pétale. Par contre, il n’y a pas de housse de protection avec. On peut regretter une petite économie qui explique en partie le prix concurrentiel de cette focale fixe.

Leica 9 mm f1.7

Enfin, cet objectif n’est pas stabilisé. C’est tout à fait classique sur un objectif grand angle. Aussi, vous ne rognez donc sur aucune fonctionnalité en choisissant cette optique.

cours photo Lumix GX

Vous êtes complètement perdus avec le manuel utilisateur de votre Lumix ? Vous débutez en photo ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil ainsi que les réglages photo !

Quels appareils photo sont compatibles avec ?

Peut-être êtes vous dès à présent intéressés par le Panasonic Leica 9 mm f1.7 mais vous vous demandez s’il est bien compatible avec votre appareil photo. Cet objectif est une optique micro 4/3. Cela signifie qu’il est compatible avec les appareils photo hybride Lumix G, Lumix GX et Lumix GH ! D’ailleurs, je l’ai utilisé avec le Lumix G9, le Lumix GX9 et le Lumix GH6 !

Comme la monture micro 4/3 est commune entre Panasonic et Olympus, il est aussi compatible avec les hybrides Olympus tel un OM-D 10 IV ou encore un OM-D5 Mark III ou le nouveau OM-1. Et dans ce cas là, l’autofocus fonctionne parfaitement, y compris l’autofocus continu !

Panasonic Leica 9 mm f1.7 compatibilité Lumix et Olympus

Tout ceci étant précisé, il est temps de quitter la théorie pour passer à la pratique ! Alors, partons ensemble dans les Alpes !

Panasonic Leica 9 mm f1.7 sur le terrain

Le Panasonic Leica 9 mm f1.7 est une focale fixe ultra grand angle. Comme c’est une focale fixe, cela signifie que l’on voit toujours de la même manière avec. Concrètement, on ne peut ni zoomer, ni dézoomer. C’est au photographe ou au vidéaste de se déplacer pour modifier son cadrage. Un excellent exercice pour apprendre à cadrer quand on débute.

En terme de pratique, c’est un ultra grand angle. Ce genre d’objectif permet de gagner en recul ! C’est pourquoi on va le mettre dans son sac photo en vue de photographier des paysages ou de l’architecture. D’ailleurs, vous verrez que je l’ai aussi essayé en photo immobilière, même si ce n’est pas sa fonction première.

Panasonic Leica 9 mm f1.7 qualité image
f7.1 – 1/640 – ISO 100

Vous allez me dire : « mais pourquoi choisir une focale fixe ultra grand angle plutôt qu’un zoom ultra grand angle ? » En premier lieu, les zoom ultra grand angle coûtent beaucoup plus cher ! En second lieu, l’atout fondamental du Leica 9 mm f1.7 c’est sa grande ouverture de f1.7. Cette ouverture est idéale pour la prise de photo en basse lumière ou encore le flou d’arrière plan.

Qualité d’image du Leica 9 mm f1.7

Avant d’entrer sur la pratique photo, je dois évidemment effectuer une aparté sur la qualité d’image. Côté qualité optique, s’agissant d’un objectif Leica, les exigences sont toujours plus élevées.

En ce qui concerne le vignettage, à tous les niveaux d’ouverture, je n’ai constaté aucun vignettage, tant à f1.7 qu’à f16, ce qui est une excellente nouvelle. Ainsi, je n’ai eu aucune limite à ma créativité. De même, je n’ai pas non plus remarqué d’aberration chromatique. Sur ces points la qualité optique est plutôt bonne.

Leica 9 mm f1.7 vignettage
f1.7 – 1/5000 – ISO 100

De même, lorsque j’ai photographié les montagnes, quand je zoome sur la roche, l’image est détaillée. Par contre, je ne trouve pas le piqué incroyable. Si on prend la photo du chalet avec piscine, les balcons, le toit, etc, tout est bien dessiné. C’est propre, c’est net mais ce n’est pas « waouh » en terme de netteté comme sur une optique haut de gamme. C’est plutôt un objectif qu’on va acheter pour son usage que pour ses qualités optiques intrinsèques, soyons honnêtes.

Leica 9 mm f1.7 piqué
f1.7 – 1/8000 – ISO 100

Par contre, niveau flare, même avec son pare-soleil en pétale, si on utilise une petite ouverture… aïe aïe ! J’aime beaucoup prendre des photos avec le soleil en étoile. Mais le Leica 9 mm f1.7 lui, n’a pas trop aimé ! Dès que j’utilise une petite ouverture, j’ai du flare très marqué quand le soleil est en pleine face. Parfois, ça se corrige facilement en post-traitement, parfois, un peu moins.

soleil en étoile ultra grand angle
f13 – 1/100 – ISO 100

Cependant, vu le prix de cet objectif, ça paraît assez cohérent. Son tarif est, en effet, modéré quand on sait qu’un grand angle est une typologie d’optiques qui coûtent cher à fabriquer. Il faut bien imaginer qu’en comparaison, on a un Leica 12 mm f1.4 qui n’est « que » grand angle et pourtant qui coûte plus de 1000€. On ne peut donc pas avoir la même exigence en terme de qualité.

Toujours sur la qualité optique, ce Leica 9 mm f1.7, je l’ai aussi essayé pour photographier la Voie Lactée. Ce qui m’a posé le plus difficulté, c’est le bruit chromatique et la montée en ISO des hybrides micro 4/3. Mais pour le reste, cette petite focale fixe a fait le job ! Encore une fois, c’est à condition de ne pas être ultra exigeant. (Pour les photos de voie lactée, c’est un peu plus bas dans l’article !)

L’ultra grand angle pour la photo de paysage

Aussi, pour mes photos de randonnées, je l’ai eu constamment autour du cou ! La montagne est mon terrain de jeu favori et j’adore la photographier à l’ultra grand angle. La contrainte est la meilleure alliée de la créativité. Alors, avec ma petite focale fixe, je n’ai qu’à me concentrer sur le cadrage : l’essentiel en photographie.

photographie de paysage avec ultra grand angle
f7.1 – 1/400 – ISO 100

Ne manquez jamais de recul !

Ce que j’aime avec un ultra grand angle, c’est raconter l’immensité d’un paysage ! Au bord d’un lac de montagne, j’apprécie de sortir une large focale pour le photographier dans son ensemble. Jouer avec les reflets, voilà un loisir des plus sain !

reflets de la montagne dans un lac des Alpes
f14 – 1/15 – ISO 100

J’adore aussi ajouter un élément humain à mes photos de paysage ! Parce que si nous maîtrisons, modelons la montagne, nous n’en restons pas moins que des êtres bien minuscules à l’échelle de la chaîne des Alpes. Voilà pourquoi j’ai envie de montrer cela dans mes photos de nature. C’est ainsi que je raconte une histoire en photographie ! Choisir son cadrage, choisir la manière dont on utilise les techniques photo pour mettre en scène une image. Le Leica 9 mm f1.7 a une qualité d’image honnête et en développant votre créativité, vous en tirerez des photos réussies, à force de persévérance !

photographie de montagne ultra grand angle
f7.1 – 1/400 – ISO 100

Car un ultra grand angle, cela demande un peu de maîtrise ! Ce n’est pas une optique que l’on fixe et avec laquelle on va réussir immédiatement de belles images. Il faut savoir jouer avec la déformation induite par cette focale, notamment quand on tente de la photo de portrait avec. Néanmoins, je vous rassure, vous allez vite apprendre et vous amuser car on prend très rapidement goût à garder ce 9 mm autour du cou. Autant vous dire qu’il est constamment dans mon sac photo ou fixer sur un boîtier, en vacances comme au quotidien !

Leica 9 mm f1.7 et astrophotographie

En montagne, je suis aussi une grande amatrice d’astrophotographie. Enfin, je suis plutôt une amatrice souvent déçue ! Cela fait quelque temps que je me passionne pour cette pratique. Depuis un an, j’ai réfléchi à de nombreux scénarios pour emmener Benoît et notre fils, la nuit, dans la montagne pour voir la voie lactée et la photographier. Je vous passe les nombreuses péripéties qui inclut un enfant fatigué, le froid glacial en hiver, le mauvais temps, etc, et tous ces bâtons qui se sont mis en travers de notre chemin.

Et même cet été, on a bien failli échouer encore…! C’était sans compter sur Madame Têtue (c’est à dire moi), un trait de caractère très important quand on est passionné de photographie, croyez-moi.

astrophotographie avec Leica 9 mm f1.7
f1.7 – 5 secondes – ISO 1600

Alors, un soir, sur un coup de tête, j’ai suggéré à Benoît et notre fils de faire une petite rando nocturne ! Banco, ils ont dit oui ! Ni une, ni deux, j’ai préparé le sac photo : 9 mm f1.7, les batteries chargés, les frontales, sans oublier : le trépied ! Après le dîner, j’ai enfilé ma casquette de maman pour occuper notre fils afin qu’il n’ait pas envie de dormir. Ouf, mission accomplie.

Au coucher du soleil, nous voilà partis tous les trois en rando nocturne. Tandis que vous étiez en train d’avoir très chaud et de siroter un cocktail sur la plage, nous étions couvert jusqu’au cou à plus de 2000 mètres d’altitude. Il fait frais la nuit ! Après une longue attente, plusieurs spots essayés… Enfin, mon rêve s’est réalisé ! On a vu la Voie Lactée, tous les trois, alors qu’elle était nichée dans la montagne. Un spectacle magnifique.

Leica 9 mm f1.7 et photo de la voie lactée
f1.7 – 6 secondes – ISO 1600

Un moment incroyable que j’ai enfin pu photographier ! Et même si le Panasonic Leica 9 mm f1.7 n’est pas le meilleur pour l’astrophotographie, j’ai réussi à obtenir des images à vous partager. Vu le prix abordable de cette optique (oui oui), il me tenait à cœur de réussir cet exercice pour vous donner envie à vous aussi de photographier les étoiles ! (Mon petit conseil : mettez vous en RAW absolument pour cette pratique).

cours photo Lumix G

Vous êtes complètement perdu avec le manuel utilisateur de votre Lumix ? Vous débutez en photo avec ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil et les réglages photo !

Idéal pour les photos en basse lumière

Au delà de la photographie d’étoiles, sa grande ouverture est surtout idéale pour la basse lumière. Si vous voulez photographier de nuit, voilà une focale fixe pertinente ! C’est d’autant plus vrai si vous voulez photographier en plan large et avoir du recul. Or, la basse lumière, surtout de sujets en mouvement, c’est souvent source de difficultés avec un hybride micro 4/3.

Ainsi, grâce à sa grande ouverture, il permet de limiter la montée en ISO, qui est souvent un vrai casse-tête. Pour vos photos de nuit dans les villes, voilà un allié intéressant. En effet, son champ de vision large est idéal pour les situations où on manque de recul. C’est typiquement le genre d’optique à posséder pour photographier de l’architecture, de jour, comme de nuit.

Leica 9 mm f1.7 photo immobilière
f1.7 – 1/60 – ISO 2000

De la même manière, si ce n’est pas sa pratique première, le Leica 9 mm f1.7 peut tout à fait être pertinent pour la photo immobilière. C’est pourquoi, j’ai photographié une jolie maison avec cette focale fixe. Son champ de vision large, permet de photographier l’ensemble de la piscine avec la façade de la maison. De quoi donner envie à de potentiels acheteur. Pour l’intérieur, j’ai aussi fais quelques essais dans notre appartement et même avec nos petites chambres, j’ai malgré tout réussi à les prendre en photo entièrement. Bien sûr, cela ne vaut pas un Lumix 7-14 mm f4, notamment pour une petite cuisine ou une petite salle de bain. Néanmoins, si vous vous lancez et que vous cherchez un objectif à moindre prix, c’est un choix qui peut s’avérer utile.

Leica 9 mm f1.7 basse lumière
f1.7 – 1/60 – ISO 2500

Vive la photographie d’architecture aussi

Vous l’aurez compris, mon été a été très nature avec une agréable mise au vert. Pour autant, ce Leica 9 mm f1.7 est tout aussi excellent pour la photo d’architecture. Et plus précisément, avec son champ de vision large, c’est typiquement le genre de focale fixe qu’on a envie d’emmener avec soi quand on photographie une ville.

C’est pourquoi, je peux vous le conseiller aussi pour toutes les fois où vous manquez de recul face à un immense édifice. Très souvent, à 12 mm et plus encore à 14 mm, on voudrait bien faire un ou deux pas en arrière. Mais dans les grandes villes, on ne peut pas toujours. Il arrive qu’on bute contre un mur ou pire qu’on se retrouve sur la route. C’est pourquoi l’ultra grand angle est très utile. Alors, même si mon retour à Lyon a été studieux, j’ai pris quelques photos de la grande serre du parc de la Tête d’Or. Et en me postant juste devant, j’ai eu assez de recul !

Leica 9 mm f1.7 photo architecture
f13 – 1/320 – ISO 200

Flou d’arrière plan et distance minimale de mise au point rapprochée

Tout l’intérêt de sa grande ouverture, c’est aussi pour le flou d’arrière plan. D’ailleurs, c’est une des raisons pour lesquelles j’aime les focales fixes. Elles m’offrent beaucoup plus de latitude qu’un zoom en terme de flou d’arrière plan. Ainsi, sur les chemins de randonnées, je me suis amusée à me photographier toute seule. Résultat, j’ai eu un joli flou très doux. Bien sûr, il n’est pas très marqué car il s’agit seulement d’un ultra grand angle. Par ailleurs, le portrait n’est pas une pratique faite pour cet objectif. Il faut être habituée à la déformation du sujet qu’entraîne un ultra grand angle et donc bien cadrer en conséquence.

portrait avec ultra grand angle micro 4/3
f1.7 – 1/640 – ISO 100

À côté des portraits, je me suis aussi amusée à photographier les gentianes et linaigrettes au bord du chemin. Là aussi, avec sa grande ouverture, on obtient un joli bokeh. En plus, sa distance minimale de mise au point est de 9,5 cm. Concrètement, cela signifie que l’on peut s’approcher à 9,5 cm de son sujet et il sera possible de faire le point. J’ai donc pu m’approcher très proche de ces jolies fleurs alpines. C’est pourquoi cet objectif est considéré comme proxi-macro !

photographie de gentiane proxi macro
f1.7 – 1/3200 – ISO 100
Leica 9 mm f1.7 bokeh
f1.7 – 1/1250 – ISO 200

Ainsi, entre la photo de paysage, la photo d’architecture, la photo de nuit ou encore la proxi-macro, en terme de pratiques photo, voici une optique qui a plus d’un tour dans son sac.

Que vaut le Leica 9 mm f1.7 en vidéo ?

À côté de la photo, c’est aussi une chouette optique pour la vidéo. D’ailleurs, en rando, j’ai filmé avec ce Leica 9 mm f1.7 vissé sur le Lumix GH6, et la qualité d’image en vidéo est largement au niveau. Moi qui suis plutôt photo, je dois dire que j’ai pris goût à filmer.

Avec son champ de vision large, cet objectif est parfait pour filmer des paysages. Alors, en haut des cols, après une difficile montée, quelle joie de faire une pause pour filmer le magnifique décor que nous offre la montagne. Si j’ai emporté ce 9 mm f1.7 pour des photos en plan large, j’ai adoré filmer avec !

D’ailleurs, je me suis aussi amusée à filmer en mode Vlog. À main levée, le Lumix GH6 avec l’écran orientable tournée vers moi pour me voir, j’ai adoré tourner des vidéos sur le terrain avec spontanéité.

Point important : l’absence de stabilisation n’a pas du tout été un problème. Au contraire, avec l’excellente stabilisation du Lumix GH6 (et ce serait vrai avec un Lumix G9), j’ai pu marcher en filmant à main levée. Et je n’ai pas de tremblement pour autant à l’image.

Leica 9 mm f1.7 Vlogging
Un petit selfie pour vous montrer l’envers du décor de mes randonnées photo !

Par ailleurs, la lentille n’est pas bombée, ainsi il est possible d’adapter à cette focale fixe, mon système de porte-filtre carrés. Je peux donc fixer des filtres ND afin de filmer en journée avec une grande ouverture. (J’ai juste dû ajouter une bague d’adaptation en 55 mm)

Après ces longues semaines avec le Panasonic Leica 9 mm f1.7, je peux dire c’est une focale fixe sympathique. On la glisse constamment dans son sac photo, quand elle n’est pas fixée sur un boîtier. Je dois dire que depuis qu’on est rentré de montagne, elle est constamment fixée sur mon Lumix GX9, tant j’aime le style autant que la compacité de ce duo. Il faut dire en photo comme en vidéo, c’est une optique qui trouve vite sa place dans votre pratique. Il n’y a plus qu’à s’amuser avec !

cours photo Lumix G

Vous êtes complètement perdu avec le manuel utilisateur de votre Lumix ? Vous débutez en photo avec ?

Apprenez avec moi et découvrez comment vous servir de votre appareil et les réglages photo !

Panasonic Leica 9 mm f1.7 : un excellent rapport qualité/prix

J’en ai parlé tout au long de cet article, l’atout majeur du Leica 9 mm f1.7, c’est son prix. Il coûte 499€ et quand on est néophyte, ça peut paraître élevé. Pourtant, pas tant que ça. Jusqu’à présent, quand on voulait une focale fixe grand angle, il fallait se tourner vers le Leica 12 mm f1.4 dont je vous laisse apprécier le tarif. Bien sûr, à ce prix là, ses qualités optiques sont exceptionnelles. Mais son champ de vision est moins large. Côté Olympus, on a le Zuiko 12 mm f2 dont le tarif est bien élevé aussi pour une optique avec une ouverture moins intéressante. Vous comprendrez donc qu’avec son tarif, notre 9 mm est une optique ultra grand angle avec un excellent rapport qualité/prix. D’ailleurs, il est constamment en rupture de stock depuis sa sortie. Mais vous pouvez malgré tout le commander sur Amazon, Fnac ou encore Digit-Photo.

Pour rester sur la comparaison, on trouve aussi des zoom ultra grand angle, à commencer par le Lumix 7-14 mm f4 qui coûte bien plus cher. On a aussi un Leica 8-18 mm f2.8-4.0 dont le tarif grimpe encore plus. Et enfin, le Olympus 7-14 mm f2.8 qui est parmi les plus chers. Il existe aussi un Olympus 8-25 mm f4 dont l’ouverture est plus petite. Bon, je ne mentionne pas le Leica 10-25 mm f1.7 qui joue dans une autre cour ! Côté zoom ultra grand angle, seul le Olympus 9-18 mm f4-5.6 est abordable. Pour autant, son prix est plus élevé et son ouverture médiocre. Vous comprenez maintenant pourquoi j’ai passé mon test terrain à vous dire que le Leica 9 mm f1.7 était un objectif abordable.

ultra grand angle Panasonic pas cher
f7.1 – 1/500 – ISO 100

Mon avis et retour d’expérience

Ainsi, vous aurez compris que je trouve comme qualités principales à cette focale fixe, les diverses pratiques qu’on va pouvoir lui attribuer. Photo de paysage, photo d’architecture, photo de nuit, on peut même le pousser un peu en photo d’étoiles ou encore immobilière. C’est vraiment l’objectif pour les situations où l’on manque de recul. Quant à sa qualité optique, je la trouve honnête eu égard à son prix.

Néanmoins, j’aurai pu m’attendre à une optique bien plus qualitative vu son sceau Leica. Mon œil exigeant n’a pas trouvé ce petit quelque chose que les optiques Leica ont en plus. Si je compare avec mon Leica 42.5 mm f1.2, je n’ai pas obtenu cette émotion si spéciale avec le Leica 9 mm. Mais il faut être réaliste car son prix n’est pas du tout le même. Aussi, je peux dire que c’est une bonne optique avec un bon rapport qualité/prix. Et on s’y attache vite. Hormis le flare auquel il faut être attentif, je n’ai pas trouvé de défaut majeur à mes images, juste un manque de petit quelque chose en plus qu’on obtient avec des optiques haut de gamme. Or, on ne peut pas toujours acheter le top du top.

avis Panasonic Leica 9 mm f1.7
f7.1 – 1/320 – ISO 100

D’ailleurs, je trouve le positionnement tarifaire de cette optique judicieux. Vu le tarif d’un ultra grand angle, de très nombreux amateurs se passent de ce type d’objectif. Je pense notamment aux baroudeurs ainsi qu’aux débutants. Désormais, chacun trouvera cette option comme un choix plus abordable de ce qui existait jusqu’à présent. On ne va donc pas se plaindre que Panasonic n’ait pas sorti un objectif haut de gamme et hors de prix ! Ce Leica 9 mm f1.7 me fait penser au Lumix 25 mm f1.7. C’est une focale fixe « abordable » qui permettra aux amateurs et aux budgets serrés de découvrir une nouvelle pratique à un prix raisonnable ! Il ne vous reste plus qu’à tirer ce qu’il y a de mieux de cet objectif. Me concernant, je compte bien continuer à le faire !

photo de fleur et d'architecture
f1.7 – 1/4000 – ISO 200

À qui s’adresse le Leica 9 mm f1.7 ?

Mais alors, cette focale fixe est-elle faite pour vous ? Tout d’abord, le Panasonic Leica 9 mm f1.7 s’adresse aux détenteurs de Lumix G/GX/GH et d’hybrides Olympus. Si vous êtes sur Lumix S, vous n’êtes pas au bon endroit !

Par ailleurs, c’est un objectif à mettre dans son sac quand on veut gagner en recul ! Si vous possédez un zoom qui débute à 12 mm ou 14 mm et que vous cherchez un ultra grand angle léger pour les situations où vous manquez de recul, c’est une optique très pertinente. Ainsi, il ira très bien à vos voyages natures pour la photo de paysage, tout comme les voyages citadins pour la photo d’architecture. Et si vous photographiez ces thématiques la nuit, il vous plaira aussi, y compris pour faire vos premiers essais de photos d’étoiles.

Enfin, pour la photo immobilière, même si ce n’est pas sa fonction première, il peut vous permettre de démarrer avec un tarif abordable.

Panasonic Leica 9 mm f1.7 test terrain
f7.1 – 1/500 – ISO 100

En conclusion

Je dois dire que c’est avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai appris l’annonce de ce Leica 9 mm f1.7. Et depuis, mon enthousiasme est intact ! Voilà une optique pensée pour les amateurs, pour les débutants ! Pour tous les utilisateurs Lumix qui ont fait confiance à la marque pour acheter leur premier appareil photo. C’est à dire vous, que je côtoie au quotidien. Détenteurs de Lumix GX880, de Lumix G80, de Lumix GX80, etc, vous n’avez que faire des nouveautés toutes plus exceptionnelles les une que les autres ! Vous voulez apprendre et créer de beaux souvenirs.

Ainsi, cette focale fixe me semble être particulièrement faite pour vous, qui êtes le cœur de la communauté Lumix ! Vous que je croise parfois sur les chemins de randonnées, vous à qui je dispense des cours photo tous les week-end. Vous voulez des optiques de bonne qualité, au tarif abordable et qui vous rendent service, vous aident à apprendre et à travailler votre cadrage. Et bien, voici une optique pour vous !

Les photos de l’objectif ont été prises avec un Lumix S5 + S 50 mm f1.8.

Nous ne sommes pas rémunérés pour rédiger nos articles. Nous proposons du contenu 100% indépendant, sans partenariat avec les marques et sans bandeaux publicitaires intrusifs. En contre-partie, cet article contient des liens affiliés. Pour nous aider à vous fournir du contenu de qualité, vous pouvez cliquer sur les liens Amazon, Fnac.com ou Digit-Photo avant d’acheter. Cela ne vous coûtera pas plus cher mais permettra de nous soutenir dans la rédaction de contenu de qualité sur notre temps libre.

Vous pourriez aimer aussi

Laissez un commentaire

* En utilisant ce formulaire, vous acceptez la conservation et la manipulation de vos données sur ce site.

6 commentaires

Martigny GENEVIÈVE 30 août 2022 - 11 h 47 min

Quelle heureuse surprise, votre article !!!
Je viendrai vous joindre ultérieurement  pour me mettre à niveau !!
Bonne journée !!!

Geneviève

Répondre
Nadia et Benoit 30 août 2022 - 17 h 11 min

Bonjour Geneviève,

Merci, je suis ravie que le blog vous plaise 🙂

Avec grand plaisir, j’attends de vos nouvelles !

Bien à vous,

Nadia.

PS : vous pouvez soutenir notre blog 100% indépendant, sans partenariat avec les marques, en achetant directement via nos liens. Il vous suffit de cliquer sur le vendeur qui vous intéresse juste avant d’acheter. Ça ne vous coute rien mais ce simple geste nous soutient ! Cela nous permet de rédiger des articles de qualités et sincères sur notre temps libre 🙂 Vous pouvez aussi nous faire un don ou utiliser le code BLOGNADIA sur Digit-Photo.

Répondre
Renard Marc 23 août 2022 - 11 h 58 min

Bonjour, moi c’est Marc, j’ai vraiment bien apprecie l’article .l’apareil me pare bien approprier pour la photo nocturne ,moi meme ,je m’y interresse beaucoup,la photo prise en montagne avec la voie lactee et superbe.

Répondre
Nadia et Benoit 23 août 2022 - 21 h 15 min

Bonsoir Marc,

Ravie que l’article te plaît 🙂 En effet, avec sa grande ouverture, c’est une optique pertinente pour la basse lumière et donc la photo de nuit !

Je suis contente que la photo de la voie lactée ait plu 🙂 J’aurai bien filmé les coulisses lol

Bonne soirée,

Nadia.

PS : vous pouvez soutenir notre blog 100% indépendant, sans partenariat avec les marques, en achetant directement via nos liens. Il vous suffit de cliquer sur le vendeur qui vous intéresse juste avant d’acheter. Ça ne vous coute rien mais ce simple geste nous soutient ! Cela nous permet de rédiger des articles de qualités et sincères sur notre temps libre 🙂 Vous pouvez aussi nous faire un don ou utiliser le code BLOGNADIA sur Digit-Photo.

Répondre
Philippe 22 août 2022 - 3 h 12 min

Bonjour je reste un peu sur ma fin quand tu dis que cet objectif n a pas beaucoup de piqué car si on achète un prime à 500 euros au lieu d’un zoom c est pour avoir une belle ouverture et du piqué. Par contre tu ne parles pas beaucoup d ouverture par rapport au piqué et tu ne montre pas bcp d exemple (je ne suis pas encore aller voir ta vidéo YouTube) Quand on photographie à 1.7 ou 2 on se fiche de la netteté des bords juste le centre compte mais entre f5.6 et f11 (et surtout a f8) on s attend effectivement a du piqué partout… donc pour toi même à cette ouverture on est bof ? Si c est ça je ne sais pas si on peut dire qu elle vaut le coup. Deuxième chose qui me dérange Panasonic n a pas mis de bague de dia alors qu’il en a sur tous ces types d objectif… c est vraiment dommage. C est tellement agréable de jouer du diaphragme avec la main gauche et ne s occuper que de la mise au point et la correction d exposition à droite. Sigma le remet sur ces haut de gamme et leica les enlève… c est le monde a l envers. Bref je suis beaucoup plus mitigé que toi à la lecture de ton article.

Répondre
Nadia et Benoit 23 août 2022 - 21 h 14 min

Bonsoir Philippe,

Je ne peux pas faire plus que les longues explications dans la vidéo et l’article. Je précise bien que pour un ultra grand angle son prix est abordable. Un zoom ultra grand angle coûte au minimum le double. Donc non, on n’achète pas forcément une focale fixe pour gagner en qualité optique. Sachant que ses qualités optiques sont loin d’être ridicules.

Par ailleurs, je ne dis pas qu’il n’a pas de piqué, je dis qu’il n’est pas incroyable. Ensuite, les photos dans l’article et la vidéo sont là pour vous faire votre propre avis. En plus, selon le sujet, la perception va varier. Je n’ai pas trouvé le piqué incroyable sur les paysages. Par contre, j’ai des photos de fleurs en gros plan, où là le piqué est meilleur. Et je précise que lors des tests, je prend des photos à tous les niveaux d’ouverture.

Ensuite, si ça ne vous satisfait pas, que votre oeil est exigeant, il faut opter pour des focales fixes plus chères comme le Leica 12 mm f1.4. C’est l’avantage du micro 4/3, on a le choix.

En ce qui concerne la bague d’ouverture, c’est une préférence tout à fait personnel tout comme le retour d’expérience.

Bonne soirée,

Nadia.

PS : vous pouvez soutenir notre blog 100% indépendant, sans partenariat avec les marques, en achetant directement via nos liens. Il vous suffit de cliquer sur le vendeur qui vous intéresse juste avant d’acheter. Ça ne vous coute rien mais ce simple geste nous soutient ! Cela nous permet de rédiger des articles de qualités et sincères sur notre temps libre 🙂 Vous pouvez aussi nous faire un don ou utiliser le code BLOGNADIA sur Digit-Photo.

Répondre

Ce site utilise des cookies. En continuant à naviguer, vous acceptez que nous en utilisions. Reportez-vous à la Politique de confidentialité relative aux cookies : Accepter En Savoir Plus